:: 
Premier pas
 :: Présentations :: Fiches en cours Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Raphaël N. Arcès~ Mr Fabulous ! [finish]

avatar
Messages : 9
Clan : Aucun-Magisses
Points : 45
Date d'inscription : 06/08/2018
Ven 7 Sep - 11:45
feat. Tyki Mikk / D gray man

Nom : Arcès
Prénom : Raphaël Naim
Âge : 29 ans né le 25 octobre (litterally when you are a scorpio)
Sexe : masculin
Orientation sexuelle : hétéro (y a aucun doute dessus !)
Nationalité : anglaise/française même s'il a vécu au japon aucun de ses parents n'avaient la nationalité, ils travaillaient au Japon. Par contre sa mère est indienne.
Métier : PDG de l'entreprise Arcès spécialisée en électronique et technologie.

Race :Reaper
Faux : Son briquet, lorsqu'il l'allume pour son travail de faucheur, un début de flamme mauve apparaît avant de former des papillons , ces papillons attirent l'âme qui se voit ensuite consumer par les papillons de flammes mauves.
Clan : Aucun c'est un magisses
Métier : Aucun, il passe son temps à errer, il lui arrive parfois de voler certains habitants pour subvenir à ses besoins.
Pouvoir : Manipulation de l'esprit. Raphaël est capable grâce à un toucher de contrôler quelqu'un. Ce pouvoir est fatiguant, mais aussi instable, Raphaël a heureusement une assez bonne maîtrise de ce dernier. Il lui est arrivé plus jeune, que son pouvoir se retourne contre lui, le garçon était alors devenu inactif totalement bloqué dans son esprit. Naim fait donc très attention à son pouvoir. Il sait quand il contrôle une personne, puisque le reaper aperçoit des fils, comme une marionette, il lui suffit alors de faire des gestes ou de penser à des ordres pour que la personne obéisse. Les autres personnes qui ne sont pas manipulés ne voient rien de particulier.
Capacités : 10 points à éparpiller. Pas de 5/5 autorisé.
Force : 2/5
Vitesse: 3/5
Dextérité: 1/5
Contrôle: 4/5
Arcès Raphaël Naim
Caractère & Physique





I'm sexy and i know it
Taille: 1m89

Corpulence : Raphaël a un bon poids pour sa taille, il pratique régulièrement du sport l'homme est donc athlétique. Le reaper est finement musclé et élancé.

Yeux: Ses yeux semblent dorés, mais ce sont en fait des lentilles, leur véritable couleur est d'un bleu foncé comme l'océan. On pourrait croire que ses yeux sont beaux, mais en fait, il souffre d'une malformation des pupilles, elles sont un peu plus petites que la moyenne. Son œil gauche souffre plus que l'autre, car celui-ci est même recouvert d'une fine couche blanche ce qui rend son œil plus clair, la pupille est aussi plus rétractée que l'autre. C'est un handicape dans la vie de tous les jours, car l'homme doit protéger constamment ses yeux, il ne supporte pas les fortes lumières. Il lui faut ses lentilles ou des lunettes de soleil pour supporter la plupart des lumières. Raphaël utilise aussi des gouttes pour les yeux parfois. Il déteste cette partie de son corps et cache la réelle apparence de ses yeux.

Cheveux: Le Reaper a les cheveux d'un noir corbeau et ondulé. Il en prend soin, mais n'aime pas mettre de produits ou de gels dans ces derniers. À Chilseok ses cheveux subissent un changement, ils deviennent plus longs, dans ce cas là, il les attache. 

Particularités : Raphaël possède de nombreuses cicatrices, sur le torse, les bras, mais il a aussi des stigmates en forme de croix sur le front, souvent cachés par les mèches rebelles de ses cheveux. Il possède la même marque au niveau du cou. Il a toujours eu ces cicatrices, mais elles ont grandit avec sa croissance, elles lui viennent de sa réincarnation. Par contre la cicatrice sur son dos n'est pas de naissance et il fait toujours attention à ne jamais la montrer. Raphaël déteste la montrer, il n'hésitera pas à se mettre en colère si par un quelconque procédé, vous voyez cette cicatrice sans son accord. 

Le Reaper a les deux oreilles percées, il peut porter des piercings dorés à ses oreilles ou bien des plus simples parfois. D'autres fois, il ne porte rien à ses oreilles tout est une question d'humeur. 

Le pdg s'habille de façon sobre, mais classe, il aime énormément les cravates et porte souvent des chemises. C'est un homme élégant et le costume lui sied à merveille, parfois, il aime être plus à l'aise et mettra un jean, un t-shirt et un blazer. Il fait toujours attention à son style. L'homme a aussi une passion pour les vêtements de dandys et parfois, il peut porter un haut-de-forme, mais ce n'est le cas que pour ses missions. À Chilseok il préfère miser sur son confort et ne s'habille pas du tout de la même façon. L'ange porte une sorte de longue veste blanche à demi-ouverte, un pantalon noir et des bottines noires. Ce qu'il porte est très léger, il ne se balade pas non plus sans sa cape à Chilseok, qui lui permet de se cacher entièrement face aux habitants et de se faire plus discret.

L'ange de la mort a quelques grains de beauté sur le dos, on pourrait retracer quelques astres sur ce dernier ! Plus généralement il en possède sur tout le corps mais ils sont surtout concentrés sur son dos. Il en a un de beaucoup plus visible sous l'œil gauche. 


C'est un homme qui fume beaucoup, il a toujours une cigarette et un briquet sur lui, quand il est stressé ses doses de nicotines sont beaucoup plus fréquentes. 



I find life funny

Raphaël, voici le nom d'un bel ange. Il n'est pas désagréable, mais il est mystérieux et magnétique comme tout bon scorpion (clichééé). Son regard est perçant et il est difficile de s'en détacher lorsqu'il le fait. Intimidant ? Oui ça l'est un peu, vous avez presque l'impression qu'il dénude votre âme. Il n'y a pas de demi-mesure dans la première impression qu'il vous fera, elle sera intense. Dès qu'il entre dans une pièce, on peut le remarquer, cet homme a un charisme certain et joue avec l'art du langage pour se faire apprécier. C'est quelqu'un d'agréable qui sait se mesurer et être amical. La politesse est d'ailleurs un de ses maîtres-mots, c'est une personne très réfléchie qui sait toujours ce qu'il fait et pourquoi. Ses gestes, son ton et ses regards sont maîtrisés chez lui. Raphaël instaure ainsi la confiance et fait transparaître une stabilité. C'est un homme qui semble avoir les pieds sur terre et qui contrôle ses sentiments. Le Reaper est un homme d'affaires reconnu, il est d'ailleurs bien vu dans ce monde. 

Raphaël est perfectionniste surtout au travail, ses employés aiment le surnommer le démon, toutefois lorsque vous êtes engagé dans son entreprise vous êtes prévenu que ce ne sera pas facile. Seuls les battants réussissent dans cette vie. Il est plus exigeant envers sa personne, qu'il ne le sera avec un de ses employés, l'homme déteste les échecs et donne toujours le meilleur de lui-même. Concernant son devoir de faucheur, c'est la même chose, Raphaël fait toujours son travail de Reaper avec perfection. L'ange prend un certain plaisir à faucher les âmes englouties par les flammes de ses papillons et de son fameux briquet. L'homme aime son travail au sein de son entreprise et tient beaucoup à son devoir de Reaper aussi, il pense que sa race possède un grand pouvoir en ce monde. Lorsque Naim était plus jeune, c'était un garçon introverti et très timide, mais à partir de ses 14 ans un changement s'est produit. Cela s'est fait lentement, et au fil de ses expériences. Aujourd'hui ce garçon à l'époque presque inaperçu, rejeté est aimé des gens et doté d'une autorité et d'un charisme que peu possèdent. 

Raphaël est homme avec beaucoup de devoirs sur les épaules, il doit s'occuper de beaucoup de choses, même s'il ne le montre pas, c'est un pdg parfois très stressé. Il abuse d'ailleurs des cigarettes et du café. Naim préfère le thé, mais il ne refuse pas un café noir, c'est la chose qu'il boit le plus d'ailleurs. Son secrétaire devine souvent les moments difficiles, par rapport au nombre de mégots qu'il y a dans ses cendriers et le nombre de tasses posées sur son bureau. Raphaël est un bourreau du travail, il ne prend pas beaucoup de vacance et s'occupe toujours de l'entreprise.L'ange arrive heureusement à trouver un peu de temps pour lui aussi. Naim peut paraître hyper actif, mais il aime aussi se poser dans un café ou un bar avec un livre et un verre entre les mains. Procrastiner lui fait parfois du bien.

La rigueur qu'il s'impose au travail, vaut aussi chez lui. Sa maison est très bien entretenue et il fait sa propre cuisine, Raphaël adore cuisiner, il est d'ailleurs très doué pour ça. Ce n'est pas quelqu'un d'assisté, il sait s'occuper des tâches ménagères même si ce sont les domestiques qui s'en occupent souvent, car il n'a pas le temps. Le Reaper aime aussi beaucoup jardiner, il a beaucoup de patience pour les plantes. Seule exception, son bureau est un véritable bordel sans nom, mais n'osez même pas entrer sans sa permission ou ranger quoique ce soit ! C'est dans ce foutoir que se retrouve le jeune pdg.

L'homme est riche et ne manque de rien matériellement, mais il a conscience qu'à tout moment cela peut s'effondrer. Raphaël fait en sorte de s'entendre avec ses confrères d'entreprises, mais au fond de lui il préfère passer du temps avec les gens de classes moyennes, voire faibles parfois. Il s'ennuie souvent durant les grands galas et autres festivités pour la haute société, mais le reaper fait attention à ne pas le montrer.

Curieux ? Oui, Raphaël l'est énormément. C'est une personne qui adore la littérature et les arts. Il lit de tout ! Même des mangas  ! Ses genres favoris sont la romance, l'aventure et toutes les histoires qui se passent dans l'Asie ancienne. D'ailleurs, en parlant de ça, l'homme est un musicien, depuis petit, il a appris à jouer du piano avec sa mère. Aujourd'hui il en joue toujours, dans une salle réservée à son piano et l'instrument est très important à ses yeux ! Alors ne vous avisez jamais de l’abîmer ou d'y toucher sans sa permission. D'ailleurs, il dessine très bien et aime parfois jouer à certains otomes games. L'homme a aussi un intérêt particulier avec la culture en général, il aime apprendre et souhaiterait tout savoir en ce monde si c'était possible. Il a conscience que ce savoir ne doit pas être gardé pour lui, ce qu'il sait, il le partage bien souvent avec d'autres. Il a aussi une affection particulière pour les chiens et ces derniers sont très attachés à lui, mais ne s'attachent à personne d'autre !

 Naim se pose souvent beaucoup de questions, c'est une personne à l'esprit vif, qui analyse, observe beaucoup. Son cerveau est actif en permanence, d'ailleurs, il est très difficile pour Raphaël de dormir, c'est ce qu'on appelle un night owl.  Il lui faut une grosse fatigue pour qu'il puisse s'endormir tôt. L'homme était aussi doué dans ses cours, son intelligence ne fait aucun doute même s'il aime parfois jouer aux cons. 

Comme il le dit si bien : 

« Le monde est semblable à une harpe ou un piano dont il faut toucher toutes les cordes pour trouver un son mélodieux ».
  


Je vais vous dire un secret qui viendra contredire certaines choses du début. Aussi surprenant que cela puisse paraître, il n'est pas si contrôlé qu'il le semble. Naim est pris par de très forts sentiments, c'est un homme de passion. Il ressent les sentiments de façons puissantes, mais sait les contrôler la plupart du temps. C'est une personne très empathique, il arrive à ressentir ce que vous ressentez dans le moment. Petit, c'était trop intense pour lui et il n'arrivait pas à contrôler cette empathie, mais petit à petit ça s'est fait. Naim ne peut pas s'empêcher d'analyser les gens qui l'entourent et sait ensuite quelle attitude adopter. Parfois, il peut faire exprès de paraître idiot, mais ce n'est en fait pas du tout le cas, qui se méfierait d'un idiot après tout ? 

Pour lui la plupart des gens ont un rôle à jouer...

Oui tout n'est pas blanc, ni même gris chez cet “ange”. Derrière ses masques, se cachent beaucoup de choses. La nuit, il lui arrive de faire des crises qu'il ne contrôle pas à cause d'un passé complexe. Toutefois, toute cette frustration s'apaise un peu lorsqu'il part faucher des âmes ou lorsqu'il se plonge dans son jeu favori.


Mais quel est donc ce jeu ? C'est facile, il s'agit des gens eux-mêmes. Raphaël se joue de ces derniers, chaque personne est un pion sur son échiquier, mais on dit de lui que c'est un homme bien, il faut dire que Naim joue bien son jeu. Cette facette peu de personne la connaisse, c'est un maître de la manipulation et son pouvoir semble témoigner de ce destin qui lui est attribué. Quand il souhaite quelque chose, soyez certain qu'il l'aura, mais ce ne sera pas par la force. L'homme use de techniques sournoises et souvent tout se passe en douceur sans que personne ne s'en rende compte. C'est ainsi qu'il a réussi sa vie, mais le reaper sait aussi que certaines choses ne s'acquièrent que par la force et Raphaël n'hésitera pas à en user si besoin. C'est un homme sans remords, ni pitié qui fera tout pour gravir les échelons et agrandir son empire, c'est un ange destructeur qui écrase les plus faibles sans une once de tristesse, mais il se garde bien de le faire remarquer. 

Vous vous croyez verni d'avoir croisé son chemin ? Eh bien, vous aviez tord.


Cela fait des années maintenant que voir le malheur des gens ne le laisse pas indifférent, il trouve du plaisir à voir les gens se détruire et à jouer lui-même avec leur sentiment. Son plus grand plaisir se trouve dans la tristesse qu'éprouve d'autres, le désespoir, la colère et la haine. Raphaël décortique bien l'esprit et la psychologie des gens, c'est grâce à son empathie et son esprit analytique qu'il arrive à viser les points faibles mentaux des gens, mais il choisit ses proies et sa méthode, rien n'est laissé au hasard. Au final, je pense que personne n'aimerait devenir le jouet de cet ange. C'est assez pathétique, parfois, je me demandais s'il ne cherchait pas à prouver sa supériorité en faisant ça, mais avec le temps, je me suis rendue compte que c'était bien plus complexe. Il y a quelque chose que ce prédateur essaye d'évacuer…

Ne soyez jamais pris entre ses griffes, il vous rendra dépendant de lui si c'est son but et sans même le savoir vous deviendrez sa marionnette. 

Comme beaucoup, Raphaël aime les bons plaisirs de la vie, que ce soient le vin ou encore les femmes. En voilà une longue histoire avec ces dernières ! Des longs cheveux noirs, une poitrine avenante, de belles courbes... Je serais incapable de vous dire exactement ses goûts, il n'a pas forcément de préférence. Il voit au-delà d'un physique et n'a pas forcément besoin d'une jolie femme, mais ses copines sont toujours belles et il ne les aime jamais. Je n'ai jamais vu Naim amoureux d'une des femmes qu'il avait à ses bras. C'est un homme infidèle, capable d'avoir plusieurs copines en même temps et de le cacher, il n'arrive jamais à se satisfaire d'une seule. Toutefois, il a besoin de cette illusion de la relation amoureuse. Le reaper recherche de l'affection en chacune de ces femmes, mais ne trouve jamais l'amour réel. Parfois, il joue secrètement une partition sur son piano et à ce moment-là, je me suis dit que Raphaël avait dû aimer quelqu'un. Le regard qu'il avait était différent, les masques étaient tombés, mais je n'ai vu ce spectacle qu'une seule fois. S'il pensait à une femme alors ça a bien dû être la seule à posséder son cœur, d'ailleurs, je pense que Naim est encore amoureux. L'homme est un romantique, un rêveur à sa façon, fidèle à certaines choses et à de rares personnes. Sa nature n'est pas d'être infidèle, mais d'être fidèle. S'il n'aime personne, c'est bien parce qu'il dédie cet amour à une seule et unique personne. Si vous gagnez ce cœur si difficile, cet esprit enfumé et passionné, vous ne vous en débarrasserez certainement jamais. Raphaël vous étouffera de sa possession et de sa passion, il vous protégera de tout sauf de lui car ses sentiments sont trop brutes lorsqu'il aime, mais vous pénétrerez un monde que lui seul possède et cette expérience sera unique. Toutefois, je me demande bien à quel point vous pouvez être fabuleux et spécial à ses yeux pour y arriver.

Il était une fois une rêveuse qui s'échoua sur les plages mystiques de son monde seul lui possédait les clefs de ce monde inconnu et à la fois fabuleux. Il ne la connaissait pas, il ne connaissait pas la douce mer et le bruit des flots. Seule la terre aride lui était connue. Il était une fois une rêveuse des flots et un chapelier de terre qui connurent les joies, la tristesse et le déchirement d'une passion entre deux mondes si compatibles. Il connu ce qu'étaient les vraies flammes et les vagues de cette mer chaude n'éteignaient rien, elles agrandissaient ce monde devenu anarchique, même le vent semblait obsédant. Vous ne pouvez pas comprendre, vous n'en savez rien de tout ce flot de flamme qui me submerge, de ce désir de dévorer cette rêveuse. C'est de sa faute, c'est à cause d'elle si les flammes sont apparues, elle ne peut plus échapper maintenant, je ne lui laisserais pas le choix, mais c'est de sa faute... Les mots n'expliquent pas grand chose, je souhaite lui transmettre ce chaos qui se produit en moi, elle est dans ce monde, le nôtre, les mots ne suffisent plus ici... Elle comprend ma folie, mon obsession... Plongeons à deux. Vous ne savez rien de ce monde, ni de ce moi illusoire.



I have a beast inside of me. J'ai Lucifer et tu as l'enfer, calme le démon qui me possède en ouvrant tes portes.

Sa sexualité est assez débridée, il a besoin de relations intimes très régulièrement à un point où cela n'est plus normal. Cela lui permet d'avoir de l'affection, mais aussi d'exercer son pouvoir et de dominer ses amantes. Ce n'est donc pas toujours de l'amour qu'il exprime à travers sa sexualité, mais sa dominance. Ce n'est pas non plus Mr Gray, le SM c'est pas son truc. Concernant le mariage, il est tout à fait contre cette idée, même si sa famille songe à bientôt le lier, il fuit cette idée comme la peste.

"Le sexe n'est pas qu'un plaisir, c'est aussi une forme de pouvoir." 


Raphaël est un homme ambiguë, même sur son orientation sexuelle, beaucoup de gens le pensaient bi'. Il ose un peu tout et n'importe quoi, faire semblant de draguer un mec ne le dérangera pas, ni embrasser ce dernier, l'homme ose surtout avec Dae-Hyun avec qui depuis le lycée, il avait l'habitude de jouer les couples pour éloigner les groupies qui harcelaient Dae-Hyun. On ne sait d'ailleurs pas vraiment comment Raphaël considère son secrétaire qu'il connaît depuis le collège, certains seraient tentés de dire qu'ils sont des meilleurs amis, mais Raphaël n'a jamais dit que ce dernier était son ami. Toutefois, Dae-Hyun est sûrement la seule personne à connaître aussi bien Raphaël, mais même lui subit le caractère de son patron. Raphaël est égoïste dans le fond et plus on est proche de lui, plus il deviendra possessif, voire invivable. Les deux hommes aiment se confier l'un à l'autre, c'est un peu le jour et la nuit entre eux deux, mais il semblerait que Raphaël connaisse aussi quelques facettes cachées de son partner, il dit souvent que Dae-Hyun est son meilleur pion sur son échiquier. On pourrait croire qu'il tient à lui, pourtant Raphaël est parfois très dur avec ce dernier, il y a quelques années avant ce n'était pas le cas, mais depuis certains incidents le reaper se montre parfois cruel avec le secrétaire. Naim n'hésite pas à user de mots durs et de l'ignorance. Raphaël va jusqu'à répondre et faire des avances aux copines de ce dernier, chose qu'il se garde de dire à Dae-Hyun, cela n'arrive que rarement et bizarrement, il voit d'un très mauvais œil les femmes qui trompent son compagnon et n'hésite pas à les humilier. Toutefois, qui voudrait d'un pareil partner ? Après tout, c'est Dae-Hyun qui a choisit de rester à ses côtés, c'est lui qui a fait le premier pas aussi, c'est aussi lui qui le considère comme un ami, mais jamais Naim n'a énoncé le fait que Sumire lui est cher. Certaines choses sont sûrement liées au destin, mais j'ai toujours supposé que notre cher prince blanc, n'était pas aussi charmant que ça pour rester et assumer le véritable Raphaël.

Les deux hommes savent aussi partager de bons moments ensemble, comme draguer les filles ensemble, rire de certaines choses, malgré les moments houleux qu'ils ont dû traverser. Ils n'hésitaient pas à se faire passer pour un couple pour amoindrir les soupçons et charmer les filles les plus difficiles parfois. De vrais loups dans une bergerie. 

Ah oui petite anecdote : au collège Dae-Hyun et Raphaël regardaient déjà sous les jupes des jeunes filles pour admirer la jolie dentelle. Ah ! La jeunesse…  



Concernant les femmes, il y a quelque chose qui irrite Raphaël à Chilseok, c'est qu'il n'a aucun succès dans ce monde. Il est hait pour sa couleur de peau, Chilseok l'irrite à un point inimaginable et il lui arrive de vouloir brûler tous ces crétins d'eoks. Ce qui l'irrite dans le fond, c'est d'être au bas de l'échelon. Raphaël ne voit d'ailleurs pas le mal à ce qu'Agmas extermine ce peuple, il part à Chilseok par curiosité et il est chanceux d'avoir Dae-Hyun qui s'intègre. Raphaël voudrait en savoir plus sur ce monde, il a la conviction que quoiqu'il arrive, ils seront obligés d'avoir un lien avec Chilseok. Le brun sait d'ailleurs se faire très discret et essaye parfois d'user de son pouvoir en cas de soucis. Sa capacité à manipuler les esprits lui est plus pratique sur Terre, car il a du mal à la contrôler à Chilseok, pourtant, c'est bien dans ce monde qu'il en aurait le plus besoin. Raphaël a toujours une crainte concernant son pouvoir, plus jeune, il lui est arrivé de ne pas contrôler ce dernier et il a fini par s'hypnotiser lui-même. Incapable de bouger ou de faire quoique ce soit son corps était devenu inerte et son esprit essayait tant bien que mal de s'échapper des fils qui l'emprisonnaient. Ce fut un cauchemar pour le jeune homme, coincé dans son propre esprit, il repensait à des choses qu'il ne souhaitait pas. Depuis ce jour Raphaël fait toujours très attention à son pouvoir. 

Naim est un homme de foi, à sa façon... Il croit en l'existence d'un créateur, de quelque chose de grand qui a tout crée et qui régit ce monde. Cette croyance s'accompagne de son goût pour l'anarchie et le chaos, il pense que c'est dans ces deux choses qu'on trouve la véritable liberté et la paix. Il se garde bien de le dire, car chez les reapers, ce serait très mal vu, mais si on attache tellement les reapers aux règles, c'est sûrement parce que ce n'est pas dans leur nature d'être si cadré... Raphaël se pose beaucoup de questions sur ses origines, ses cicatrices et son ancêtre. Il aimerait se souvenir de son pêché, mais c'est impossible. L'homme garde l'espoir qu'un jour les reapers connaissent leur origine, persuadé que cette vérité changera bien des choses. Sa foi lui vient aussi de ses parents croyants, son père était un catholique et sa mère une musulmane. Il a pioché certaines choses des deux religions, ce qui lui plaît le mieux, mais il n'aime pas les dogmes et suit ses propres pensées et convictions. Raphaël est un vrai bouillon de culture à lui seul, ses origines sont diverses, il n'a pas le sang japonais, mais ayant vécu longtemps là-bas il connaît pas mal de chose du Japon, pour la France il s'y connaît aussi beaucoup. Naim part souvent dans ce pays, les Arcès sont français de base, d'ailleurs son grand-père paternel est un parisien.  Paris est d'ailleurs sa ville favorite, il ne fréquente pas tellement les lieux très riches, mais plutôt moyens pour se faire des connaissances amicales voire plus parfois... Raph' adore les cafés, bars et terrasses parisiens, il aime cette vie remplie et rapide de la grande ville. L'homme aimerait beaucoup un jour s'y installer.

Il possède un peu le cliché des reapers. C'est un gentleman qui respecte les femmes, il a parfois quelques idées machistes, mais une femme ne reste pas à la maison pour faire la cuisine à ses yeux, elles peuvent travailler et être indépendantes, il faut évoluer avec son temps. Raphaël a juste tendance à les considérer comme des choses très fragiles qu'il doit protéger et c'est plutôt ça qui le rend un peu arriéré. Il pense aussi intérieurement que les hommes sont le sexe fort, mais il ne le dit pas devant la gente féminine. Naim ne manquera pas de respect à la gente féminine, je ne l'ai jamais vu lever la main sur une femme, il préfère leur afficher un sourire qui saura ravir leur cœur, c'est que ce séducteur ne perd jamais le cap. 

Il y a bien une race qu'il pense inférieure et c'est celle des humains, il est persuadé qu'un jour, ils sauront la vérité et que les Godness, Reapers et Asters prendront vraiment le dessus. Il voit les humains littéralement comme des choses minuscules qu'il pourrait écraser facilement, sa vision des deux autres races n'est pas aussi catastrophique, mais il ne les pense pas plus supérieur que les reapers. Les Godness ont après tout perdu leur culte et vestige, preuve qu'après tout, c'est surtout des stars de cinéma ayant perdu de l'importance pour ce monde. Il y a encore tant à connaître des reapers, cette race qui n'a jamais encore connu de temps de gloire et dont le mystère reste encore entier contrairement aux godness. L'homme estime moins les asters que les godness, pour Raphaël, ils sont trop proches de la race humaine pour être réellement dangereuse. Il se méfiera toujours d'un aster ou d'un godness par mesure de précaution, mais pas vraiment d'un humain. Tout de même, Naim pense que les trois races sont les pièces d'un immense puzzle, quand il rassemble les reapers, les godness et les asters l'ange se rend compte d'une complémentarité. À croire que les godness seraient le corps charnel, la puissance physique, les reapers l'esprit, c'est la tête de tout et les asters le cœur, tout ce qui concerne l'âme.  Pour lui, réunir les trois capacités dans un corps serait donner un pouvoir absolu à cet individu, c'est pour cela qu'il est très méfiant envers les eoks, car il ne sait pas l'étendue des pouvoirs de ceux qui en possèdent. 

Penser ainsi ne fait qu'exciter sa curiosité exubérante.


L'homme réfléchit constamment, il n'y a pas un moment où il ne réfléchit pas. Il lui arrive souvent de se remettre en question sur certaines choses, car il souhaite constamment se perfectionner. Cette habitude de toujours réfléchir ou de rêvasser à travers quelques fenêtres lui valent certaines maladresses. Eh oui ! Qui l'aurait deviné cet homme si assurant et charismatique est parfois un peu maladroit. Oups et voilà un verre qui tombe, voilà une marche ratée ! Raphaël essaye de faire attention à cela, mais parfois ses petites maladresses lui valent paradoxalement du succès avec les femmes, il faut dire que son joli minois et son physique ne sont pas pour rien non plus. Quoi de plus charmant qu'un bel homme, mais qui a une petite facette adorable ? Au final, il n'y a rien d'adorable, le résultat ne le rend que plus sexy aux yeux de ses amantes. Chaque homme doit parfois laisser transparaître un peu d'humanité pour être plus attirant encore, mais cette maladresse est souvent sincère, Raphaël n'a jamais été très adroit. 


D'ailleurs, c'est rare, mais il lui arrive de se sentir gêné, dans ce cas, il aura certains tics, comme desserrer un peu sa cravate, se racler la gorge, détourner le regard et si vous l'avez vraiment gêné malgré la couleur de sa peau vous pourrez voir des rougeurs sur ses joues, qu'il s'empressera certainement de cacher en plaçant une main devant. Naim peut aussi feindre un sourire gêné, mais une gêne sincère chez lui, c'est comme attraper un pokémon légendaire doublement shiny, c'est quasi-inexistant donc. 

Cela peut surprendre, mais le reaper est pudique, il ne se déshabillera pas publiquement et il n'aime pas beaucoup montrer son corps, ce n'est pas son genre de se promener torse nu ou en caleçon. Oh non, excusez-moi, c'est vrai que monsieur use plutôt de boxer, mais bon ne mentons pas parfois, il lui arrive d'user de ces bons vieux caleçons beaucoup plus pratiques ! Monsieur aime d'ailleurs faire du shopping, mais il n'est pas forcément des plus patients. 

Il y a encore beaucoup de choses à dire à son sujet. À tout moment, il pourrait laisser surgir une facette que vous ne voudriez pas voir. Je ne peux décemment pas vous dire que cet être est normal... Cela fait bien longtemps qu'il a perdu sa normalité. Raphaël est un grand rêveur, aujourd'hui cela lui est néfaste, mais avant il n'était qu'un petit garçon rempli d'espoir. L'homme rêvait d'un monde juste et égal pour tout le monde. Sa stabilité s'est petit à petit effondrée, ses rêves purs et candides de jeune garçon, se sont effrités pour laisser place à des idéaux cauchemardesques. La question qu’on pourrait se poser… Comment ? Comment ses rêves ont-ils pu autant changer ? Peut-être aurez-vous la réponse… Si vous creusez, vous l'aurez certainement, mais jamais vous ne saisirez complètement cette vague qu'il est. Derrière cette envie de se sentir supérieur, cette passion et folie qui le ronge, peut-être qu'il y a une image pathétique...  ? 


Je sais pertinemment qu'il y a certaines facettes qui arrangent le portrait de cet homme, mais moi, je ne le vois plus de la même manière. Je ne sais pas combien de vie, il a brisé et je ne connais pas ses motivations, derrière toutes ses machinations se cache seulement un monstre qui veut toujours plus et encore plus, qui prend plaisir à jouer avec vous par simple sadisme. Croyez-moi, il n'usera pas de son pouvoir pour le faire. Rares sont les personnes qui ont subit le pouvoir psychique de Raphaël. Je me demande parfois s'il lui reste vraiment un cœur ? Oui, c'est bien le cas, mais ce cœur est néfaste et son esprit est perdu, rongé par quelque chose. Il n'y a plus rien à faire pour lui.  Je souhaite qu'un jour ce monstre, perde toutes les choses auxquelles il tient, qu'il ne trouve jamais la paix et crie encore dans son sommeil, comme il le fait si souvent ... Oh oui, je le souhaite du plus profond de mon cœur...  


“ Je suis cet ange qui sonnera la fin de ce monde. Le chaos est la seule fin possible, mais avant il faut vivre, moi, je me battrais pour cette liberté sans fin et sans limite. Je gravirais chaque marche en vous contemplant, car j'aime les êtres de ce monde. Vous êtes mon plaisir, mon jeu favori sur un échiquier géant. Je ne suis pas un ange déchu, je suis d'un réalisme troublant, celui qui n'a jamais douté d'une fin à tout...”
Histoire


Genèse

Partition, piano de Raphaël. "La boite de pandore"

C'est lors d'une soirée froide à Edo, qu'un petit garçon vit le jour. Vous vous doutez bien que c'est de lui dont je vous parlerais. Sa mère se nommait Amrita et son père Ash. Ils s'aimaient éperdument, d'une passion encore bel et bien présente. La grossesse d'Amrita était imprévue, mais cet enfant était souhaité et déjà choyé avant même de naître. Il se nommait Raphaël Naim issu de la grande famille Arcès qui possédait l'une des plus grandes entreprises technologiques. Sa mère était d'origine indienne, une jolie brune aux airs froids, elle avait presque toujours vécu au Japon à cause du travail de son père. Ash était un métisse franco anglais, un très bel homme influent, sa famille n'était d'ailleurs pas en accord concernant son union avec Amrita. En plus d'avoir deux religions différentes, Ash catholique et Amrita musulmane, ils avaient deux status sociaux complètement différents ! Pour les Arcès ce mariage était vu d'un mauvais oeil, mais Ash n'était que le second de la famille, c'était un peu moins grave que s'il était l’aîné. Le beau blond Arcès s'était installé au Japon avec son épouse avant d'avoir le petit Raphaël, c'était pour eux leur bel ange. La plus belle chose qu'ils aient faite au monde. 

Les premières années du garçon étaient paisibles, il était de nature très introvertie, mais curieuse. Raphaël captait déjà très rapidement les choses, c'était un enfant heureux qui s'épanouissait dans cette famille. Il avait déjà une passion pour la musique, car sa mère lui enseigna dès ses cinq ans le piano et le garçon avait vite aimé ça. Il admirait souvent Amrita en jouer. Ash quant à lui n'avait pas caché à son fils sa nature, c'était comme ça chez les Arcès chaque enfant devait savoir que la famille abritait des Reapers et Ash en était un. Naim avait donc de forte possibilité de l'être et il devait déjà savoir tout ce que ça impliquait. Le petit garçon connaissait donc son futur rôle et il le prenait très à cœur. Loin d'en avoir peur, Ash lui inculqua la fierté qu'il devait avoir s'il devenait Reaper. Comme son père lui disait, il serait un ange magnifique et chaque faucheur avait un grand rôle en ce monde.

Tout prédestinait cet enfant à une vie paisible et heureuse... 


Chapter 1

À ses 7 ans, Ash disparu sans aucune nouvelle, ne laissant pas de trace. Au début, on pensait qu'il reviendrait, mais ce ne fut jamais le cas. Il était bel et bien vivant, car après un mois il daigna envoyer une lettre à Amrita pour lui dire qu'il ne reviendra pas. Ce fut la seule lettre qu'il envoya. Amrita fut dévastée, mais elle était persuadée que son mari serait de retour et chaque jour elle l'attendait désespérément. Raphaël quant à lui essayait de sourire pour sa mère, il était très jeune et sensible. Naim prenait sur lui parce qu'Amrita semblait si mal en point qu'il ne souhaitait pas la perdre. Ses efforts étaient vains et au lieu d'une tristesse pour la disparition de son père, une haine grandit peu à peu pour son paternel. Amrita ne se nourrissait même plus, elle se rendait malade au point de ne même plus savoir que Naim existait. Le garçon traumatisé et effrayé par la situation, pleurait chaque nuit silencieusement en priant pour que sa mère aille mieux, pour qu'elle le “voit” enfin ! Lui était toujours là après tout. Amrita fut finalement hospitalisée et on lui retira la garde de Raphaël à cause de son état psychologique. Elle s'excusa longtemps envers son fils et supplia pour qu'on lui redonne la garde de ce dernier, mais c'était peine perdue. Raphaël tint longtemps la main de sa mère ne voulant absolument pas la quitter, serrant sa peluche panda baptisée Hope. Le seul vestige qu'il lui restait de cette femme. 
 
Ce fut la famille de sa mère qui le prit en charge, sa grande sœur et son beau-frère. Ils avaient un fils qu'ils chérissaient et à qui ils cédaient tous les caprices. Ihsane n'avait jamais porté dans son cœur sa cadette, Amrita n'avait pas toujours été intègre par rapport à elle dont la vie était cadrée et pourtant, c'est sa sœur qui avait touché le gros lot en se mariant à un Arcès. Elle disait souvent que c'était couru d'avance qu'Ash disparaisse et la laisse en plan, comme si un homme comme lui pouvait réellement aimer une ex petite voyou. Toutefois, avoir la garde de Raphaël était une chance, il rapportait une grosse somme d'argent ! Les Arcès envoyaient régulièrement une somme considérable à la famille comme remerciement et “pension” et ils ne se plaignaient pas vraiment de ça. 

Traité comme un prince, le petit ange avait tout ce qu'il souhaitait, même s'il savait que leur amour était factice. Il vivait pleinement et comme les autres petits garçons de son âge.

Si seulement je pouvais dire quelque chose comme ça, mais ce n'était pas le cas. Les monstres qui effrayaient ce garçon n'étaient pas cachés sous son lit, mais tout autour de lui et peut être même... envahissaient son petit cœur. 

“ Arrêtez, vous me faites peur...” 


Chapter 2

Raphaël était considéré comme un revenu, mais aussi comme une bouche en plus à nourrir. Le couple passait leur temps à le rabaisser, l'humilier et lui crier dessus. Il ne pouvait rien dire face à son cousin Ilias, sous peine de se faire punir. Parfois privé de nourriture sans que cela soit trop dangereux pour l'enfant, mais il n'osait rien dire à l'école persuadé que c'était peut-être normal. Personne ne l'aiderait. Son cousin s'amusait et le forçait à supporter de fortes lumières, lui mettant des torches proches des yeux. Ce que ne supportait pas l'enfant qui criait et pleurait souvent de douleur. Ses yeux devenaient de plus en plus sensibles, tellement qu'une fois il était devenu presque aveugle durant quelques heures. On lui attribuait les tâches ingrates et quand il disait être trop fatigué, on n'hésitait pas à lui mettre une gifle, à le culpabiliser... Naim entendait parfois les conversations de sa tante qui critiquait sa jeune sœur et petit à petit une haine sourde prenait à la gorge Raphaël. Il ne se raccrochait plus qu'à l'espoir de sa peluche et de pouvoir peut être un jour retourner auprès de la seule qui l'aimait encore. 

À ses 10 ans, Amrita s'était un peu rétablie, mais elle n'eut toujours pas la garde totale de son fils. Cette dernière ne pouvait le voir que quelques jours durant les grandes vacances et une semaine chaque quatre mois, toujours jugée inapte à s'occuper d'un enfant. Elle se rendait compte de la tristesse de son fils, mais pas de ce qui se passait réellement chez sa sœur. L'enfer continua longtemps pour le garçon qui s'en était accommodé. Cela l'avait rendu taciturne, observateur et amer envers la vie. À l'école, ce n'était pas mieux, les enfants ne l'aimaient parfois pas à cause de ses origines et sa couleur de peau. Ils se moquaient souvent de lui, car ses parents l'avaient abandonné. On lui disait souvent que personne ne l'aimait et que sa mère était une tarée de toute façon. Cette enfance le renferma et il se créa son propre monde, écrivant des histoires et dessinant dans un calepin pour s'évader. Empathique, il pouvait en plus ressentir tout le dégoût qu'on avait pour lui et autres sentiments très déplaisants. 

Au collège, Naim eut une mauvaise réputation. Ses notes étaient certes élevées, mais il séchait souvent les cours et le jeune homme traînait dans les rues jusqu'à pas d'heure. Il était malgré tout populaire avec une partie des filles, certaines n'osaient pas l'approcher ou étaient rebutées par sa couleur de peau et d'autres étaient attirées surtout pas son physique très avantageux pour son jeune âge. Malheureusement, ses cicatrices étranges sur le corps et le front rebutaient aussi les gens. Toutefois, le jeune homme avait déjà quelque chose, malgré les “défauts” de son physique, un magnétisme qui grandissait avec lui. Son regard était déjà perçant et on pouvait difficilement s'en détacher. Il eut d'ailleurs, sa première relation à 13 ans alors que cette dernière avait 17 ans, le jeune homme faisait facilement plus vieux que son âge. Contrairement aux garçons de son âge, il ne s'attachait jamais et voyait toujours les gens avec une certaine distance. 

Un passe-temps étrange commençait à naître dans son esprit, celui d'analyser et d'observer les personnes qui l'entouraient. Le collégien aimait décortiquer la psychologie humaine, il trouvait les gens intéressants et souhaitait croire en l'humanité. 

Petit à petit, cet espoir se transformait en autre chose dans cet esprit si ouvert, si curieux, mais qui avait déjà trop connu pour son âge. 


Chapter 3

Raphaël voulait d'ailleurs, continuer ses études, il était intéressé par la gestion et la littérature. Le jeune homme désirait rapidement s'éloigner de cet enfer et reconstruire sa vie autre part... Son rêve était de travailler dans l'entreprise Arcès, il haïssait cette entreprise, car elle lui rappelait son père, mais ce dernier trouvait leur innovation et ce secteur intéressant. Naim pensait que la famille de son père devrait l'accepter s'il faisait ses preuves, mais pour cela, il lui fallait des diplômes. Son intelligence et ses résultats n'étaient pas un souci, mais l'argent si... Sa tante et son oncle dilapidaient l'argent comme bon leur semblait et pour Ilias surtout. Ils ne faisaient même pas le minimum pour Raphaël qui devait travailler à ses 15 ans, faisant quelques petits boulots par ci et par là afin de payer ce qu'il lui manquait pour son collège et mettre de côté pour son université. 

Les 16 ans du jeune homme furent spéciaux, mais il s'y attendait, le jeune reaper savait depuis petit que ce jour viendrait. Il avait découvert sa faux par hasard. Le brun tendit un jour la paume de sa main et un briquet apparu. Dans la petite ruelle où le garçon se trouvait ses yeux scrutaient le briquet argenté où était gravé un papillon mauve. Le jeune homme sortit une de ses cigarettes intrigué et essaya de l'allumer. Toutefois, ce fut un papillon violet et flamboyant qui apparu, puis plusieurs et il eut alors une certitude. Il s'agissait de sa faux, l'image de son âme... Raphaël alluma plusieurs flammes, prenant du bout des doigts ses papillons, les examinant. Ils étaient mauves, avec des petits ronds plus foncés sur leurs ailes, des papillons de flammes. Cela le représentait si bien cette apparence, ce feu, cette enveloppe si fragile et dangereuse à la fois. Les papillons se multipliaient, leur force se cachait dans la flamme, mais aussi dans leur nombre. Comprenant petit à petit leur fonctionnement et créant des flammes au creux de sa paume grâce aux bestioles, Naim s'était pris au jeu. Les prunelles brillantes et le sourire jusqu'aux oreilles, il pourrait enfin faire son devoir et... se sentir supérieur.

Un homme apparut brusquement face à lui, et son sourire s'effaça. Le brun fut si surpris que sa cigarette éteinte, tomba de ses lèvres. Ses papillons s'évaporèrent dans l'ombre de la ruelle. Naim fixa l'individu devant lui, ses yeux bleus montrant sa surprise. L'homme et Raphaël n'échangèrent que la base des politesses avant que le Reaper haut gradé transmette mentalement toutes les informations à son cadet. Même si le lycéen connaissait son devoir grâce à son père, il en prenait pleinement conscience après cet incident. Son instructeur était tout de suite parti après ce court, mais riche échange. La vie de Raphaël ne fut par la suite plus la même et il sortait souvent la nuit pour faire son devoir de Reaper. Le jeune homme ne connaissait pas encore son pouvoir ou du moins il n'en avait pas conscience. Raphaël avait toujours su se montrer très persuasif, voire déjà un peu manipulateur. La vie ne l'avait pas gâté, l'ange devait bien se débrouiller comme il le pouvait. Naim traînant souvent dans des ruelles peu recommandables avait appris à se défendre, histoire de ne pas se laisser marcher sur les pieds. Mais il survivait surtout grâce à son intelligence et sa ruse. Raphaël disait toujours “Je veux pas crever comme une merde même si ma vie est un plus gros merdier que ces caniveaux.”

Le jeune homme avait une facilité à mentir et beaucoup de gens tombaient souvent dans le panneau, allant parfois jusqu'à utiliser ses “marionnettes” pour avoir ce qu'il souhaitait. Toutefois, Naim n'abusait pas de sa persuasion. 

C'est dans cette période ombrageuse que Raphaël découvrit son pouvoir involontairement. Lorsqu'il était rentré son cousin était là et il subit sa mauvaise humeur. Comme toujours Naim restait silencieux, malgré le coup que lui avait donné le jeune homme et les brimades d'Ilias. Il fit tout ce que son persécuteur lui dit de faire allant jusqu'à s'agenouiller. Son cousin dans le fond l'avait toujours jalousé, Raphaël avait quelque chose en lui qui pouvait attirer les gens. Il avait une intelligence hors norme et de très bons résultats ce qui n'était pas son cas. Ilias retirait donc toute sa frustration en humiliant le jeune homme, et cela, depuis son enfance. Naim était inexpressif, il n'entendait rien et ne réagissait plus depuis des années maintenant. 


Toutefois, Ilias sonna le carillon de trop pour Cendrillon. 

“ T'as jamais eu ta place ici ! T'es le fils d'une traînée ! Même ton père ne voulait pas rester. Cette salope te reprendra jamais ! T'es qu'un bâtard après tout, Arcès ma gueule ouais... T'as la même putain de vie qu'un de ces clébards dans les rues.”

A ce moment tous les mots qu'il avait accumulé lui revinrent en tête, depuis toujours il s'était tu, il avait baissé la tête mais ce fut trop... Sa mère était tout ce qu'il possédait. Ses yeux inexpressifs furent en quelque seconde emprunts d'une haine et il se leva si brusquement, que son cousin fit un pas en arrière. Sentant que quelque chose n'allait pas Ilias eut pour la première fois peur de Naim. Le jeune homme de 16 ans faisait une tête de plus que lui et en son corps quelque chose grandissait. Le reaper ne se contrôlait plus. Ses mains prirent brusquement le cou de son cousin qui se débattait et lui criait d'arrêter. Lorsque Raphaël vit des fils mauves apparaître de ses mains et entourer son cousin, il lâcha sa victime l'air perdu. Qu'est-ce qui se passait ?! Qu'est-ce que c'était ? Il remarquait alors que certains de ses gestes étaient reproduis par Ilias et tout à coup Naim se prit à penser qu'il contrôlait le jeune homme... L'ange avait peur face à son propre acte, mais, une forme de plaisir gagnait son corps de savoir qu'Ilias, ce monstre qui l'avait tant martyrisé était sous son emprise. Il y avait tant à faire... Un léger sourire apparaissait sur son visage. Le jeune homme lança de vive voix à Ilias de s'agenouiller face à lui, chose que son cousin fit. Toutefois, le père apparut et témoins du spectacle, il prit son fils entre ses bras. Les liens mauves disparurent et il semblait que Raphaël fût le seul à les voir... Ilias tremblait entre les bras de son père et pointa du doigt Naim en disant qu'il était effrayant, voyant en plus les traces de doigts sur le cou du petit prince le père ne tarda pas à donner une sanction. 

Toujours, toujours dans cette chambre fermée et si sombre. Mais cette nuit-là, ce fut plus difficile à supporter et la douleur fut insupportable. Ce soir était resté gravé sur le dos du jeune reaper qui avait eu si peur qu'il s'était excusé plusieurs fois en pleurant. Mais la haine et la colère de son bourreau furent plus fortes. La tante due intervenir pour que cela ne s'aggrave pas, elle ne voulait pas que Naim soit hospitalisé, ni que cela se sache sous peine de perdre sa garde et l'argent. Elle soigna sa plaie comme elle put, cela prit un peu de temps, mais grâce à la constitution de reaper il guérit assez vite. Bien entendu, le couple et Ilias étaient trop bêtes pour se douter que Raphaël n'était pas humain, se réjouissant juste de sa guérison. Naim se promit de ne plus utiliser son pouvoir, ce dernier ne s'était pas reconnu, mais dans le fond, il savait que ce n'était pas la faute de sa capacité... Quelqu'un le rongeait de l'intérieur depuis trop longtemps maintenant, il bouffait ce petit garçon plein d'espoir qu'il avait toujours souhaité être...

Une ombre s'immisçait petit à petit dans le cœur du jeune homme...

“S'il vous plaît arrêtez vous me faites peur...
-Ces atermoiements sont inutiles écoute les chuchotements... Tu es verni de ma présence.
-Vous me faites peur. J'ai peur... Maman sauve moi, il fait froid ici.”

Eh oui, petit à petit on noyait ce pauvre enfant.




Chapter 4

Bro' love song ♥ Sweet like honey I don't need money All I need is you ~ We make a really good team. You don't have to say I love you. And we take jokes way too far. We are like two halves of one heart. And I know what you are feeling cause I feel it as well.

Un personnage étrange allait toutefois, apparaître dans sa vie. Dae-Hyun, le prince du lycée aux cheveux bleus. Presque trop parfait pour exister. Raphaël ne l'aimait pas, il sentait quelque chose de louche chez monsieur parfait et puis il détestait les princes. Toutefois, le jeune homme ne lui laissait pas le choix. Dae-Hyun le suivait partout, lui parlait à la moindre occasion tellement que Naim s'était demandé s'il n'était pas amoureux de lui. Le métis coréen était même allé jusqu'à déplacer sa table pour la coller à la sienne. Pire encore ! Dae-Hyun était aussi un Reaper et Raphaël le croisa en mission. Il le soupçonna fortement de l'avoir stalké et suivi ! Il en avait tellement marre de cette colle sur patte et ne comprenait pas pourquoi ce crétin voulait devenir son ami, ils étaient la nuit et le jour. Ce que Raphaël ne disait pas non plus, c'est qu'il le jalousait un peu… Tout semblait sourire à cette tête de con, pourtant, il devait bien cacher des choses, personne n'était parfait. Mais Dae-Hyun avait tout ce que Raphaël souhaitait avoir dans sa vie.

Petit à petit Raphaël, se rendait compte qu'il s'attachait à ce drôle d'énergumène, mais ce n'était pas assez pour le considérer comme un ami. Il n'en avait jamais eu après tout. Naim avait aussi connu sa jeune sœur. Une adorable jeune fille, Eun-Ae, qu'il s'amusait à charmer sachant bien que ça énerverait le lycéen aux cheveux bleus. Eun-Ae adorait aussi taquiner son grand frère avec son nouveau partenaire malicieux. Dae-Hyun était devenu une source de lumière pour lui... Son sourire et sa chaleur rendaient plus rayonnant la Cendrillon qu'il était. Les deux compères passaient beaucoup de temps ensemble et des conneries ils en ont fait pas mal aussi ! C'est vers cette époque que Raphaël accepta de se faire parfois passer pour son petit ami pour lui éviter les groupies. Le duo était devenu populaire, tellement qu'ils étaient passés dans le journal du lycée. Quand les jeunes hommes virent leur couple affiché ça leur fit rire plus qu'autre chose.

Même Amrita et les parents de Dae-Hyun avaient parfois des doutes sur la nature de leur relation. Dae-Hyun et Raphaël partageaient un lien spécial. Dae-Hyun était populaire, mais dans le fond il n'avait pas véritablement d'amis, avec Naim c'était différent puisqu'il l'estimait sincèrement. L'ombre et la lumière faisaient la paire ensemble. On aimait dire de Dae-Hyun qu'il ressemblait plus à une princesse qu'à un prince aux bras de Raph', mais nous on sait bien que la vraie Cendrillon était en fait le brun. C'est avec lui que Naim s'amusait le plus et ils leur arrivaient de se confier. Leur amitié surprenait et plaisait à la fois, cela rendait Raphaël plus accessible, mais le jeune homme avait du mal à comprendre en quoi il était positif pour Dae-Hyun. Il n'a jamais vraiment compris pourquoi le jeune prince s'était autant attaché à lui. L'ange n'avait pas été des plus sympathiques pourtant. Il avait dragué sa soeur, lui envoyait des ballons à la figure pour l'éloigner, lui avait roulé une pelle sans son consentement, l'avait fuit de nombreuse fois, l'avait injurié et lui mettait la honte en lui donnant des tapes aux fesses ou en le nommant little rainbow (référence stupide à la virilité de Dae-Hyun)... Mais le bleu était très tenace, c'était peut être le destin ?

Toutefois, Raphaël l'enviait. L'ange aurait aimé avoir sa vie, avoir ce foyer, ce sourire... Naim le jalousait et s'attachait en même temps... Le brun avait besoin de lui, même s'il ne l'avouait jamais. La solitude était désormais moins présente.

Enfin, c'est ce qu'on pouvait croire, mais Raphaël se sentait spectateur de sa vie. Un voyageur de passage qui n'était là que pour un instant et contempler ce qui ne lui appartenait pas... Ce voyageur n'avait de place nulle part... Chaque soir, il s'en rendait compte. Le jeune homme s'engouffrait de plus en plus. Sa famille ne lui payait presque plus ses études et pour atteindre son but, le bellâtre avait dû travailler encore plus dur et trouver un job qui lui rapporterait bien plus... Vendre son corps était pour lui un moyen efficace de se faire beaucoup d'argent. Il avait commencé depuis ses 17 ans, mais ne le disait à personne surtout pas à Dae-Hyun. Il se sentait déjà trop sale à côté du prince.

L'ange se sentait souillé et il ne voyait plus la fin de sa Chute. Sa seule rédemption résidait dans les âmes qu'il fauchait et dans ce devoir qu'il aimait accomplir.

Chapter 5

Durant ses 17 ans, son pouvoir se re-manifesta de manière inattendue. Il n'avait jamais utilisé ses capacités depuis l'incident avec Ilias. À un moment de sa vie où il était terriblement perturbé, le jeune homme se fixa durant un moment dans le miroir. Raphaël avait pris son visage entre ses mains, pour ne plus le voir. Il souhaitait que personne ne regarde ce visage, lui-même avait envie de vomir en se regardant. Toutes ces femmes qui l'avaient touché alors que certaines le faisaient vomir, toutes les humiliations... Naim se sentait pathétique et infecte, mais une source d'énergie monta en lui à ce moment précis et ce fut le noir total. Le jeune homme s'était évanoui, son pouvoir s'était déclenché, mais sur sa propre personne. Raphaël ne sait plus combien de temps cela dura, mais selon lui longtemps, très longtemps... Il fut enfermé dans son propre esprit et ne pouvait pas s'échapper, c'est pour ça qu'il détestait dormir et fermer les yeux. Ses craintes lui revenaient toujours en pleine gueule. Des fils mauves emprisonnaient son esprit et beaucoup d'images circulaient avant que ce soit le vide. Le noir complet. Il avait peur du noir, cela lui faisait penser à cette chambre où depuis petit, on l'enfermait seul avec sa peluche dans l'obscurité totale pendant plusieurs heures, plusieurs jours... Il voulait que quelqu'un vienne le sauver, n'importe qui, mais quelqu'un... Son esprit lui montra alors des papillons mauves et les liens se défaisaient petit à petit. La lumière revenait avant qu'il puisse enfin ouvrir les yeux ! Ce long sommeil dura deux jours... Raphaël fut traumatisé, mais il eut conscience que son pouvoir devait être utilisé pour qu'il puisse le contrôler, il fallait qu'il assume entièrement le reaper qu'il était.

Dae-Hyun fut inquiet lors de son retour, lui demandant ce qui s'était passé, mais Naim mentit en lui disant qu'il n'avait juste pas envie de venir en cours. Il aurait pu lui expliquer sa situation, après tout Dae-Hyun était aussi un reaper. D'ailleurs, ce dernier devenait parfois aveugle à cause de ses visions, il aurait pu se confier à quelqu'un qui avait aussi des difficultés. Mais Raphaël n'en fit rien. Dae-Hyun quant à lui se doutait que le brun cachait beaucoup de choses. Le reaper bleu sentait que son ami souffrait silencieusement au sein de sa famille. Combien de fois s'était il dit que le lycéen faisait un travail louche, toutefois Dae-Hyun ne disait rien parce qu'il ne savait pas comment réagirait Raphaël. Il avait conscience que certaines choses chez son “ami” étaient secrètes... Et puis comment agir, quoi faire quand la victime elle-même n'avouait pas ? Le métis coréen gardait espoir, un jour tout irait mieux pour lui, il espérait son bonheur et c'était peut-être le seul à l'espérer à ce moment-là. 

Le temps passa et les projets du jeune Raphaël se mettaient clairement en place. Il était d'ailleurs devenu populaire avec Dae-Hyun. Il s'était prêté au jeu de se faire passer parfois pour son copain parce que c'était drôle et puis cela permettait à son acolyte de moins se faire harceler par les filles. Malgré ses bêtises, il ne perdait pas de vue son but. Son objectif était toujours le même à ses 18 ans, intégrer l'entreprise Arcès et faire de grandes études.

Tout aurait pu se passer de mieux en mieux, mais les coups portés sur cet ancien cœur, et cette solitude pesante restaient présents... Personne ne pouvait combler ce vide, c'était un petit garçon encore enfermé dans son grand monde. Intrigué par les gens et par le monde, mais que personne ne comprenait vraiment. Alors il marcha encore et encore, mais il n'avait pas encore vu la mer, il ne la connaissait pas, seuls les déserts arides lui étaient connus.


Chapter 6

Le chemin de Dae-Hyun et Raphaël se séparèrent lors de leur entrée à l'université ayant tout deux choisi des écoles différentes, mais Dae-Hyun nourrissait aussi ce désir de travailler pour l'entreprise Arcès. Toutefois, il ne s'était jamais rapproché de Raphaël dans l'intention d'atteindre plus facilement son but, son amour pour lui était sincère. Ils étaient le jour et la nuit, mais l'ombre et la lumière ont sans cesse besoin l'un de l'autre. Ils se complètent et se comprennent... Même Dae-Hyun avait ses facettes un peu plus honteuses, mais Raphaël lui était engouffré dans cette marre noire et sans fond... 

À ses 20 ans, la destinée du reaper allait radicalement changer lors d'un appel de Vairë. Cet homme n'était autre que l'actuel président de la grande entreprise Arcès. Le frère aîné d'Ash, Alex. Le pdg avait besoin d'un superviseur et d'un bras droit qui soutiendrait son jeune fils, Joyce. Le jeune homme fut donc enfin libéré de ses bourreaux. Il partit avec le peu de chose qu'il possédait pour Vairë. L'avenir rayonnait enfin pour le jeune homme de 20 ans. Arrivé à Vairë, sa vie changea radicalement. Il travailla d’arrache-pied dans l’entreprise et mena ses employés à la baguette. Dépassant même les espérances de son oncle paternel, malgré son très jeune âge et ses études qu'il continuait à côté. Raphaël était très intelligent et cadré. Sa vie prenait alors un nouveau tournant. Peu de temps après, ce fut Dae-Hyun qui entra dans l’entreprise ayant eu un petit poste.  Tout semblait sourire pour notre bel ange. 

“L'horloge ne s'arrête pas, la destinée faisait son œuvre, et même ce bel ange ne pouvait l'éviter.”


"I have an angel underneath my skin"
Dada
Le code : validé
Comment as tu connu le forum ? : Veux tu connaitre le secret ?  hey
Àge : 22 ans
Comment trouves tu le fofo ? :  J'attends vos avis money
Tout ce que tu veux dire ! : I'm sooo crazyyy ~ J'espère bien m'amuser et je vous lance plein d'amour et de bisous ! Et oui ça se remarque j'aime la musique y a tjrs plein de musique partout en rapport avec mon perso !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 9
Clan : Aucun-Magisses
Points : 45
Date d'inscription : 06/08/2018
Ven 7 Sep - 11:46
Seconde partie

Chapter 7

Partition, piano de Raphaël. "Aelf"

Avery Rainsworth, elle pourrait résumer la suite de cette histoire. La jeune femme était une stagiaire pour la compagnie Arcès, elle étudiait encore à l'université. Avery n'avait rien de particulier, c'était une brune aux cheveux longs et aux airs calmes et paisibles. Lorsqu'elle lisait un fin sourire apparaissait sur son visage, mais personne ne la remarquait vraiment au sein de l'entreprise. Raphaël en sortant du bureau trouva un jour un livre dans un couloir, quelqu'un avait dû le faire tomber et l'oublier. L'homme le ramassa dans l'espoir de peut-être trouver le propriétaire. L'homme savait à quel point les livres pouvaient être précieux. Il n'y avait malheureusement pas de nom inscrit dessus, Raphaël le garda donc au bureau et pensa passer une petite annonce autour de lui pour rendre le bien à son propriétaire. 

Ce livre appartenait en fait à Avery et elle avait fait tous les bureaux de ses collègues et couloirs possibles pour le retrouver. Mais elle avait fini par se décourager. Un matin, la jeune femme arriva pressée avec plusieurs cafés à la main pour ses collègues et sa route croisa celle de Raphaël. Elle renversa tous les cafés sur le jeune homme qui parut très vite agacé. Il lui dit sèchement de faire beaucoup plus attention. Au départ Avery s'excusa, mais l'homme en rajouta une couche la traitant de petite idiote et cela n'était pas tombé dans l'oreille d'une sourde. Exaspérée, elle s'exclama :

“J'ai pris la peine de m'excuser alors que c'est vous qui êtes en tort ! Vous ne regardez jamais où vous marchez ? Je ne vous permets pas non plus de me traiter d'idiote ! “

Son regard fut froid et tranchant, Naim fut un peu surpris avant de lui dire qu'ils auraient un jour une sérieuse discussion. Il partit tout en se plaignant encore du café sur sa chemise. À ce moment là, Avery ne savait pas pourquoi tous ses collègues la fixaient comme une femme ayant signé son arrêt de mort. Elle ignorait la raison, mais elle avait l'impression que les ennuis commenceraient pour elle. Le lendemain, une amie lui dit qu'on avait retrouvé son livre. C'était l'un des grands patrons qui l'avait. Pas le plus sympathique malheureusement. C'était le plus jeune Arcès de l'entreprise, il continuait d'ailleurs à mi-temps ses études. Avery eut un peu peur d'y aller, mais s'il avait gardé son livre, c'est qu'il n'était pas si effrayant ce Raphaël Arcès. Se dirigeant vers le bureau, elle croisa devant la porte du jeune Arcès, le même homme qui l'avait exaspéré il y a peu de temps. La jeune femme l'ignora, mais ce dernier la salua avant de dire : “Bonjour ça existe... Vous vous rendez au bureau de Raphaël pour votre livre ? “

Elle le salua à son tour, mais fut interloquée par sa façon de parler. Il venait d'appeler par son prénom le grand patron... Raphaël quant à lui semblait amusé de constater que la jeune femme ne le connaissait pas. Il lui tendit alors le livre et cette dernière fut surprise avant qu'un grand sourire ne s'affiche sur ses lèvres. Étrangement Naim avait envie de la connaître un peu plus. Avery le remercia sincèrement avant que l'homme ne réponde : “ De rien, je sais qu'un livre est important. Comment vous nommez vous ?” La jeune femme se présenta et quand le Reaper le fit, elle resta un moment muette, ne sachant plus comment réagir. Elle avait oublié qu'un des Arcès était métis toutefois, elle ne changea pas pour autant ses pensées, ni son attitude envers lui. Aussi surprenant que cela puisse paraître les deux jeunes gens avaient fini par se rapprocher et Raphaël aimait de plus en plus lui parler. La connaître était pour lui un nouveau printemps. Il n'avait jamais connu pareille chose avant, mais l'homme avait l'impression qu'Avery rentrait petit à petit dans son monde et pour la première fois, il n'était pas seulement un spectateur.

Dae-Hyun quant à lui s'y faisait de plus en plus à l'entreprise, mais il ne semblait pas apprécier Alex et Joyce. Il se confia un jour à son ami sur une femme qui était très sympathique. Le brun le taquina un peu lui disant qu'il semblait intéressé par cette demoiselle et qu'elle n'était sûrement pas que sympathique. Dae-Hyun nia un peu les choses, mais il semblait un peu gêné. Raphaël eut un sourire, il savait bien que son ami ne savait pas lui mentir. Quelque chose lui vint alors à l'esprit et son sourire s'effaça. Peut-être que lui aussi ressentait ce genre de chose pour Avery ? Si c'était vraiment le cas, ce n'était pas une bonne chose. Il savait mieux que quiconque qu'il n'était pas quelqu'un de bien. Naim avait peur de la briser... Le brun préféra taire ses sentiments, incertain encore de ce qu'il ressentait pour cette dernière. Dae-Hyun lui lança un regard interrogateur, avant de lui faire un sourire et lui dire. 

“ Tu penses à quelque chose toi aussi, on dirait ! 
-Je passe mon temps à penser et à trop réfléchir de toute façon.”

Le sourire de Dae-Hyun eut quelque chose de compatissant, il avait toujours peur que Raphaël ait des ennuis. Même lui n'arrivait pas facilement à déceler ses pensées, mais son ami ne semblait pas aller mal. D'ailleurs, il lui semblait plus heureux ces derniers temps. Dae-Hyun était persuadé que quelque chose de bien arrivait dans la vie du brun. 

“ C'était une fleur qui apparaissait dans son cœur, mais la brise se transformait en vent trop fort pour cette fleur.”


Chapter 8

Joyce Arcès quant à lui semblait assez embêté par son cousin. Raphaël était si intelligent et il prouvait chaque jour un peu plus qu'il était capable d'aller loin. Il y avait aussi la présence de Dae-Hyun, si seulement son père avait eu la jugeote de faire des recherches, il aurait su que ces deux hommes étaient proches. Pour ne rien arranger cette jeune stagiaire semblait se rapprocher aussi de lui... Joyce avait peur pour sa place, mais il voulait croire en son père. Raphaël sentait une certaine tension et il restait méfiant, mais le jeune Arcès avait des objectifs et rien ne l'empêcherait de les atteindre. Toutefois, même s'il travaillait toujours aussi bien, il avait autre chose en tête depuis un moment. Avery le perturbait de plus en plus et il sentait bien que cette position d'ami lui déplaisait de plus en plus. Il voulait sûrement être plus que ça. Naim aimait la taquiner, lui parler et rire de tout et rien. Elle lui semblait si belle, mais la jeune femme ne se rendait compte de rien. 

Un jour, il chercha un collègue pour quelques papiers et il vit au bureau d'Avery son secrétaire. Dae-Hyun semblait la connaître, elle riait et lui aussi. Raphaël se dit alors que c'était une bonne chose que Dae-Hyun la connaisse déjà et d'un côté il y avait une boule qui naissait dans sa gorge. Ses doigts se crispaient sur son papier, il avait encore cette sensation désagréable, celle de n'être qu'un spectateur et jamais acteur. Il eut envie de les rejoindre, mais l'homme tourna les talons. Observatrice, Avery avait remarqué sa présence, mais elle n'avait pas eu le temps de le saluer qu'il était parti. Pourtant la jeune femme était certaine qu'elle les avait vu. 

“ Il y a quelque chose qui ne va pas Avery ?
-Non rien Dae-Hyun ! Je suis désolée, j'ai un peu la tête dans les nuages parfois !”

Raphaël travailla jusqu'à tard ce jour là, il voulait prendre de l'avance sur son travail, mais en fait c'était surtout une excuse pour ne plus penser à cette femme. Cela faisait presque un an maintenant et il n'arrivait toujours pas à assumer les choses. En fait, il avait juste terriblement peur de cet attachement, sa situation familiale n'était pas des plus claires et Naim savait pertinemment que sa vie n'était pas facile à partager. Toutefois, le reaper voulait croire au fait qu'elle faisait déjà partie de son monde. Lorsqu'il sortit des bureaux pour aller dans la rue où il avait stationné sa voiture, l'homme sentit une présence et se retourna. La brune se tenait devant lui et lui tendit un café. 

“Salut. Je ne voulais pas te faire peur... Mais on ne s'est pas salué aujourd'hui alors, je me suis dit qu'on aurait pu faire un bout de chemin ensemble.”

Raphaël ne prit pas le café et resta un moment silencieux, avant qu'elle ne lance l'air un peu inquiet et hésitant.

“Il s'est passé quelque chose ? Je t'ai vu au bureau, mais tu n'es même pas venu me saluer.”

Le jeune homme sembla alors exaspéré et répondit sèchement. 

“Écoute, je n'ai pas toujours le temps et je suis occupé. Je ne vois pas pourquoi tu te donnes autant de mal pour me croiser d'ailleurs. Tu devrais rentrer, je pense que tu te fais de fausses idées à mon sujet et ça serait bien de prendre un peu de distance.”

Consciente que cela ne servait à rien de discuter et blessée par ses mots, elle ne répondit que par un “bien” avant de tourner les talons. Toutefois, la jeune femme croisa le chemin d'un roux fort lourd et qu'elle tentait poliment d'éloigner. Raphaël exaspéré avait fait demi-tour et était intervenu. 

“ Vous devriez la laisser tranquille elle ne veut pas de vous.
-T'es qui toi ? Son copain peut-être ? Je vous ai entendu tout à l'heure, tu n'avais pas très envie de trainer avec elle pourtant. Alors je peux bien faire ce que je veux avec elle non ?”

Ce fut trop pour le reaper qui prit par le col l'homme.

“ Mon poing dans ta gueule par contre je peux te le mettre et crois moi ça fera très mal. Alors dégage avant que je le fasse.”

Naim faisait bien deux têtes de plus que lui et il était mieux bâti. Ne voulant pas d'ennui, le roux prit la fuite sous l'œil aiguisé de Raphaël. Le brun attrapa instinctivement la main d'Avery, sans un mot. La jeune femme se sentit brusquement gênée par ce contact et le remercia avant que l'homme ne lui réponde qu'il la conduirait jusqu'à chez elle. Le chemin fut silencieux, mais Avery le brisa lorsque la voiture s'arrêta devant chez elle.

“ Je ne sais pas ce qui te mets en colère Raphaël. Mais pour moi, tu es important ! Je n'ai pas beaucoup de personne dans mon entourage et je fais difficilement confiance, mais je te considère vraiment comme un ami.”

Elle ne remarqua rien, mais les mains de l'homme s'étaient un peu crispées sur le volant de sa voiture. Il défit alors sa ceinture et s'approcha brusquement d'Avery qui resta un moment figée. Le brun pouvait sentir son souffle sur ses lèvres, il avait envie de s'approcher un peu plus, de la serrer dans ses bras, mais la brusque image de cette journée le laissa immobile. 

“Je n'ai pas d'amis... Je veux bien être là pour te soutenir, t'écouter, mais ne me considère pas comme un ami.

-Alors c'est vrai ce qu'on dit de toi ? Qu'au final personne n'est vraiment ton ami ? Tu dois te sentir bien seul. Je n'ai pas envie d'une simple épaule et peu importe si je ne suis pas ton amie. J'ai envie que toi aussi tu puisses te reposer, te confier... Je suis là pour toi.”

Raphaël recula, avant que la jeune femme ne sorte de la voiture. Alors que le jeune Arcès rentrait chez lui, il repensait à ce qu'elle lui avait dit et à son geste. Pourquoi n'était-il pas allé jusqu'au bout à ce moment-là ? Naim n'avait pourtant pas l'habitude de s'arrêter à mi-chemin... Toutefois, depuis cette journée, quelque chose germait en lui, un doute... Avery ne partageait pas entièrement son monde...

Quelque temps après, la jeune femme quitta l'entreprise, mais elle comptait bien un jour revenir après ses études. Le jour de son départ Raphaël lui dit au revoir. L'homme lui promit de venir la voir, Avery en fit de même avant de quitter l'endroit. Raphaël avait conscience que ce n'était pas la fin de tout, mais un nouveau départ. 

Lorsqu'il sortit un peu plus tard, le reaper entendit une voix au loin.

“Eh Raph' !! Attends moi ! “

L'homme courrait pour rejoindre le jeune Arcès et reprit un peu essoufflé.

“Tu marches vraiment trop vite… 
-Et toi, je t'ai dit de ne plus m'appeler Raph... 
-Oh ça va c'est mieux que Raffiki ou Raphaëlo hein. “

S'exclama l'homme à la tignasse bleue avant d'éclater de rire. 

“Raphaël au fait, tu ne m'as pas dit que tu connaissais la stagiaire ! Avery Rainsworth ! Elle était vraiment sympathique et intéressante n'est ce pas ? 

-C'est vrai... On part boire un verre ?

-Tu as toujours cette habitude de changer de conversation quand ça ne te passionne pas hein. Tu l'aimais bien pourtant non ?
-C'est une connaissance pas une amie.
-Je sais tu n'as pas d'ami...”

Il eut un moment de silence avant de fixer Dae-Hyun, la seule personne qui savait qu'il ne considérait jamais personne comme un ami c'était lui... Il aurait dû se douter qu'Avery parlait souvent à Dae-Hyun, mais il n'avait pas voulu le savoir... 

“J'ai dit quelque chose qu'il ne fallait pas Raphaël ?
-Non rien. On y va maintenant.”

Il n'avait pas envie de parler d'Avery quelque chose en lui hurlait... Naim voulait éviter à tout prix ce sujet, peut être y avait il une raison à cela ? Quelque chose qu'il se forçait à taire.


“ Il passe avant moi cette fois-ci, son bonheur fera le mien, c'est ce que je me dis. Je l'ai toujours su depuis le début.”


Chapter 9

Avery et Raphaël continuèrent à garder contact. Mais les 23 ans du jeune homme furent marquants. Il savait que Dae-Hyun était lui aussi toujours resté en contact avec elle d'ailleurs, il leur est arrivé d'aller manger ensemble tous les trois. Même si l'homme ne l'avouait pas de vive voix, Avery et Dae-Hyun étaient les deux personnes à qui il tenait le plus en ce monde. Cela lui plaisait d'être en leur compagnie et en même temps, il n'aimait pas ça. Raphaël partait souvent le premier. Des craintes le hantaient et son intuition ne le trompait que rarement après tout. Même s'il ne voulait pas faire face à cette petite voix intérieure, il dut le faire à un moment. 


Raphaël surprit par un jour de pluie Dae-Hyun avec une jeune femme. Cette dernière était assise sur un banc et l'homme lui tendait un parapluie. Lorsqu'elle leva la tête vers Dae-Hyun son air préoccupé s'effaça. L'homme avait un doux sourire sur son visage avant qu'ils ne rentrent ensemble sous le même parapluie. Le reaper avait d'ailleurs caressé le visage de la demoiselle avec beaucoup de douceur. Ce ne fut que le lendemain, après le travail que Raphaël aborda le sujet avec son secrétaire.

“Tu comptais me cacher longtemps ta petite amie ?
-Non ! Je comptais te le dire, ça ne fait pas longtemps, mais je l'ai toujours aimé.”

Raphaël s'interrompit un moment, dans les yeux de son ami il pouvait y lire toute son adoration pour cette femme. Il savait que Dae-Hyun n'était pas aussi heureux que tout le monde le croyait, alors l'ange gardien ne pouvait être que joyeux pour lui. Pourtant, rentré chez lui, l'amertume, la colère et la tristesse se mélangeaient en lui. 

Après tant d'atermoiement Raphaël avait enfin une réponse. Il le savait depuis un long moment, la femme que Dae-Hyun adorait n'était autre que celle qu'il aimait lui aussi. C'est pour ça que depuis ce moment au bureau, il freinait ses ardeurs, il n'était pas dupe, Naim les avait vus plusieurs fois. Quand Avery lui parlait de Dae-Hyun ou lorsqu'elle se retrouvait avec lui, il y avait quelque chose de différent dans ses airs, sa façon d'agir et Raphaël avait aussi pu déceler la passion et la douceur qu'avait Dae-Hyun pour cette dernière. Si seulement ça avait été un autre, il aurait pu la voler, il aurait agi bien avant malgré ses soucis, mais c'était lui... Peu importe la grandeur de son amour pour Avery le reaper n'avait pas pu la séduire parce qu'il savait que son cœur appartenait à un être qui lui était cher. Quel autre homme pourrait bien la rendre plus heureuse que lui ? Personne. Même si Raphaël se le disait depuis maintenant presque deux ans, il pleura longtemps cette nuit. Comme il ne le faisait d'ailleurs presque jamais. Pourquoi ça devait lui arriver ? L'ange se sentait encore une fois seul, son monde disparaissait, mais il devait cacher sa tristesse. La vie n'avait jamais été douce avec lui. Encore une fois, il était spectateur d'un bonheur qui ne lui appartenait pas. Dae-Hyun avait décidément tout ce qu'il désirait... 


Entre ses paroles et ses actes, il y avait un monde. Depuis qu'ils se connaissaient Raphaël n'a jamais avoué à Dae-Hyun à quel point il tenait à lui. Naim n'a jamais voulu s'attacher à quelqu'un sûrement par crainte, mais son acte prouvait bien sa fidélité et son amour pour lui. Il n'avait pas pu se rendre aveugle et se dire qu'il n'avait rien vu, alors Raphaël l'avait fait passer avant lui. Avery méritait l'homme qu'elle aimait vraiment et quelqu'un d'aussi bien et tranquille que Dae-Hyun. Ces deux êtres n'étaient autres que le talon d'Achille du jeune Arcès, il pouvait sacrifier un futur avec celle qu'il aimait pour son seul ami, mais pour Avery il pouvait tout donner. C'est aussi pour elle qu'il s'était mis au second plan. Naim avait toujours eu cette étrange impression qu'avec lui cette femme ne serait pas heureuse. Dans un autre monde, quelque part, il était persuadé qu'elle était avec lui, mais malheureuse. 

“La jalousie le tenaillait, mais dans ses larmes l'homme savait aussi qu'il avait raison. Ses choix n'ont jamais été inconscients, il souhaitait leur bonheur, mais il savait que jamais cette peine ne s'effacerait. Alors il créa une partition, une musique qu'il ne destinait qu'à elle et à cet amour qui devait rester un secret. Enfoui au beau milieu des décombres de son âme. Cette mélodie, il l'avait sans cesse en tête, car elle reflétait tout simplement son cœur. “

Chapter 10

"I'm sorry but I fell in love tonight, you're looking like you fell in love tonight."

Alors que les jours défilaient tranquillement, Raphaël prenait petit à petit ses distances avec Dae-Hyun et Avery, tout ce qui lui importait était leur bonheur et il ne voulait pas interférer. L'homme travaillait encore plus durement qu'avant et à ses 24 ans sa vie prenait un nouveau tournant. Toutefois, sa partie émotionnelle était brisée, Raphaël cachait sa tristesse intérieure comme il savait si bien le faire depuis petit. Même Dae-Hyun n'arrivait pas à la déceler. Les rares relations qu'il avait ne duraient souvent pas plus d'une nuit et elles avaient toutes des ressemblances avec celle qui hantait son coeur. Il y eut un soir où Raphaël franchit les limites de la morale. L'homme se disait qu'il était tombé déjà assez bas, s'il vivait ce n'était que pour gravir les échelons et pour veiller sur ceux qu'il aimait, mais le reaper ne se considérait plus comme quelqu'un de “propre”. 

Cette femme était belle, blonde aux yeux bleus. Le genre de femme qui ne tromperait jamais son mari, toujours menée par une moralité rigide, pourtant cela faisait plusieurs jours qu'elle n'avait que l'épaule de Raphaël pour pleurer et se confier. Raphaël écoutait attentivement, en réalité ses soucis ne l'intéressaient pas, mais cette femme était une ancienne Arcès maintenant mariée au grand Owen. L'avoir en sa faveur et créer un secret entre eux pourraient toujours être utile. Alors quand Kate Owen l'embrassa, il ne recula pas et fit ce qu'elle souhaitait. Elle aurait sûrement honte ensuite de ce qu'elle allait faire avec son cousin, mais pas lui. Ils se sentaient seuls tous les deux alors peut être que ça apaisera cette solitude mortifiante. 



“ C'était une nuit interdite, mais qu'importe. L'horloge allait bientôt sonner minuit. “


Alex Arcès invita Raphaël à un bal qui aurait lieu, il devait absolument venir. Même si le jeune homme n'en avait pas vraiment envie, il savait que c'était important pour son image au sein de la famille. Tout le monde souhaitait le connaître, l'homme avait conscience que beaucoup avait le regard rivé sur sa personne, car il était le seul enfant d'Ash Arcès. Il ne savait juste pas qui l'accompagnerait, il lui fallait une partenaire. Ce jour-là, il croisa la route d'Avery totalement par hasard, surpris Raphaël voulut faire demi-tour, mais cette dernière se mit devant lui pour bloquer son passage.

“Eh toi ! On dirait que tu m'évites.”

Gêné il passa une main dans ses cheveux avant de répondre en riant.

“Je n'ai pas le temps, je suis occupé en ce moment... Et puis toi aussi, tu es prise, les études, ton copain aussi...”

Il eut un sourire en coin avant qu'Avery ne rougisse un peu.

“ Dae-Hyun m'a dit que lui non plus ne te voyait plus autant qu'avant, mais si c'est en parti de ma faute, je peux peut-être rattraper ça. “

Tout à coup, une idée effleura l'esprit de Raphaël, mais il hésitait... De toute façon, il comptait quitter Vairë l'année prochaine alors s'il pouvait passer juste un moment avec elle... Naim avait reçu une proposition de l'entreprise pour travailler un an en France, mais il hésitait encore... Le reaper ne ferait rien, ne tenterait rien, ce dernier souhaitait simplement être à ses côtés une dernière fois.

“En vérité, tu pourrais me servir et ça me donnerait l'occasion de te parler un peu plus. J'ai une réception dans trois jours, personne n'est au courant à part les Arcès et quelques invités importants. Je n'ai trouvé personne avec qui aller donc si tu veux m'accompagner …?”

La jeune femme hésita un moment sans rien dire. 

“Je ne compte pas le dire à Dae-Hyun, nous sommes amis, mais cela reste un homme et je t'invite en toute... amitié.”

Dit-il avec une grimace comme si ce mot lui avait arraché la langue. Les yeux d'Avery s'étaient alors illuminés et elle se mit à rire. 

“Oh mon dieu !! J'aurais dû enregistrer ça et le faire écouter à Danette ! Tu viens de dire en toute amitié ! Donc tu avoues que je suis ton amie ! Je me sens victorieuse !

-Pas un mot à ton copain ou je t'enterre vivante... Il va me faire la gueule sinon.

-Ok ok … je compatis, je sais combien c'est embêtant de supporter ses bouderies.

-Ah merci ! Et je suis parfaitement d'accord avec toi... C'est chiant !”


Avery accepta donc la proposition, mais ce fut une des rares fois où Raphaël ne se sentit pas entièrement fier de lui... Peut-être parce qu'il savait que son amour était encore présent et que ce bal n'était pas une si bonne idée.

Chapter 11

Piano Raph'- Flamme bleue

Le grand soir était enfin arrivé et lorsque Raphaël vit Avery dans la robe qu'il lui avait offerte et si belle, il eut du mal à détourner les yeux. Mais se fit force de ne rien laisser paraître pour que la jeune femme ne se doute de rien. Raphaël ne la quittait pas des yeux et restait durant toute la soirée à ses côtés, il se refusait de penser qu'un de ses chacals pouvaient bien l'approcher et tenait d'ailleurs bien à l'œil l'un de ses jeunes cousins, Leon. Ce dernier s'approcha pour lui parler seul à seul, il souhaitait lui féliciter et parler de choses d' “homme” avec lui. Après tout, Leon et Raphaël étaient reconnus pour être les hommes les plus beaux de la famille et ceux qui flirtaient le plus. Alors qu'ils riaient ensemble l'homme se rendit compte qu'il avait perdu de vue Avery, il s'excusa donc auprès de Leon et se mit à sa recherche avant de la retrouver. Il y avait un homme qui lui parlait, mais la jolie demoiselle ne semblait pas apprécier ce que ce dernier baragouinait.

“Tu es la fille qui accompagne Raphaël non ? Aaah tu devrais venir avec moi, cet homme n'est attiré que par l'appât du gain. En plus, c'est un bâtard, tout le monde sait que ses parents ont jamais voulu de lui, c'est une pourriture sortie de nulle part. Alors viens plutôt...”

L'homme n'eut pas le temps de continuer que la jeune femme lui avait envoyé le contenu de son verre à la figure, attirant toute l'attention sur elle. Toutefois, elle ne dit absolument rien, se contentant de le fixer avec mépris. C'était étrange, mais Raphaël se sentit soulagé. Pour la première fois de sa vie, on l'avait défendu face à sa famille. Il la regarda tourner les talons et s'approcha de l'homme avant de lui chuchoter tout bas et l'air menaçant que s'il s'approchait encore une fois de cette femme, il ruinerait sa vie toute entière. Tremblant, l'homme déguerpit afin de ne plus croiser leur chemin. Raphaël quant à lui rattrapa Avery dans la foule. Lorsqu'il prit son bras et vit son visage cela le rendit muet. Elle semblait à la fois triste et outrée, comme si elle prenait ce qu'il aurait dû ressentir lui. L'homme allait lui répondre de ne pas s'en faire, mais Leon était venu pour leur dire que la danse allait commencer.

“La danse ? Raph' ! De quelle danse ils parlent ?!! Je ne sais pas danser moi !

-C'est pas grave, tu n'auras qu'à me suivre !

-Non attends !”

Mais elle n'eut pas le temps de protester qu'ils furent sur la piste. L'homme lui répéta de lui faire un peu confiance et prit sa main entre la sienne. Tandis que l'autre tenait sa hanche. Au début stressée, elle finit par se détendre et suivait tranquillement les pas de son partenaire très doué. Ce dernier se baissa d'ailleurs à son oreille pour lui dire.

“ Tu n'as pas à t'en faire pour ce qui s'est passé. J'ai l'habitude...”

La jeune femme le regarda un peu surprise avant d'ajouter.

“Tu ne devrais pas, je ne regrette en aucun cas ce que j'ai fait. Je ne pouvais pas accepter qu'on dise ça de toi et je pense que même Dae-Hyun aurait été de mon avis. Ne laisse pas les gens dire ce genre de choses de toi. Et puis je ne comprends pas, tu es le fils légitime, ton père t'a reconnu et s'est marié avec ta mère même si sa famille n'était pas en accord, donc de façon tout à fait logique...”

Raphaël eut simplement un sourire et posa un doigt sur les lèvres de sa bien-aimée pour interrompre sa logorrhée. L'homme continuait ses pas doucement et Avery semblait s'amuser un peu à ce jeu de valse, mais Naim lui n'était pas insensible à la présence de la belle entre ses bras. Elle n'a jamais été aussi proche de lui, il pouvait même sentir son odeur. Il rapprochait de plus en plus son corps du siens, mais maintenant le brun souhaitait plus. Beaucoup plus... Lorsque la musique s'arrêta, il lâcha si brusquement la main de sa partenaire qu'Avery le fixa un moment. 

“Désolée, je t'ai fait mal ?
-Non ce n'est rien... Je crois que j'ai une migraine qui me prend c'est tout.”

Elle le cru, car il ne semblait pas dans son assiette. Raphaël passa une main dans ses cheveux l'air un peu perplexe. Il avait toujours su que c'était une mauvaise idée, quelques minutes de plus et peut être aurait il osé franchir cette limite qu'il s'était imposé depuis quelques années. Aussi terrible que cela soit, il restait un homme et l'ange l'avait beaucoup de fois vu en songe partager son paradis, lui faire connaitre l'Eden. Ce n'étaient que des rêves, mais par contre dans la réalité, il devait maintenir une certaine distance. Hors de question qu'il trahisse Dae-Hyun. Avery lui demanda s'il voulait rentrer et son ami répondit avec un hochement de tête. Les deux jeunes gens firent donc le chemin du retour ensemble, mais l'homme s'arrêta devant chez lui. Naim défit sa ceinture et posa son front sur l'épaule d'Avery qui eut l'air paniqué.

“Tu es certain que tu vas bien Raph ? 
-Oui, mais... je n'ai pas envie d'être seul, reste avec moi juste pour aujourd'hui, je t'en supplie.”

Elle pouvait sentir sa détresse, quelque chose n'allait définitivement pas. Raphaël était son ami, mais elle savait que Dae-Hyun pourrait aussi mal le prendre. Toutefois, elle avait confiance en Raphaël et elle savait qu'il avait simplement besoin d'une présence. Sa maison était si grande et si vide, comment faisait il ? La jeune femme s'était toujours dit qu'ils ne vivaient pas dans le même monde tout les deux. Il vivait une toute autre vie, mais elle avait envie de l'écouter et d'être là pour lui. Combien de fois l'avait-il épaulé et au final elle ne connaissait presque rien de lui. Avery avait l'impression de voir un enfant, fatigué et las de la vie qu'il menait, tous les fardeaux qu'il portait semblait lui peser à cet instant.

“Je resterais.”

Cette nuit là ils regardèrent des films et rirent de tout et de rien, Raphaël aurait voulu que ça dure éternellement. Cette insouciance et l'impression que rien ne pouvait les atteindre, mais il fallait bien éteindre la lumière à un moment. Lorsque le jeune homme partit dormir, de vieux fantômes le hantèrent et son sommeil s'agita. Le jeune Arcès revoyait son oncle et cette chambre obscure, où il était toujours seul. Toutefois, il sentit une douce présence, une lumière dans ses hantises, chose qui ne lui était jamais arrivée. Lorsque l'homme ouvrit les yeux, il remarqua qu'Avery le tenait dans ses bras. Il la poussa doucement, essayant de se reprendre et de cacher ses rougeurs d'une main. En plus, elle avait sûrement vu sa cicatrice au dos, mais peu lui importait, c'était la seule personne à qui l'homme autorisait de voir cette vieille blessure. 

“Tu ne devrais pas faire ça, je ne pense pas que ça plairait à Dae-Hyun. Tu devrais te méfier un peu plus. "


Il prit le poignet de la jeune femme avant de la plaquer contre le lit et la fixer un moment. Mais cette dernière ne lâcha pas son regard avant d'éclater en sanglot, ce qui surpris l'ange au dessus d'elle.

"Je suis désolée, je sais que je devrais me méfier mais... ça m'a fait du mal de t'entendre et de te voir comme ça. Je tiens à toi, je ne voulais pas te laisser comme ça. Je savais bien que tu souffrais, je voulais que tu me le dises dans le fond. Mais maintenant, je souhaite juste que tu te reposes un peu. “

Les larmes coulaient de plus belle sur ses belles joues et Raphaël soupira avant d'essuyer d'un doigt le visage de la jeune femme. Il colla ensuite son front au siens, son visage était si proche maintenant et l'instant d'une seconde Raphaël souhaitait qu'elle devine tout de lui et de ses sentiments. Pour quelques minutes il oublia ses barrières et déposa un baiser sur son front. Surprise, Avery n'avait pas bougé d'un pouce même si quelques rougeurs étaient apparues sur ses joues.

“Merci pour tout. “

Décidément, elle faisait tout à sa place. Avery était une étoile dans son ciel si sombre, mais ils n'étaient pas destinés l'un et l'autre. Il savait qu'à ses yeux, il n'était pas un homme, mais un frère, un ami qu'elle aurait toujours eu. Cette fille était son épée de Damoclès. Raphaël en avait touché des femmes, mais paradoxalement celle qu'il aimait le plus ne finirait jamais comme les autres. Jamais Naim ne toucherait Avery... Petit à petit, ses yeux se fermèrent et il entendit.

“Tu ne retourneras plus dans cette chambre, tu n'es plus seul maintenant...” 

Doucement, Raphaël sentit des doigts caresser sa chevelure pour qu'il s'endorme tranquillement, comme ce que faisait sa mère pour l'endormir plus petit. Dieu sait à quel point il se retenait d'ouvrir les yeux pour étreindre cette femme dans une longue nuit d'amour. Il enfermait son esprit sauvage au fin fond de son coeur qui recelait bon nombre de fantasme. Il aurait souhaité qu'elle sache à quel point dans le fond elle le rendait sauvage et les tourments qui l'empêchaient de dormir complètement.

Il aurait voulu la faire sienne et tout donner de lui à cette femme. La prendre sur ce lit dans un élan irraisonné et passionné. Elle dissipait ses craintes, mais réveillait le désir chez l'ange qui devrait pourtant ne pas en avoir.



"'Cause when you look like that. I've never ever wanted to be so bad. It drives me wild. Won't calm down. You're all I think about. Leave this blue neighborhood. Never knew loving could hurt this good. You make my heart shake. Bend and break. But I can't turn away. You're driving me wild"


Lorsque le reaper se réveilla, il remarqua qu'Avery s'était endormie à côté de lui, elle lui tenait la main comme une petite fille. Naim voulut défaire sa main, mais il était paralysé par ce visage si angélique et endormi. A ce moment là, cette douleur qu'il cachait se réveilla et tout son amour semblait plus présent que jamais. Le jeune homme s'approcha doucement de son visage avant de laisser un baiser sur la joue de la belle endormie. C'était le baiser de l'ange.

“Tu es cruelle, comme ça, on pourrait presque croire que c'est moi que tu aimes, mais ton cœur appartient à un prince. Vous n'avez pas à vous inquiéter, je serais votre gardien, je veillerais comme je peux sur vous deux.”


Un doux sourire et quelques larmes apparurent sur son visage d'habitude souriant ou froid. Un chevalier se sacrifiait toujours pour ses convictions. Il la contempla encore un moment, avant de défaire sa main. Remettant une chemise, il écrit un mot pour dire à la jeune femme de faire comme chez elle et qu'un chauffeur la reconduirait. Il avait un rendez-vous. Ce n'était pas vrai, mais il savait qu'Avery serait gênée au réveil et lui aussi ne saurait pas comment se comporter avec elle. Raphaël préférait remettre les distances tout de suite, avant qu'il ne dérape vraiment. 

À ses 25 ans Raphaël gravissait toujours les échelons. Toutefois, Dae-Hyun semblait lui cacher quelque chose. L'homme sentait que son ami avait quelques soucis, mais il n'insista pas pour que ce dernier les lui confie. Il ne voulait pas être indiscret. Les chuchotements qu'il entendait parfois de sa famille le concernant ne lui plaisaient pas vraiment. Il semblait y avoir deux clans, mais il ne savait pas exactement où se trouvait Alex, l'oncle qui l'avait embauché... Raphaël observait donc les choses de loin pour mieux comprendre cette famille qu'il n'arrivait pas à considérer comme la sienne. L'homme les voyait tous comme de possibles serpents et ce dernier ne pouvait leur accorder sa confiance.


“L'ange gardien ne pouvait pas toujours agir, certaines choses le dépassaient.”



Chapter 12

C'est par une froide nuit d'hiver que le reaper reçu un appel, on lui annonça un accident de voiture et pas n'importe lequel il s'agissait de Dae-Hyun et d'Avery. Paniqué il partit tout de suite à l'hôpital, il ne put voir aucun des deux, mais Raphaël resta toute la nuit. Inquiet, il priait pour que rien de grave n'arrive. C'étaient les deux seules choses qui lui restaient vraiment sur cette Terre, il n'avait aucune envie de les perdre. Toutefois, son cerveau travaillait Dae-Hyun n'avait jamais eu de problème au volant qu'est ce qui s'était passé ? 


Le lendemain, on l'autorisa à voir son ami qui semblait faible et bien mal en point. Jamais Raphaël ne vit un air aussi triste sur le visage de son ami. Raphaël s'assit sans rien dire avant que son ami ne lui attrape la main. 

“Pardonne moi... Pardon Raphaël.”

Sa main tremblait et le brun surpris et l'air douloureux serra sa main entre les siennes, avant de lui dire.

“Ne parle pas, repose toi. “

Il ne savait pas vraiment pourquoi il s'excusait, Naim pouvait croire que c'était parce que cet accident était de sa faute, mais quelque chose lui disait que son ami avait beaucoup à lui dire. Trop pour que ce soit simplement ça. Raphaël resta un moment à son chevet avant de le voir s'endormir et sortir de la salle. Avery semblait être plus mal en point et il lui fallu plusieurs semaines pour s'en remettre. Dae-Hyun lui, était déjà sorti de l'hôpital, mais ce dernier n'était plus le même, il était dévasté. Avery avait perdu la mémoire et les docteurs demandèrent de ne pas trop la brusquer. Dae-Hyun ne partit pas la voir et Raphaël ne comprit pas ce qui se passait. Il ne voulait pas comprendre. Lorsqu'il revit Avery quelques mois après, cette dernière se figea en le voyant, avant de s'exclamer hésitante.

“Oh bonjour. Je vous ai vu parfois à l'hôpital. Je ne me souviens pas vraiment de vous, mais je crois que vous étiez mon patron à un moment.”

Raphaël profita de cette rencontre pour parler seul à seul à Avery vu que Dae-Hyun ne semblait rien vouloir dire. Au fur et à mesure de la discussion, il se rendit compte que ce qu'il craignait se produisait.

“J'étais avec quelqu'un dans cette voiture. Je sais que j'aimais cette personne très fort, mais je ne m'en souviens plus vraiment...”

Il vit la jeune femme dans le vague et le reaper la prit dans ses bras. L'homme connaissait cette expression, elle se retenait de pleurer. 

“Je ne me souviens même plus de lui. Pourquoi il ne vient pas …?
-Il viendra un jour. Je vous le promets.”

Avery ne savait pas pourquoi mais elle cru Raphaël. L'homme eut l'impression à cet instant de lui avoir fait ses adieux, mais pour Dae-Hyun ce n'était pas la fin. Ne pouvant plus laisser son ami ruiner sa vie et celle de la fille qu'il aimait, l'homme partit directement chez ce dernier pour des explications.

Chapter 13

 Le reaper bleu semblait avoir touché le fond, mais quelque part Raphaël lui en voulait. Pas de cet accident, mais de n'être pas allé voir Avery, elle souffrait de sa distance. 

“Je ne suis pas venu pour prendre le thé comme tu te doutes, mais plutôt pour savoir qu'est ce qui se passe ? Pourquoi tu n'as pas contacté Avery ?”

Son ami eut un moment de silence avant de répondre.

“ Je ne la mérite pas, tout est de ma faute et ça recommencera si on renoue contact. Je n'ai plus envie de notre relation. Je coupe contact.”


Le sang de Naim ne fit qu'un tour et il attrapa par les épaules Dae-Hyun avant de crier.

“Il faut que tu ailles la récupérer ! Elle te demande, tu lui manques ! Tu comprends ça crétin ?! 
-Je ne veux pas. Protège la s'il te plait... 
-C'est pas à moi de le faire ! Ce n'est pas... T'es vraiment con, putain c'est pas possible.”

Il s'était arrêté dans sa phrase avant de lâcher Dae-Hyun et se reprendre. Ce n'est pas de lui qu'elle avait besoin, dont elle avait envie et qu'elle aimait, c'est ce qu'il avait voulu crier, mais il s'était retenu. Dae-Hyun avait le regard vide, le brun quant à lui s'était contenté de serrer le poing. Alors ça se finissait comme ça ? Il n'avait pas envie d'y croire, il avait tellement souhaité leur bonheur, s'était tant privé pour ça... Frustré, l'homme fit demi-tour et avant de claquer la porte dit plus bas. 

“ Tu lui dois des explications.”

Après cet incident, Dae-Hyun fit promettre à Raphaël de ne rien dire à son sujet, à ce moment-là le reaper savait que son ami ne reviendrait jamais vers elle. Il ne supportait pas de voir son ami dans un tel état et quelque part lui aussi avait perdu le peu qu'il possédait d'elle. Avery ne le reconnaissait plus, plus jamais, les choses redeviendraient comme avant. Le jeune Arcès avait l'impression d'avoir failli à sa mission, Naim n'était pas bon pour protéger juste à porter malheur... Personne ne pouvait comprendre le monde qu'avait construit son ami avec cette femme, ni le bonheur qu'il avait éprouvé à les voir heureux. Raphaël pouvait bien ressentir des choses pour cette femme, mais le bonheur de cette dernière avec l'homme qu'il estimait le plus suffisait à le rendre meilleur. Quelque temps après, sur un banc en hiver, Raphaël la revit avec des amies. Elle s'était remise à rire et ses amies lui disaient. 

“Que ce soient Sumire ou le jeune Arcès ils sont tous les deux beaux ! Tu dois bien le savoir toi Avery, vu que tu as travaillé un petit moment chez eux.
-C'est vrai, mais ils sont tellement opposés, le jour et la nuit je ne peux pas les comparer. Sumire est plus doux et lumineux. 
-Tu aurais pu tomber sous le charme de Sumire hein ?
-C'est vrai, mais ce n'est pas parce qu'il parait "simple", il est plus complexe qu'il n'en a l'air. Cet homme est quelqu'un de bien, j'en suis certaine, j'espère qu'il trouve le bonheur. Je l'espère sincèrement... Il le mérite.”

Ses yeux brillaient légèrement en parlant de ce dernier et le reaper s'était dit qu'elle devait avoir gardé un certain attachement pour son ami, quelque chose d'inconscient. 

“C'est vrai que c'est pas Mr Arcès le plus gentil, je bosse depuis peu dans son entreprise et c'est un vrai démon ! Mais j'aurais aimé épousé un homme comme lui quand même ! C'est qu'il est plutôt charismatique en plus d'être sexy... grr. Enfin plus que l'épouser c'est le genre de mec avec qui on aimerait passer une nuit.”

Avery avait eut un air un peu gêné, avant d'éclater de rire.

“Aah arrête avec tes bêtises ! Haha ! Arcès est d'un autre monde.
-C'est certain il est trop riche... Inaccessible.”

Raphaël eut alors un air surpris lorsqu'il put lire sur les lèvres de la jeune femme. Elle avait dit quelque chose d'autre, de plus bas.

“Il a son monde à lui que personne ne connaît...”

C'est vrai, même elle n'avait pas pu y accéder complètement c'est sûrement pour ça que dans le fond il semblait aussi froid que la neige qui tombait. L'homme se contenta de la fixer au loin, puis s'alluma une cigarette et laissa ses yeux se perdre dans ce ciel grisâtre et sur les flocons de neige. Son bonheur... Il l'avait définitivement perdu, ce n'était pas fait pour lui... Et sa solitude... Il la comblait grâce à l'amour qu'il a de cette femme. Seuls leurs souvenirs, lui suffiraient...

Toutefois, quelque chose le travaillait. Dae-Hyun lui avait dit que ça recommencerait, mais pourquoi ? Il demanda finalement des informations sur l'accident et apprit que les freins avaient eu un problème. En réalité, cela ressemblait à un sabotage. Avec le temps, le puzzle se mit petit à petit en place, avant qu'un visage s'affiche clairement.  Au final, il avait refusé le poste en France, Naim ne pouvait pas laisser les choses ainsi et ses objectifs avaient changé maintenant.

“ On avait arraché à l'ange déchu un bonheur. Mais une colère sourde naissait en lui et si finalement tout ça était encore de sa faute ?”




Chapter 14

Une haine naissait dans le coeur de Raphaël, pendant des années il avait réfléchi à un plan pour faire tomber le pion. Il n'avait rien dit à personne et en silence un monstre prenait réellement vie dans son cœur. L'homme avait maintenant 27 ans. Le nom qu'il voulait évincer était Joyce Arcès... Cet homme lui avait arraché son bonheur, Avery et Dae-Hyun … Ce n'était pas de la faute de son ami, mais celle de sa famille... Le reaper souffrait énormément, car il s'était rendu compte que c'était lui qui avait brisé la vie de ce couple. C'était de sa faute ! Parce qu'il était un Arcès, parce que personne ne voulait le laisser tranquille. Alors maintenant l'homme était décidé, aucune pitié face à cette vie de merde qui ne lui laissait jamais le choix. Joyce devait payer, quoiqu'il en coûte. On avait voulu éliminer Avery et Dae-Hyun car son ami savait ce que disaient certains Arcès de lui, parce que ces deux-là étaient trop proches du Arcès qu'il était et pouvait entraver certaines choses. On avait voulu lui retirer la seule chose qui rendait ses jours paisibles. Mais il y avait encore un pion. Le roi noir sur l’échiquier, le cerveau de toute cette manigance, allait s’écrouler… 

Raphaël commença alors à bouger ses pions une nuit, et quand tout fut prêt, l'homme prit une arme et se dirigea là où travaillait encore son oncle. Ce dernier était seul avec Raphaël, il avait une confiance absolue en son neveu. Alex pensait que ce dernier le vénérait et lui serait toujours reconnaissant. Le jeune homme s'était contenté de sourire. Sa voix se fit alors glacial et son visage sombre. Il annonça alors, que lui le “bâtard”, Raphaël Naim Arcès, deviendrait le nouveau dirigeant. Le reaper dégaina alors son arme et la pointa sur la tempe de son oncle. Choqué et paniqué Alex cria ses gardes, mais personne ne vint l'aider. Son cher neveu les avait tous corrompus ou éliminés avec ses propres hommes. Toutefois, ce chien qu'il avait devant lui, il s'en chargerait de ses propres mains... Le cerveau de cette ignominie... Alex essaya de s'enfuir et tomba de sa chaise, que Raphaël envoya valser à l'autre bout en le poussant avec son pied. Continuant à traquer sa proie et faisant durer cette peur. Ce soir-là Naim fut pris d'un fou rire inexplicable, froid et rempli d'insanité. Sa proie, ne voyant aucune issue, finit par le supplier de lui laisser la vie sauve. Il lui proposa la meilleure des vies, mais... c'était trop tard, l'engrenage était déjà en marche... 

Il m'a tout prit, le seul petit bonheur dans cette noirceur d'âme que j'ai, les seuls sourires qui m'importaient. Pour eux... j'étais capable du pire comme du meilleur. 


Hear my prayer

Le temps ne revient jamais en arrière et la seule image d'Avery et de Dae-Hyun ensemble suffisait à augmenter sa rage et sa tristesse. Sans un mot, dans le silence, l'ange noir fit un pas de plus dans cette chambre obscure. Seule une larme coula sur sa joue, pas pour son acte, mais juste pour ces innocents qui n'avaient rien demandé.

Pour la première fois de sa vie, il se demanda.

« Pourquoi suis-je né ? Tout ça, c'est de ma faute, je ne devrais pas exister. »

Même dans ce monde-ci, tout se finissait mal pour elle. Même quand elle se trouvait aux bras d'un autre. On en arrivait toujours à cette fin. Tout ça, parce qu'il était encore là, quelque part à ses côtés, parce que le destin avait voulu qu'elle croise son chemin... De sa voix, il voulait hurler arrêtez, laissez la tranquille, exprimer sa colère envers celle qui écrivait encore et encore cette triste histoire... 

L'ange avait taché ses mains, mais devint le chef de l’empire Arcès. Aucun policier ne le soupçonna, mais Joyce fut par contre accusé. On sait d’ailleurs, qu’en prison Joyce décéda d’une maladie, en tout cas Naim avait réussi sa machination... Mais sa vie ne rimait plus qu'avec la folie et cette envie constante de s'amuser des autres, de faire du mal et de briser encore et encore... Son refuge, sa maison, n'a jamais été que dans la douleur, cette folie et cet amour du pouvoir. Le nouveau chef Arcès était un être assoiffé de pouvoir et doté d'une pitié inexistante. Voir la souffrance mentale chez un autre le calmait, aussi malsain  que soit cette pratique. Le reaper n'aimait plus simplement son travail pour réguler le monde, mais aussi parce que voir des âmes souffrantes lui plaisaient. Raphaël ne croyait plus ni au bien, ni au mal.


Chapter 15

La route que j'ai prise, je l'ai oublié. Même ce que je suis, j'en suis devenu incertain. Je fais pousser une fleur qui ne peut s'éclore. J'ai sculpté un joli mensonge pour toi. L'amour est si fou. Cet amour mensonger me rend malade.

À ses 28 ans il fut attiré par Chilseok. Un endroit qui pour la première fois depuis longtemps, lui avait fait comprendre qu'il n'était pas puissant, mais faible. Considéré comme un magisses, Raphaël détestait ce monde, mais le clan Agmas l'intriguait. Il avait cette impression que même s'il faisait tout son possible pour ne pas y aller, ce monde l'engouffrerait quand même. L'homme croisait donc les doigts pour qu'Agmas gagne du terrain, mais d'un côté, il ne souhaitait pas qu'il arrive quelque chose de mal à Sumire. Pour survivre à Chilseok, il devait voler, il avait compris petit à petit comment fonctionnait la région dans laquelle il était, Aria, qui à son grand soulagement était la plus clémente envers les gens comme lui. Après ce voyage à Chilseok Dae-Hyun et lui avaient décidé de devenir partner, mais Raphaël avait changé. Quelque chose en lui avait disparu, la pitié certainement, mais leur lien était devenu plus fort et le reaper ressentait parfois la grande douleur que possédait encore son ami. C'était paradoxalement le seul pour qui il ressentait encore de l'amour, mais il aimait aussi Avery, et même Dae-Hyun avait finit par l'irriter.

 Raphaël ne pouvait toujours pas supporter le fait que le jeune homme n'ait pas affronté sa bien aimée, la laissant dans le vide total. Il pouvait le comprendre et se retenait de dire quoique ce soit, car il se sentait lui aussi coupable. Toutefois, tout ces non dits avaient créer une forme de rancœur envers son ami. L'ange lui avait tout donné, il lui avait laissé Avery, s'était débarrassé de ceux qui avaient tout manigancé, lui avait promis que rien de tel ne se reproduirait une seconde fois. Mais Dae-Hyun n'était pas parti voir Avery ne serait ce simplement pour lui dire quelque chose, un adieu, un au revoir... Cela avait frustré Raphaël, qui se rappelait de cette femme désespérée à qui il avait promis quelque chose qu'elle n'aurait sans doute jamais. Pour passer cette frustration, l'homme n'hésite parfois pas à écraser son secrétaire, l'humilier par les mots et se faire plus dur et sévère à son égard. Cette attitude cache en réalité la dualité de sa relation avec son partner, c'est parce que Raphaël l'adore, mais a aussi aimé la même femme que lui pendant trop longtemps. Il l'adore et le déteste en même temps. Toutefois, un jour, les mots sortiront, les choses éclateront, même s'ils jouent les aveugles, même si Raphaël a sa boite de pandore qu'il ne préfère pas dévoiler...

Son amour pour cette femme doit rester secret... Personne ne le saura et jamais un mot ne sortira de sa bouche concernant cela. C'était certainement le plus vil et grand secret qu'il cachait dans cette boite. 


Arcès est devenu un homme qui se lasse vite. Ses sourires ne sont plus que mensonges, rien n'est vrai chez lui. Seule la nuit et peut être cette douce lune dévoile cette autre facette que personne ne voudrait connaître. La nuit, cette partie se dévoile comme un rideau qu'on ouvre. Tout ce qu'il a vécu, a fait de ce petit garçon rêveur ce qu'il est aujourd'hui... Cette petite peluche en panda est le seul vestige qui reste de son innocence passée. Cette femme n'est quant à elle, devenue qu'un objet de sa folie. Peu importe dans les bras de qui l'ange aux ailes noires se retrouve, il ne voit plus qu'elle et cela depuis toujours. Car il n'a jamais pu l'avoir, car il l'aime encore d'une passion dévorante. Cet homme a choisi son chemin et maintenant, il se contentera de le suivre... Jusqu'au bout...

"Rien n’est éternel, tout est éphémère, tout change, évolue, s’efface... Mais mon amour est éternel, ma fidélité est sans faille. Dans ce désert où j'ai été bien seul, tu as été celle qui a partagé mon monde à certains instants. Ma mémoire ne s'efface pas, ni mon cœur dont elle est la seule maîtresse. Ces partitions, La boite de pandore, Aelf, Fleur bleue, Hear my prayer  , sont les seules preuves de cet amour caché, la preuve qu'un jour, j'ai bel et bien été lié à quelqu'un."


Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 7
Clan : Feng
Points : 35
Date d'inscription : 06/08/2018
Ven 7 Sep - 15:14
Bonjour toi hey
Déjà c'est un réel plaisir de lire à nouveau une de tes fiches, sérieux ça m'avait tant manqué.
C'est ton forum mais je vais te souhaiter la bienvenue tout de même, parce que je fais ce que je veux non mais l'oreal paris

Pour commencer:
C'était obligé vu le début de ta fiche uu Je voulais t'offrir Animals mais tu l'a déjà mis dans ta fiche

Sinon pour en venir à Raphou, je suis contente de le voir, j'avais hâte ~ J'aime le fait qu'il soit une ordure, c'est du masochisme je sais cute11 Mais il est plus creusé que simplement "oho je suis une ordure lolilol" et c'est pour ça que j'aime ce personnage, il est bien construit.
J'ai l'impression que le narrateur aime Raphaël autant que j'aime les tomates, c'est beau... je lui ferais un câlin pour le consoler ~ cuute
De plus, je... je... je veux voir Raph gêné, c'est un nouvel objectif de ma vie, parce qu'il doit être trop adorable zen1 j'ai une masterball de prête.
J'ai ris quand tu as dit qu'il ne perdait jamais le nord, et c'est méchant, mais quand il s'est auto hypnotisé aussi uu
Je t'ai dit que son pouvoir claquait à mort? Et sa faux? Les papillons de flamme c'est juste génial. Tu sais que les papillons de feux et moi c'est tout une histoire zen6

M.Arcès si tu viens sur Paris envoie-moi un sms, je te guiderais, je connais tout les mcdo de la ville 72

Ferrero Rocher a écrit:
Je me demande parfois s'il lui reste vraiment un cœur ?
Bien sûr qu'il lui en reste un ju2 Quel vil narrateur! fight mecute9

Ce message de bienvenue devient plus long que ma fiche aha. J'ai vraiment hâte de lire l'histoire, j'ai plein de chose à dire encore, mais si je déballe tout maintenant, je n'aurais plus rien à dire ensuite cute11
Je te souhaite la bienvenue et bon courage pour la suite ~ J'ai vraiment hâte de pouvoir rp avec Raph', Dae et lui ont tant de bêtises choses à vivre ensemble et à régler *tousse* ~

_________________
cute20
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Messages : 9
Clan : Aucun-Magisses
Points : 45
Date d'inscription : 06/08/2018
Hier à 19:49
Hello Danette !

Merci beaucoup pour ton accueil et tes compliments ! hug

Même si ma fiche est pas extraordinaire, je m'excuse d'ailleurs par avance pour certaines fautes ou maladresses d'expressions yoo1
Mais surtout pour cette longueur infernale !!!
J'ai été beaucoup trop inspiré et chaque chose a son importance alors j'ai pas pu faire plus court.

Oh oui tout le monde sait que Raphou est so sexy, toi surtout babyyy  zen6

OMG yoo2  Merci beaucoup pour ce compliment, j'ai tellement peur à chaque fois que ce soit cliché sans que je le veuille ! Ca me rassure beaucoup, merci !

Il est adorable quand il est gêné, mais c'est tellement rare ! Faudra douiller. C'est limite aussi impossible que voir son beau dos de constellation T__T

Ah mais oui les papillons c'est une histoire d'amour de longue date !! 71

Je sens la drague à plein nez dans cette proposition pour le guider dans Paris hein hein avoue coquine va !   hey  

T'es pas crédible quand tu veux battre le narrateur, mais c'est trop gentil ! Raphou t'en remercie. C'est trop cute tout cet amour !

J'ai tellement hâte de lire aussi ta fiche  et de rp avec toi et ce chéri d'amour de Dae-Hyun ♥️  J'espère que la lecture de ma fiche ne sera pas trop fastidieuse en tout cas  zen2

Merci encore en tout cas pour tout ce que tu as dit ça me touche énormément ! Et j'ai envie de vivre plein de chose avec toi encore babyy  smile  J'espère bien m'amuser sur notre fofo et que les membres s'y amuseront aussi !

Arc en ciel sur vous tous  bob
Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Premier pas
 :: Présentations :: Fiches en cours
-
Sauter vers: