:: 
Premier pas
 :: Présentations :: Fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Lawrence Ayling || Terminé

avatar
Messages : 5
Points : 25
Date d'inscription : 24/09/2018
Mar 25 Sep - 20:55
Amamiya Ren / Persona 5

Nom : Ayling
Prénom : Lawrence
Âge : 21 ans
Sexe : Homme
Orientation sexuelle : Bisexuel
Nationalité : Anglais
Métier : Etudiant

Race : Reaper
Faux : Un carnet bleu nuit uni aux pages vierges
Clan : Tora
Métier : Apprenti Herboriste
Pouvoir : Sommeil : Il peut endormir les gens en les touchant. Il peut les mettre dans un sommeil profond ou léger mais ne peut les faire rêver ou cauchemarder.
Capacités : 10 points à éparpiller. Pas de 5/5 autorisé.
Force : 1/5
Vitesse: 3/5
Dextérité: 3/5
Contrôle: 3/5
Ayling Lawrence
Caractère & Physique
Lawrence est un jeune homme comme les autres. Il a l'avantage de se tenir droit et de ne pas être voûté comme la plupart de ses camarades de classe. Comme s'ils portaient le poids du monde sur leurs épaules... Oui, cette posture l'agace. Au début, il disait à ses amis de se tenir mieux, que ce serait meilleur pour leur dos, mais à force... il a cessé. Notre jeune ami mesure donc le mètre 79 du bout du pied jusqu'à la mèche de cheveux rebelle. Ces derniers sont noirs et courts, un peu ondulés. Il porte des lunettes qui se salissement rapidement à cause de la mèche noire qui tombe sur celles-ci.  La monture des lunettes est simplement noire. Il n'aimait pas les modèles colorés ou de marques. Il en porte à cause d'un problème de myopie. Ce n'est pas très fort, mais cela reste malgré tout handicapant. Il les enlève pour lire, pour voir de près ou quand il reste chez lui. Il porte parfois des lentilles pour la vue, mais surtout des lentilles pour changer la couleur de ses yeux. Il a les yeux bruns et il ne les aime pas. Il trouve ça commun, fade, sans intérêt. C'est peut-être l'une de ses seules lubies vestimentaires. Il met alors des lentilles de couleur bleue, trouvant que ça rend mieux. A savoir aussi que la couleur de ses yeux est la seule chose qui change chez lui quand il se rend a Chilseok. Il ne sait pas pourquoi, mais ceux-ci deviennent rouge. Il trouve étrange, mais il l'accepte même si l'absence d'explication à ce sujet le laisse perplexe.
Les traits enfantins de son visage ont commencé à disparaître. Lui, il ne le remarque pas vraiment, mais quand on compare les photos prises avant, on voit nettement la différence. Même s'il reste fin autant dans son physique en général que dans ses traits, il fait plus mature.

Par sa tenue, on peut voir tout de suite qu'il n'est pas quelqu'un d'extraverti. Il préfère les vêtements sobres, autant dans les couleurs que dans la coupe. Il n'aime pas les vêtements déchirés qui furent à la mode. Il trouve que les robes et les jupes à fleur des filles sont moches. Il trouve ridicule ceux qui portent des t-shirt et des sweat avec des mots étrangers alors qu'ils ne savent même pas ce que ça veut dire et que ça les insulte. Bon, pas jusque là, mais presque. Pour sa part, il porte des jeans avec des chemises, des t-shirt ou des sweat unis. Il tente de prendre soin de son apparence pour ne pas paraître négligé.

Lawrence est une personne calme. Il est un peu comme l'eau qui dort. Il faut rester vigilent avec lui car bien que calme et souriant, on ne sait pas vraiment ce qu'il pense. Quand il est surpris, on lit plus facilement en lui, mais sinon, il garde bien ses émotions pour lui. Parfois, il lui arrive des les exprimer quand elles sont trop nombreuses. Ça déborde, comme la lave d'un volcan en éruption.

Il est également un individu curieux. Sa soif d'apprendre, il l'a depuis qu'il est gamin. Des « pourquoi ? » et des « comment ? » sortaient en permanence de sa bouche. Aujourd'hui, il trouve les réponses tout seul ou presque. Il est moins chiant qu'auparavant, ça c'est sûr.

Bien que plutôt introverti, il n'est pas du genre à rester dans son coin et à ne pas se mêler à la foule. Il n'ira pas vers vous s'il n'en voit pas l'utilité. Cependant, il n'est pas sans coeur. S'il voit que vous êtes dans le besoin, il pourra peut-être vous aider. Peut-être ? Eh bien, oui, il n'est pas riche, il fera ce qui reste dans ses moyens. S'il sait qu'il ne peut rien pour vous, il passera son chemin. Pourquoi faire perdre du temps à vous et à lui ? Ce serait idiot, c'est ce qu'il pense.

En parlant de moyens, l'étudiant étant ce qu'il est, il n'a pas de revenu. Pour cette raison, il a choisi de prendre un petit travail d'étudiant en temps que serveur dans un café. Il a aussi son travail de faucheur, mais ce n'est pas pareil. Il voulait avoir une vie qui ressemblait presque au commun des mortels, c'est pour ça qu'il a choisi cela.

D'ailleurs en parlant de son travail officieux, il n'est ni pour, ni contre. Il le fait parce qu'il le doit et ne s'est jamais réellement posé de question là-dessus. A part peut-être le fait que ce soit trop strict par rapport à notre époque qui prône plus de liberté, il est plutôt neutre sur la question.

En bref, il est le type curieux et aimable qui ne fait pas d'histoire, sauf si quelque chose lui tient bien trop à coeur, ce qu'il évite, ou s'il est débordé par ses propres émotions.

Après tout ça, vous le trouver ennuyant ? C'est normal, le garçon ne se vend pas bien. Voici donc quelques petits détails supplémentaires. Il a un problème avec le rangement et la propreté. Il aime quand c'est rangé et propre car ce n'est pas agréable de vivre dans un endroit sale. Il n'amasse pas les bibelots pour cette raison : moins d'objets, donc moins de ramasse poussière à nettoyer. En revanche, il adore les livres. C'est un vrai passionné de littérature en tout genre. Peut-être moins certains styles. Le réalisme, ce n'est pas trop son trip. Il chante volontiers, mais même s'il a une jolie voix, il n'est pas pour autant très juste. Il déteste en revanche chanter en public. La salle de bain, c'est très bien, même si tout le bâtiment l'entend, tant qu'il ne le sait pas, ça va. Si vous lui dites que vous l'avez entendu, il va rougir et vouloir fuir... Il a la phobie des insectes volants. Il trouve ça dégoûtant. Il ne fait pas de scène en criant ou quoi, non, mais ça se voit qu'il est tout sauf à l'aise. Il lui arrive de fumer, mais c'est occasionnel. Il sait que c'est mauvais pour la santé, mais ça le détend. Il ne fume pas les bêtes cigarettes au goût pétrôlé, mais des aromatisés à la vanille.
Histoire
J'ai toujours vécu sur l'île de Vairë. Mon paternel était médecin dans l'hôpital de l'île. Souvent absent au moment le moins souhaité, il faisait cependant son possible pour être présent même si son travail semblait l'occuper beaucoup. Ma mère, elle, était phytothérapeute. Elle était bien plus présente que lui. En soi, j'ai évolué dans un milieu assez médical et bien-être.

Mon père m'avait prévenu qu'à mes 16 ans, ma vie pourrait peut-être changer, que je pourrais voir les choses différemment. Jamais je n'avais pensé qu'il parlait de ça. Le jour de mon anniversaire, habillé de mon uniforme scolaire, j'étais parti en cours comme tous les autres jours. Mes parents m'avaient souhaité un « joyeux anniversaire ! » et je m'en étais allé avec un sourire aux lèvres. C'était surtout sur le chemin pendant l'aller et le retour que je vis des changements par rapport à la veille. Je ne savais pas me les expliquer, mais je savais qu'il y avait quelque chose de différent. Une fois rentré, je voulais en parler à mon père. Je me rendis dans la cuisine où je trouvais ma mère. Elle me répondit qu'il était parti travailler. Je clignais des yeux, surpris. Pris d'une certaine colère, je m'écriais :

« C'est pas possible ?! Il est obligé de toujours se barrer comme ça ? En plus, aujourd'hui ! 'Tain, il fait chier ! »

Et je repartis en traînant les pieds et en râlant contre mon paternel. Ma mère essaya de me raisonner, mais je l'ignorais et remontais dans ma chambre. Je me changeais rapidement, abandonnant mon uniforme pour des vêtements de ville. C'était mes parents qui m'avaient imposé l'école. Au début, je n'avais pas été chaud. En même temps, j'étais à peine un adolescent qui commençait ses phases de rébellion. Cependant, j'avais pu constaté que c'était une bonne école et que l'uniforme, c'était quand même franchement classe.

Ayant revêtu autre chose, je redescendis puis quittais la maison, prévenant rapidement ma mère. Je sortis. J'avais besoin de prendre l'air pour ne pas garder la colère qui m'avait habité. Je me rendis au parc et m'assis sur un banc. J'attendis un peu. L'air frais me fit du bien et des idées plus claires me parvenaient. C'est là qu'un homme vint à moi. Je l'observais s'avancer et s'installer à côté de moi. On n'échangea pas vraiment de paroles, juste un bonjour de politesse. Puis sa voix me parvint mais d'une manière différente. Je tournais la tête pour le regarder, puis détournais le regard. C'était perturbant. Tout se passa sans un mot. Les informations données, bien que globales, répondaient à mes interrogations de la journée. Je n'aurais qu'à questionner mon père pour en être bien certain, mais cela n'était pas vraiment nécessaire. Il s'en alla rapidement et me laissa seul, perplexe, sur mon banc. La vibration d'un sms me fit sursauter. Je saisi le téléphone et lu le message pour ensuite me hâter vers la maison. Le reste de la soirée se passa sans tracas, rassuré par la simple présence de ma mère et son sourire, même si elle ne savait rien. C'est une fois dans ma chambre, quand je pensais aller me coucher, que je découvris un petit carnet sur mon lit. Je me sentis lié à lui. Je le pris et feuilletais ses feuilles. Il était vierge, les pages totalement blanches, sans ligne ni carré. Sa couverture était de couleur bleu nuit, uni. Je venais de découvrir ma faux, totalement à l'opposé de ce que je m'imaginais. Mon père allait devoir répondre à mes interrogations quand j'aurais un moment de libre seul avec lui, en plus de devoir m'apprendre à gérer ce nouveau pouvoir qui naissait en moi...



Le temps avait passé. J'avais quitté le lycée et je commençais ma première année à l'université. Cela  avait d'ailleurs été une cause de dispute au sein du foyer. Mon père aurait voulu que je fasse médecine, comme lui. Un beau métier, un travail honorable, respecté, blablabla. Mais je n'avais aucune envie d'être comme lui. J'étais déjà un faucheur, c'était pas mal comme point de ressemblance, non ? Pour ma part, je voulais faire les lettres et l'interprétariat, mais il ne voyait pas l'intérêt. De son point de vue, le monde se comprenait et si chacun apprenait l'anglais, c'était suffisant. Il y ajoutait aussi l'espagnol. Il avait beau dire, il ne me convainquait pas. Ma mère, elle, jouait le rôle difficile de médiatrice. En fin de compte, c'est lui qui avait capitulé. J'étais jeune, j'avais le droit à faire mes propres erreurs. Merci de penser ça de moi, papa, ça fait toujours plaisir...

Suite à cela, je m'étais inscrit en première année en langue.J'avais choisi le français et l'espagnol, pensant compléter mon panel de langue dans les années suivantes.
Puis vint le jour de la rentrée. Tout le monde sait ce que c'est, néanmoins tout le monde a  le trac et le stress. Tout ça pour rien au final. L'année se poursuivit alors que je tentais de compiler mes études avec mon travail de faucheur. Au début, ce n'était pas facile. Il m'avait fallut le temps de trouver le bon rythme, mais arriver à la période de Noël, j'avais l'impression de gérer. Jusqu'à ce jour entre Noël et Nouvel An où je reçu une lettre pour mon travail de reaper. Le nom affiché me laissa surpris. J'avais beau relire, c'était toujours le même nom. Merde. Merde. Merde ! J'avais appris qu'elle était décédée dans un accident de voiture. Elle avait trop bu, elle avait pris le volant et... l'accident. Ça m'avait touché car je la connaissais du lycée. Bon, okay, j'avais flashé sur elle au lycée. Du coup, me demander d'aller lui « faucher » son âme... C'était... Presque cruel. Pourquoi c'était à moi qui la connaissais ? On ne pouvait pas demander à quelqu'un d'autre, non ? C'était quoi cette injustice ?! Je n'avais malgré tout pas le choix. Il fallait que je vois ça comme un test, une épreuve. C'était peut-être le cas après tout ?

Je sortis en rue, bien habillé pour affronter le froid. Errant entre les passants, je la cherchais du regard. Je savais bien qu'elle finirait par venir jusqu'à moi, qu'on se trouverait. Au milieu de la foule, j’aperçus de longs cheveux blonds et lisses. Mon coeur se serra en reconnaissant sa silhouette. M'immobilisant d'abord, je finis par m'avancer vers elle. Proche d'elle, elle se retourna et me dévisagea. Mon regard rencontra le sien. Elle comprit que je l'avais vue. Je lus sur son visage une sorte de soulagement. Elle me pressa ensuite de questions. Pourquoi personne d'autre ne faisait attention à elle ? Et tant d'autres... Mon regard dévia et j'observais le vide un instant. J'avais mal. Pourquoi est-ce qu'il avait fallu qu'elle meurt aussi ?! Ou plutôt : pourquoi est-ce que j'étais tombé amoureux d'elle...
Dans cette rue, je ne pouvais rien faire. D'un murmure, je lui demandais de me suivre, ce qu'elle fit, mais en me saisissant la main. Ou plutôt en essayant. Je sentis une présence autour de ma main. Un frisson me parcouru. La sensation n'était pas désagréable, mais plutôt étrange, irréelle. On n'avait jamais été réellement proche. Simplement des amis de la même classe. Je n'avais jamais osé lui parler, je ne voyais pas comment elle aurait pu tomber amoureuse d'un mec ennuyant comme moi.
La conduisant dans le parc, je sortis mon carnet. Me rendant invisible aux yeux de tous, sauf d'elle. Elle me pressa toujours de questions. Elle n'avait pas cessé. Après tout, je n'avais pas daigné y répondre. Lâchant sa main, je lui fis face. J'ouvris la bouche pour lui parler, lui expliquer, mais rien ne sortait. Je fis claquer ma langue contre mon palais. Je m'agaçais moi-même. Inspirant profondément et fermant les yeux, je tentais de retrouver mon calme. Elle était une âme comme les autres. Cela ne devait pas m'affecter...

Principes de merde ! Quel était le pauvre type qui m'avait pondu ça ?!

« Est-ce que tu te souviens de l'accident ? »

Elle acquiesça. Levant la main comme pour lui remettre une mèche de cheveux derrière l'oreille, je me retrouvais à nouveau avec simplement une sensation et aucun contact. J'avais voulu lui caresser la joue, la prendre dans mes bras, mais... C'était impossible. Son état d'âme errante me revenait en pleine face. J'avais bien senti qu'elle n'était plus celle qu'elle était. Et elle aussi. Je vis dans son regard qu'elle commençait à comprendre. Avant qu'elle ne panique, avant qu'elle ne me harcèle encore de question, mon doigt se posa à  quelques centimètres à peine de ses lèvres pour lui intimer l'ordre de se taire.

« Ecoute, je ne peux pas faire grand chose, juste te permettre de reposer en paix en allant dans un monde meilleur. Tu n'erreras plus, tu ne seras plus ignorée... »

Je n'en avais aucune idée, mais c'était toujours l'idée que je m'étais fait. La croyance populaire rêvait d'un paradis. Je reculais d'un pas, mettant de la distance entre nous, cessant tout contact avec elle. Je ne voulais pas faire ce que j'allais faire. Mon coeur se serra. Encore. Il me faisait souffrir alors que ma raison me disait que j'agissais comme je le devais. J'étais déchiré entre deux mondes, entre devoir et sentiment. Cependant, j'ouvris mon carnet et en arracha une page. Le geste était devenu mécanique, je n'avais plus besoin d'y songer. La page en elle-même réapparaîtrait, ou bien une nouvelle prenait sa place car le carnet ne se vidait jamais de la totalité de ses pages. Je n'avais plus besoin de réfléchir. Je la lui tendis.

« Prends la, elle te guidera. »

Elle la prit. Je lisais le doute sur son visage. Et quand je lâchais le bout de papier, elle disparut, emportée au loin par le vent. Dans un murmure, je prononçais enfin son prénom :

« Adieu, Claire... »



Il m'avait fallu plusieurs semaines pour m'en remettre. Cela m'avait permis de mieux me rendre compte de l'importance de mon travail, d'en prendre réellement conscience. Je décidais alors de m'appliquer au mieux. Cependant, je voulais également être une personne comme les autres, un étudiant comme les autres. Entrant en deuxième année à l'université, je décidais d'avoir un job d'étudiant. Je mis un moment à trouver. Il me fallait quelqu'un d'ouvert et de flexible pour les horaires. Je le trouvais en la personne d'Emily. Elle tenait un petit café fleuri et ne cracha pas sur un coup de main occasionnel. Elle me laissait tranquille pour les périodes d'examens et je l'aidais surtout pendant les vacances. Pendant la période de cours, je travaillais surtout pendant le week-end. En prime, mes parents décidèrent de déménager. Mon père, ayant gagné un peu plus en prestige en tant qu'excellent médecin, fut demandé dans un hôpital plus important. Il devait donc quitter l'île. Ma mère l'accompagnait, bien évidemment. Je voulais rester ici. J'y avais mes marques, mes amis, mon univers. Après discussion, je pus emménager dans un appartement qu'ils allaient loués pour moi, vendant ma maison d'enfance et s'achetant une nouvelle maison à Édimbourg, en Écosse. Je me retrouvais alors seul en compagnie d'une indépendance naissante.

Un an plus tard, alors que j'accumulais l'expérience, un événement marquant se produisit sur l'île. La plupart des habitants ne le savent pas, mais nous, les autres, oui. Un faille. Je restais dubitatif. Curieux mais craintif. Encore plus lorsqu'on apprit que certains ne revenaient pas et avaient disparu.  Néanmoins, cela ne diminuait en rien mon envie de savoir et de comprendre pourquoi.
Je sautais le pas, comme d'autres, et je me rendis dans cet autre monde. Ma surprise fut grande en constatant que je ne voyais pas d'âme sur l'île, encore plus en découvrant l'endroit où j'avais atterri. J'avais remonté le temps, c'est ça ? Peut-être pas, mais j'en avais vraiment eu l'impression. J'étais totalement paumé. En plus je ne comprenais pas tout ce que les gens disaient. Enfin, si, mais c'était compliqué, étrange et difficile à expliquer. Comment est-ce que je connaissais cette langue ? Des théories bizarres venaient alors à mon esprit, mais bon, ce n'était rien de concret. Et puis... mon pouvoir d'endormissement... Je n'avais jamais eu de problème avant. J'avais plutôt eu un bon contrôle, sauf à cet instant. Alors que je ne le voulais pas, il surgissait, faisant sombrer mon interlocuteur dans le sommeil alors que je l'avais à peine frôler. Autant dire que c'était compliqué comme situation. Je me retrouvais au sein d'un clan où toutes les coutumes m'étaient étrangères. La peur de me faire aspirer par leur monde me força à rester seulement par périodes de quelques jours. Et je ne vous raconte même pas ma stupeur en voyant que dans ma réalité le temps ne s'était presque pas écoulé. Ainsi se passa cette dernière année, une alternance entre les cours, le job étudiant, mon boulot de reaper et la découverte de l'autre monde.
Satsuki/Nade
Le code : Validé by the thug
Comment as tu connu le forum ? : Par les admins
Àge : 23 ans
Comment trouves tu le fofo ? : Il est sympa et très joli. J'aime beaucoup le contexte et je suis curieuse de le voir évoluer. Et je trouve le design très doux, c'est agréable ^^
Tout ce que tu veux dire ! : Blbl ? ♥️
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 8
Clan : Aucun-Magisses
Points : 40
Date d'inscription : 06/08/2018
Sam 29 Sep - 23:32
Bienvenue à toi !! ** On est heureux de nous accueillir sur notre petit bébé ! Oui je sais mon bienvenue s'est fait désirer helloooo

Je n'ai pas encore tout lu mais ça ne saurait tarder, pas taper hein dog

Sinon je le redis hein, les yeux marrons c'est le bien, c'est cute, c'est chaleureux, c'est sensueeel comme le chocolaaat miam miam 72

J'aime toujours ta façon d'écrire en tout cas, et j'ai un faible sur le design de ton feat aussi ! Les mecs à lunettes c'est ce que j'adore ♥️

Son caractère m'a en tout cas un peu fait rire, le mec aime rien de ce qui est bien foufou on dirait ! Il est très simple dans son style, tellement que ça le rend original en fait, il a une espèce de fadeur en apparence qui le rend intéressant en fait ! C'est un peu le mec qu'on remarque pas vraiment et qui se fond dans la masse. Je trouve ça original j'aime bien ce point en tout cas !

Je me dépêcherais de lire ta fiche et j'espère que tu t'amuseras bien parmi-nous zen6

Kiss sur toi Lolo  bob
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 7
Clan : Feng
Points : 35
Date d'inscription : 06/08/2018
Dim 30 Sep - 13:01
Heyyyy bienvenuuue! drague sunglasses
Un collègue Reaper <3

Lawrence est mignon <3 S'il veut il peut venir faire le ménage chez moi, j'ai plein de bibelots inutiles, ça lui fera grave plaisir je suis sûr cute14

C'est clair que Lawlaw il fait pas le fifou alàlà ~ Compte sur nous pour changer ça
Le fait qu'il pose plein de questions ça me fait rire x) je trouve ça cute ~
L'histoire est triste, sérieux faut arrêter le drama un peu >: Et mon coeur j'en fais quoi après? Hein? cute11
Bande de sadique cry v

Le moins que l'on puisse dire, c'est que tu as lancé le débat, marron chocolat ou marron caca popcorn

Enfin bref, un peu de sérieux, je te souhaite la bienvenue une dernière fois et on se retrouve peut-être pour la validation ~ ;)

_________________
cute20
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 7
Clan : Feng
Points : 35
Date d'inscription : 06/08/2018
Sam 6 Oct - 21:09
Correction



Bienvenue

Heyyyy comme on se retrouve ~
Tu gagnes un cookie car tu es le first à avoir fini ta fiche <3
Ensuite toi et moi on va avoir une petite discu sur ta fiche autour d’une table avec des chandelles et une vue sur la Tour Eiffel, le tout confortablement installés sur la Seine car les péniches c’est so romantic <3


Informations

Tu ne peux pas être voyageur si tu fais partie d’un clan. Le clan a besoin de toi, de plus en voyageant tu te retrouverais en territoire ennemi. Il faut choisir ~ Clan ou voyageur!


Caractère  & Physique

Ici c’est du perfect! Je n’ai rien à redire, Lawlaw est cute, pas très fun niveau caractère mais ça fait son charme. De plus, j’approuve fortement l’avatar!


Histoire

C’est plutôt au niveau de l’histoire que cela se corse ~ Mais rien de bien catastrophique non plus!

• L’histoire commence directement aux seize ans de Lawrence (happy birthday ~), le hic c’est que je ne sais pas si tu vis sur l’île ou bien ailleurs à ce moment-là par exemple. Enfin, si je le sais, mais à la fin, ce qui est un peu dommage pour la mise en contexte T_T

• “ Cependant ce qu'il me disait donnait des explications aux choses anormales de la journée et à certaines absences de mon père.”
Il faut faire attention ici, ce n’est pas forcément clair. Les informations données sont vraiment neutres, ici on pourrait croire que le Reaper donne des infos directement sur le père, “Non mais il paie jamais sa tournée au bar du coin, puis il était pas là à la dernière réunion syndicale et tout” . En soit je vois ce que tu voulais dire par là, mais ça peut porter un peu à confusion, du coup ça serait bien de préciser un peu ~

• “Mon mère aurait voulu que je fasse médecine, comme lui.” Je pense que tu vois la correction à faire ici ~

•“Levant la main pour lui remettre une mèche de cheveux derrière l'oreille, je lui caressais la joue”
Alors, il faut savoir que tu ne peux pas toucher une âme. Une âme n’a pas de corps physique, donc le contact est juste impossible! Il me semble que ce n’est pas le seul passage, mais en te relisant tu trouveras les autres à corriger~ x)


Conclusion

Eeeet c’est tout pour le moment! N'hésite pas à me Mp en pv ou sur Discord si tu as besoin d'aide  cute16

(c) Aine

_________________
cute20
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 5
Points : 25
Date d'inscription : 24/09/2018
Sam 6 Oct - 22:35
Coucou ! Alors voilà, j'ai fait les corrections ^^

Pour le métier : J'ai mis apprenti herboriste

Pour l'histoire : J'ai mis une petite mise en situation, je sais pas si c'est mieux ._.
J'ai pas trop compris alors j'ai mis ceci : On n'échangea pas vraiment de paroles, juste un bonjour de politesse. Puis sa voix me parvint mais d'une manière différente. Je tournais la tête pour le regarder, puis détournais le regard. C'était perturbant. Tout se passa sans un mot. Les informations données, bien que globales, répondaient à mes interrogations de la journée. Je n'aurais qu'à questionner mon père pour en être bien certain, mais cela n'était pas vraiment nécessaire.
J'ai corrigé la lettre fautive XD
J'ai modifié ! Voici le passage : Levant la main comme pour lui remettre une mèche de cheveux derrière l'oreille, je me retrouvais à nouveau avec simplement une sensation et aucun contact. J'avais voulu lui caresser la joue, la prendre dans mes bras, mais... C'était impossible. Son état d'âme errante me revenait en pleine face. J'avais bien senti qu'elle n'était plus celle qu'elle était.
Plus tôt dans cette partie là, je parlais que Claire lui prenait la main mais que ça ne se faisait pas, il ressentait une présence mais c'était pas une main et du coup il réagit pas, c'était aussi à modifié ? Si oui, je le ferais x)

Des bisous !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 7
Clan : Feng
Points : 35
Date d'inscription : 06/08/2018
Dim 7 Oct - 19:57
Validation



Félicitation

Alors! Pour ce qui est des corrections ça marche! En effet, le passage où ils se "tiennent" la main n'était pas à corriger étant donné qu'il ne la touche pas. Tous les points ont été revus et corrigés, je n'ai rien à dire de plus!

C'est agréable de relire une de tes fiches, ça faisait longtemps! J'espère que tu te plairas sur le forum ~
Mais arrête de faire des histoires pareilles, sérieusement, tu veux que je fasse comment après? Les mouchoirs ça coûtent chers tu sais cry2

Je ne te retiens pas plus longtemps: félicitation tu es validé! <3


Maintenant que tu es validé(e), tu peux recenser ton avatar ici, ainsi que ton pouvoir ici. Tu as désormais la possibilité de faire une demande d'habitation à cet endroit, une demande de partners ici et intégrer un clan ici. Si tu es un double compte n'oublie pas de le recenserici!
Pour rp, tu peux faire ta fiche de lien ici, ton téléphone ou autre à cet endroit et faire une demande de rp ici pour avoir plein d'amiiiis! N'oublie pas d'activer ta feuille de personnage, il serait triste de pas avoir d'inventaire!

On te souhaite une joyeuse aventure sur le forum ~


(c) Aine

_________________
cute20
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Premier pas
 :: Présentations :: Fiches validées
-
Sauter vers: