:: 
Premier pas
 :: Présentations :: Fiches validées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dae-Hyun | Terminé

Dae-Hyun Sumire
Messages : 38
Clan : Feng
Points : 133
Date d'inscription : 06/08/2018
Mar 7 Aoû - 23:50
feat. V  / Mystic Messenger

Nom : Sumire
Prénom : Dae-Hyun. Dae est le surnom le plus souvent utilisé pour le désigner. Sinon il y a aussi Pot de Colle ou Dada.
Âge : 29 ans
Sexe : C'est un homme.
Orientation sexuelle : Hétérosexuel, même si parfois on a des doutes.
Nationalité : Dae-Hyun est né au Japon, mais sa mère vient de Corée. En arrivant à Vairë, il a demandé la nationalité anglaise.
Métier : Secrétaire de direction

Race : Reaper. À son grand regret.
Faux : Un appareil photo numérique. Il fauche l'âme lorsqu'il la prend en photo.
Clan : Feng
Métier : Vendeur de légumes. Il ne peut pas se blesser avec un poivron.
Pouvoir : Vision du  futur
Spoiler:
 

Capacités:
Force : 2/5 | Vitesse: 3/5 | Dextérité: 3/5 | Contrôle: 2/5

Dae-Hyun Sumire
Caractère & Physique
Un regard. Un objectif.
Un premier plan. Une première impression.
Si l’être humain était une photographie, on le décortiquerait plan par plan afin de mieux le cerner.

Si Dae-Hyun devait être vu comme tel, le premier plan nous donnerait une impression de douceur.
La chevelure bleue de l’homme ainsi que son expression calme n’ont rien d’agressif et le sourire planté sur les lèvres du Reaper accentue cette sensation. Dae-hyun, c’est la personne vers qui on se dirige dans la rue afin de lui demander l’heure, persuadé qu’il ne nous repoussera pas ou prendra le temps de nous aider comme il le faut. Vous avez raison, Dae-Hyun ne laissera pas une personne sans aide, et même sans qu’on le lui demande, il volera au secours de cette dernière s’il remarque sa détresse. Tel un chevalier sur son cheval blanc portant secoure à la veuve et l’orphelin, l’homme ne réfléchit pas avant d’agir sur ce point. S’il vous pense victime d’une injustice, il réagira sans prendre en compte que ses actions peuvent lui porter préjudice, et le fait de n’absolument pas vous connaître ne le dérange en rien. Pour autant, Dae-Hyun ne se fait pas l’avocat du diable, il prendra le temps de comprendre votre comportement, ce qui vous a poussé à agir ainsi, mais si pour lui vous êtes en tort, il ne vous défendra pas. Il faut assumer les conséquences de ses actes, c’est ce que pense l’homme.

Sur cette première façade, on y trouve deux perles turquoises en guise de regard. Parfois allumée d’une lueur taquine, elles sont généralement douces, loin du regard froid et dur que certains possèdent. Dae-Hyun pose un regard rassurant, qui se veut chaleureux et encourageant pour la personne qu’il écoute. Clairement, l’homme est une bonne oreille à qui se confier, même son ton n’est pas tranchant et ses mots rassurant coulent naturellement de sa bouche. Les paroles blessantes, et la méchanceté gratuite ne font pas parti du caractère de base du Reaper, ce dernier ne comprend pas ce qu’il y a à gagner à l’être. Comme Dae-Hyun aime taquiner et se moquer gentiment, son regard peut pétiller et un sourire malicieux se dessiner sur ses lèvres, s’il le fait c’est qu’il vous apprécie réellement dans le fond. Il est dur de se faire détester par l’homme, le faucheur est doté d’une patience qui semble à toutes épreuves, mais la réalité est que les limites sont bien là, et qu’il est possible de les franchir. Si vous êtes arrivé à ce stade, je vous tire mon chapeau, vous avez dû y aller fort.

L’homme que vous verrez à ce moment-là, ne fait pas partie du premier plan. Voilà une facette cachée à découvrir. Ce qu’il faut savoir est que Dae-Hyun, n’élève que rarement la voix, s’il vous déteste et veut vous le faire comprendre ce sont des piques blessantes par moment, des mots moqueurs, gratuitement et un regard froid, même le sourire sera faux. Oui, c’est à l’opposé de son comportement habituel, mais peu importe si vous le prenez mal ou êtes blessé, le faucheur n’en a que faire, il ne vous aime pas et un retour en arrière est impossible. Dans le pire des cas, Dae-Hyun vous ignorera, même si vous lui adresser la parole face à lui, vous n’obtiendrez pas un mot et à peine un regard, vous n'existez simplement plus à ses yeux.
Par moment, Dae-Hyun peut vous fixer sans vous voir, ce n’est pas qu’il vous hait, ni même qu’il est perdu dans ses pensées, c’est qu’il ne peut vous voir. Peu de gens le savent, mais le pouvoir de Dae-Hyun a pour conséquence une cécité au niveau de la vue. Lorsque cela arrive, l’homme fait en sorte d’agir naturellement, tant qu’il peut vous distinguer vaguement, il fera en sorte de donner le change en vous parlant et souriant comme à l’habitude. Au fond, dans ces moments-là, Dae-Hyun n’a pas envie de sourire, il se sent en colère et frustré de ne pas pouvoir compter sur sa vue. Frustré de ne pouvoir observer le monde qui l’entoure et noter les détails intéressants qu’il relève d’habitude. Il n’a pas envie d’en rire, d’en parler, il se sent amer, mais Dae-Hyun sait que cela serait injuste de mettre sa colère sur autrui, que ce n’est pas de leur faute après tout. Non, c’est uniquement de la sienne, alors il prend sur lui du mieux qu’il peut et affiche son accessoire fétiche: le sourire.  

On ne peut le rater, Dae-Hyun est un être souriant, comme une reine porte une couronne, le faucheur porte son sourire. L’homme en possède une panoplie, si bien qu’il est rare de le voir sans. Ce n’est pas que le Reaper se force à sourire, c’est naturel chez lui, il aime ça. Ne pas sourire n’est pas un comportement normal chez Dae-Hyun, si cela arrive c’est que quelque chose de mauvais est arrivé, suffisamment lourd pour ne pas avoir le courage de le cacher derrière un sourire. On apprécie l’homme pour son côté chaleureux, parce qu’il affiche ce côté joyeux, cela attire et Dae-Hyun est une personne entourée. Cela ne lui déplait pas, le faucheur ne supporte pas la solitude, il la fuit le plus possible. Il n’arrive pas à imaginer un futur où il serait seul, c’est pareil à un cauchemar pour lui alors dans un sens ça le rassure de se voir populaire. Pourtant, lorsque l’on regarde au-delà du premier plan, Dae-Hyun se sent seul. Il a conscience que la plupart des personnes qui le connaissent ne voient pas plus loin que la surface qu’il offre en première impression. Au final ce n’est pas vraiment lui qui est entouré, mais l’image qu’il renvoie.
Qui sait pour sa vue? Qui est au courant de sa manie de plisser le nez lorsque quelque chose cloche? Qui pourrait se moquer de sa phobie des robots et du noir? Très peu de monde, pas plus que ceux au courant du fait que Dae-Hyun joue aux otome games et est un fan de Sailor Moon.
Sa première image est assez satisfaisante pour ne pas qu’on cherche plus loin.

Ses vrais proches sont capables de différencier le sourire heureux de celui “non-non-tout-va-bien”. Eux savent que lorsque Dae-Hyun se gratte derrière l’oreille c’est qu’il réfléchit sérieusement à quelque chose. Ils peuvent reconnaître les fausses bouderies des vraies. Monsieur se veut par moment assez enfantin, comme lorsqu’on lui ébouriffe les cheveux, il peut déclarer qu’il vous boude et partir dans un coin. Les cheveux c’est un point sensible chez l’homme, il adore en prendre soin et malheureusement pour lui, leur texture font qu’ils sont facilement emmêlés et il doit sans cesse faire attention à les remettre en place lorsqu’il y a un peu de vent dans le coin. Sinon, je vous conseille de les toucher au moins une fois, il parait qu’ils sont très doux. Lorsque Dae-Hyun accepte quelqu’un dans son cercle de proches, il n’est pas rare qu’il offre à cette dernière un étrange collage de “l’amitié”. De toute manière, si vous en arrivez à ce stade c’est que vous êtes habitués aux manies étranges du faucheur, comme le fait qu’il soit très collant, à la limite du harcèlement. Dae-Hyun n’a aucun problème à envoyer une dizaine de sms à la suite ou bien vous appeler en continue sur votre portable tant qu’il n’a pas de réponse de votre part. La notion d’espace privé n’existe plus vraiment à ce niveau-là, l’homme aime savoir ce que vous avez fait de votre journée, vous parlez et pourra peut-être même s’imposer chez vous pour prendre le thé. Le pire est lorsque Dae-Hyun repère une personne qui pourrait être un ami, généralement ce sont des gens qui ne s’intéressent pas à lui et qui le repousse, mais cela a le don de le déterminer encore plus.
Un jour Dae-Hyun finira dans une jolie cellule de prison.

La photographie est un passe-temps pour le Reaper, il aime prendre en photo un peu tout et rien sans forcément que cela ait de sens. Sur son téléphone, on retrouve masse de photo de nuage, tasses, passages piétons ou même animaux se baladant dans la rue. Ce qu’il trouve intéressant, Dae-Hyun le prend en photo, cela ne va pas plus loin. Il y a un autre cas où l’homme a en main un appareil photo, et ce moment ne lui procure pas de joie .
La faux de Dae-Hyun prend la forme d’un appareil photo afin de faucher les âmes qui lui sont attribuées. Il le sait, lorsque son doigt appuie sur la détente, l’âme est fauchée  avant même que le flash ne s’estompe. Cette partie de sa vie, Dae-Hyun aimerait bien s’en passer, il n’apprécie pas d’être ce qu’il est, cependant, il a conscience de l’importance de sa tâche alors il y va tout de même et est sérieux. Dae-Hyun ne néglige pas les âmes, qu’il le veuille ou non, il doit le faire, mais ce serait mentir de dire que cela ne lui fait ni chaud ni froid. Ce n’est pas rationnel, même s’il sait que la personne est déjà morte, le Reaper n’apprécie pas de devoir voir cette mort en face lorsqu’il doit faucher l’âme en question. Avant c’était une personne, qui avait des proches et une vie, et c’est affronter tout cela en face: la fin. Sa condition de Reaper lui offre un don, celui de voir le futur, et au risque de passer pour un grand râleur, Dae-Hyun tirerait bien un trait sur ce pouvoir aussi. Si certains seraient heureux de savoir de quoi le futur est fait, l’homme, lui, angoisse de découvrir un futur horrible pour un proche. Le futur n’est pas un jeu, pour Dae-Hyun, il n’est pas à savoir et même, il a déjà essayé de le changer, mais cela n’a servi à rien. Ce don n’est qu’un poids pour lui, alors il garde le secret dessus et fait du mieux qu’il puisse pour le refouler et ignorer son existence le plus possible. Il n’y a rien de plus agaçant pour lui que de venir lui demander de vous dire votre futur comme s’il était capable de lire dans une boule de cristal. Dae-Hyun aimerait simplement qu’on le laisse en paix sur ce point.

Un jour, Dae-Hyun aimerait savoir le pourquoi du comment de sa condition de Reaper. Ce qui a bien pu se passer pour qu'il le devienne. Est-ce qu'il y a un moyen de s'en libérer?
Par ailleurs, l'homme croit en un dieu créateur, mais pour lui cela ne va pas plus loin. Il ne croit pas non plus aux horoscopes et autres de ce genre.

Si dans son monde d’origine, Dae-Hyun n’est pas forcé de voir le futur dès qu’il dort, ce n’est pas le cas à Chilseok où le contrôle sur son pouvoir est diminué. Là-bas, l’homme est sûr que chaque nuit en fermant les yeux il verra l’avenir d’une personne. Un jour Dae-Hyun tentera d’embarquer des dolipranes avec lui car les migraines et les pertes de vues sont bien présentes pour le coup. Chilseok est un monde intéressant, fascinant et l’homme est très curieux d’en apprendre plus à son sujet. Bien entendu, Dae-Hyun trouve le sort des magisses injuste, il ne comprend pas comment une simple couleur de cheveux, ou de peau, puisse faire de quelqu’un une personne maudite. L’homme a décidé de se ranger du côté des Feng, ce clan est celui qui lui correspond le plus, même s’il est un piètre combattant et que Dae-Hyun a tendance à ne pas se rendre compte du danger qui l’entoure par moment. Pourtant pas téméraire, l’instinct de survie du Reaper frôle le néant par moment, c’est à se demander comment il survit à Chilseok. Vous ne le savez pas, mais une fois Dae-Hyun a réussi à se tirer une flèche dans le pied en s’essayant au tir à l’arc. Pour sa survie, il vaut mieux qu’il reste loin des armes et se contente d’aider les fermiers à vendre des légumes dans la rue ou au marché d’Aria. De plus, sur un champ de bataille, Dae-Hyun risquerait plus  de tenter de devenir l’ami de ses ennemis que de les combattre.

Il y a beaucoup de choses que Dae-Hyun trouve amusantes, l’une d’elle est son métissage. Entre son prénom et nom il y a un décalage de nationalité et souvent on le case dans l’une des deux avant de savoir la vérité. Malgré ses origines asiatiques, la peau de Daer-Hyun est assez pâle et marque très vite, heureusement qu’il n’est pas maladroit. Lorsque que monsieur rougis, il ne le fait pas à moitié, son visage change complètement de couleur, mais il faut vraiment l’avoir gêné ou touché pour voir cela. Ses yeux bridés sont par moment cachés derrière des lunettes de soleil ou des verres à demi-teinte, c’est parce que dans le cas où il perd la vue, ses iris deviennent pâles, voire blanches et le Reaper préfère le cacher pour éviter les questions. Pourtant, l’homme n’est pas du genre à avoir honte de son apparence ou physique, au contraire, Dae-Hyun aime ses cheveux, leur couleur, il trouve qu’il a une taille correcte avec ses 1m82 et qu’il n’est pas maigrichon. En soit, les remarques moqueuse sur son physique auront juste le don de le faire rire.
Au niveau vestimentaire, Dae-Hyun reste plutôt sobre, ses cheveux sont assez colorés pour qu’il en rajoute une couche. L’homme reste dans des tons plutôt foncés habituellement, mais il n’est pas rare de le voir porter du blanc. Son look est simple, il est loin des tenues sophistiquées, et même au travail, il ne porte pas de costume cravate, c’est plus pour les grandes occasions. Autour de son cou, le Reaper porte un collier, il est rare de le voir sans, il faut dire qu’il a une valeur sentimentale pour lui. Cependant, Dae-Hyun n’a pas les oreilles percées et ne compte pas y remédier, ne lui parlez pas non plus de tatouage, il vous regarderez comme si vous veniez d’une autre planète.

Pour en revenir au sens de l’humour de l’homme, Dae-Hyun se fait parfois passer pour un couple avec son meilleur ami, Raphaël. C’est ainsi qu’il considère l’homme, même si ce dernier ne lui rend pas l'appellation. En vérité beaucoup se demandent pourquoi Dae-Hyun reste avec Raphaël, c’est une question qui irrite fortement le Reaper. Il sait que Raphaël n’est pas un homme exemplaire, mais c’est ainsi qu’il accepte le Reaper, ce n’est pas quelque chose qu’il puisse expliquer et je ne pense pas que nous puissions comprendre non plus. Dae-Hyun se sent bien avec son ami, il est totalement lui et il apprécie cela. L’homme peut faire quelques entorses à ses principes pour lui, même s’il y a des limites qu’il ne franchira jamais. Cependant, il a conscience que Raphaël est plus dur avec lui, Dae-Hyunle prend comme une punition pour ce qu’il a fait. Il le mérite, l’homme culpabilise pour ce qui est arrivé à la femme qu’il aimait, et cette culpabilité le conduit à penser qu’il mérite certaines choses qui lui arrive. Pour autant, il ne se voile pas la face, Dae-Hyun devra à un moment mettre les choses au clair avec son ami. Le silence ne peut jamais durer bien longtemps. Le sujet de sa soeur est encore sensible, le Reaper a fait son deuil, mais il évite le sujet le plus possible.

Les relations amoureuses sont quelque chose que le Reaper cherche, il n’aime pas être seul, pourtant, ses histoires ne durent pas. Il a aimé une femme qu’il a quittée et depuis, Dae-Hyun ne trouve pas de stabilité avec les autres femmes. Il a du mal à s’engager totalement, peut-être parce qu’il se sent encore amoureux, ou bien confond-t-il l’amour avec l’impression de trahir la femme qu’il a aimée, c’est qu’il ne met pas de l’ordre dans ses sentiments. Dae-Hyun aime lorsqu’on prend soin de lui, de se faire chouchouter par sa copine, mais il ne rend pas forcément l’affection qu’on lui donne.

Finalement, comme toutes personnes, Dae-Hyun ne peut rester qu’une façade, une photographie figée.


Petit plus:

• Dae-Hyun sait parler le japonais, ainsi que le coréen car sa mère le lui a appris avec sa soeur. Il n’a pas eu le choix que d’apprendre à lire en braille.
• Plus nul en cuisine, tu meurs. Il met le feu à son four micro-onde sans pression et confond le sucre et le sel.
• C’est un addict au thé. Une vraie encyclopédie à thé. Une légende raconte que si on pose trois sachets de thé devant une bougie à minuit, Dae-Hyun apparaîtra.
• Il bave quand il dort. Il a le sommeil tellement profond, qu’il ne sentirait pas si on lui dessine sur le visage.
• Contrairement à ce qu’on le pourrait penser, il tient bien l’alcool. Merci le côté coréen.
• Il est bon à Just Dance, c'est dans ses gênes.
• L'origine de sa phobie des robots reste inconnue de tous sauf du principal concerné.
Histoire

Prologue

Le noir complet.
Lumière sur scène.
Ae-Cha s’élance, ses pas guidés par la musique. Elle est comme une vague qui se plis à la marée des notes. Actuellement rien ne peut la distraire, elle est en pleine communion avec la danse, dans son monde et seule la musique peut lui parvenir. Sur la scène c’est là où Ae-Cha se sent en vie, en sécurité, chez elle.
Ses pieds glissent, se croisent, tournent. L’un après l’autre, la femme enchaîne les mouvements avec grâce, aussi naturel que de respirer.

Sur son siège au premier rang, l’homme observe ce qui se passe sous ses yeux. Il est fasciné, son regard bleu ne se décroche pas d’Ae-Cha. Daichi en oublie même les autres personnes présentes autour de lui, seule la lumière l’attire. Le Reaper est tant absorbé qu’il en oublie la raison de sa venue: écrire une critique sur la représentation. Que pourrait-il dire de toute manière? La danseuse ne sort pas de ses pensées, elle danse et tournoie le captivant un peu plus à chaque instant.
Lorsque la musique cesse et que le regard noir rencontre le sien, Daichi le sait. Il est tombé amoureux d’Ae-Cha.

***


Ae-Cha ne peut s’empêcher de taper du pied sur le parquet.
Elle est seule dans la pièce, le regard fixe dans le vide, elle ne sait quoi penser, quoi faire. Lentement son regard glisse vers l’objet qu’elle tient entre ses mains. Cet objet qui allait changer sa vie, Ae-Cha ressentait le besoin de vérifier une nouvelle fois comme pour mieux assimiler la nouvelle.
Positif.
Non, le résultat n’avait pas changé, même au bout d’une dizaine de vérifications. Voilà que la femme recommençait à s’agiter nerveusement sur sa chaise. Qu’allait-t-elle faire? Était-ce même une bonne nouvelle? Ae-Cha voulait des enfants, en temps normal elle serait en train de pleurer de joie, mais ses pensées étaient obscurcies par des doutes. Cela faisait maintenant trois années qu’elle et Daichi formait un couple, bien qu’elle le trouvait bizarre et envahissant au début. Elle ne regrettait pas de l’avoir rencontré, pendant trois ans Ae-Cha avait été heureuse, Daichi l’avait soutenue lorsque l’année dernière elle s’était blessée au genou et avait dû se résigner à mettre un terme à sa carrière de danseuse. Il ne l’avait pas quitté, peu importe ses sauts d’humeur durant cette sombre période. Alors, pourquoi ne pouvait-elle s’empêcher de penser qu’il allait voir ailleurs?
Les excuses, les absences, la femme ne comprenait pas, ne comprenait plus. Est-ce que l’homme avait une explication à tout cela? Etait-ce elle qui devenait parano?
Les clefs dans la serrure, la porte d’entrée qui s’ouvre.
Ae-Cha relève la tête, elle doit faire face. Elle ne pouvait repousser le moment plus longtemps, ce soir elle devrait savoir ce que Daichi fabriquait. C’est dans un silence glaciale qu’elle accueil l’homme, lui-même doit sentir que quelque chose ne va pas et ne prononce pas un mot.

C’est Ae-Cha qui se lève et brise le silence la première, elle tente de mettre des mots sur ce qu’elle ressent, ce qu’elle déduit, sur sa colère et sa tristesse. Elle le pousse à avouer, elle préfère la vérité et la souffrance que le mensonge. Ses mots acculent Daichi qui ne comprend pas la situation, il ne saisit pas ce qu’Ae-Cha a déduit, pas la vérité de ce qu’il entend. C’est à son tour de se défendre, de clamer sa fidélité, il possède un secret, mais ce n’est pas celui dont la femme pense. Fatigué, l’homme passe une main dans ses cheveux, il sait qu’il arrive au moment où il doit expliquer sa nature à Ae-Cha, s’il veut que son couple puisse tenir, il le doit. Cependant, il peut aussi la perdre, elle peut le repousser et ne pas accepter ce qu’il est, c’est un risque. C’est à ce moment que Daichi prend conscience d’un élément important de la scène: le test de grossesse.
Il a besoin de s'asseoir, il demande le calme en échange d’explication, de la vérité. Hésitante, Ae-Cha fini par lui laisser la parole, et aujourd’hui elle se souvint ne pas avoir dormi de la nuit. Elle se rappelle avoir fixé l'homme qu’elle aimait, assimilant peu à peu les mots qui sortaient de sa bouche, formant une nouvelle vérité, celle dont elle ne s’était pas attendue. Elle avait nié, refusé, s’était énervée pensant à une excuse de la part de Daichi. Par la suite était venue la réflexion, dans sa tête les morceaux du puzzle s’assemblaient peu à peu pour confirmer ce que lui disait l’homme.
Finalement, Ae-Cha avait accepté de croire Daichi.

Elle ne savait pas où elle allait, ni dans ce qu’elle s’engageait en étant en couple avec un Reaper, mais le soulagement que Daichi soit fidèle était tel qu’Ae-Cha s’en fichait éperdument pour le moment.

Chapitre I


Dae-Hyun fut le premier enfant de Daichi et Ae-Cha, l’heureux évènement qu’attendaient ses parents. Arrivé dans un foyer heureux, Dae-Hyun ne pouvait que bien partir dans la vie! L’enfant ne posait pas de problème, il était calme et attentif au monde qui l’entourait. Dae-Hyun ne pouvait s’exprimer, mais cela ne l’empêchait pas d’être fasciné par tout ce qu’il trouvait intéressant et de tenter de les comprendre du haut de ses trois ans, autant dire que cela ne se résumait qu’à un simple ramassis de mot et de pensée que seul un enfant de cet âge pouvait comprendre. L’année des trois ans du bambin, le dernier membre de la famille Sumire vit le jour: Eun-Ae. Si au début Ae-cha et Diachi craignirent une jalousie de la part de leur aîné, ce ne fut pas le cas. Dae-Hyun s’attacha dès le premier regarde à sa soeur, bien qu’elle lui cassait les oreilles à pleurer. Il n’était pas rare de retrouver le petit garçon auprès du bébé à babiller toutes sortes d’histoires sans queue ni tête. Même en grandissant, Dae-Hyun restait aussi proche d’Eun-Ae, dès qu’il le pouvait il lui parlait de tout ce qu’il pensait avoir compris du monde, lui montrait le soleil, les nuages, les bancs du jardin public, les animaux qui croisaient leur chemin.  Il avait tant à dire, à raconter et passer du temps avec Eun-Ae était vraiment plaisant pour Dae-Hyun.

Dans le monde de Dae-Hyun tout allait bien, s’il s’entendait bien avec sa soeur, il en allait de même avec les autres enfants de son école. Dès la maternelle le petit garçon s’était retrouvé entouré d’autres enfants de son âge, et les adultes l’appréciaient. Il ne connaissait pas la solitude, où qu’il allait Dae-Hyun finissait par se faire de la compagnie, comme si cela lui était vital. En primaire, l’enfant ne faisait pas parti de ceux qui traînaient des pieds tout en rechignant à se rendre à l’école, bien au contraire. Dae-Hyun aimait apprendre et comprendre, il avait la chance d’assimiler bien vite ce qu’on lui disait, au grand soulagement de ses parents. Savoir lire était une libération pour l’enfant qui mettait enfin un sens sur les lettres qu’il ne parvenait pas à déchiffrer jusque-là. Dae-Hyun ouvrait les livres chez lui, lisait les phrases, tentait de les comprendre, mais il y avait bien des choses dont la compréhension lui était encore hors de portée. Une fois rentré chez lui après sa journée de classe, l’enfant s’en allait tout raconter à sa sœur, partageant son ressenti et les nouvelles de la journée, c’était son petit moment avec Eun-Ae.

La solitude, ce sentiment amer, n’était pas encore connu de Dae-Hyun. Il n’aimait pas la ressentir ni même laisser un enfant dans son coin, Dae-Hyun était le premier à se diriger et tendre une main vers un camarade en retrait. Même enfant, le Reaper se rendait compte qu’il avait un don pour s’entourer et attirer les autres. On l’aimait, il ne pouvait en douter, mais pourquoi? Parce qu’il était gentil ? Poli ? Serviable ? Souriant ? Si c’était agréable de se sentir entouré,avec le temps il y eu aussi la désagréable sensation d’être seul malgré tout. L’enfant ressentait une distance entre lui et les autres, comme une vitre qui brouillait l’image de ce qu’il était vraiment. Au final, la seule personne avec qui Dae-Hyun pouvait réellement être lui était Eun-Ae.
Au collège, Dae-Hyun comprit bien que ce qu’il pensait être une chance n’en était pas forcément une. Il était populaire, on ne pouvait le nier, les autres élèves lui rappelaient sans cesse qu’il était intelligent et gentil. Dae-Hyun entendait aussi des compliments sur sa beauté. Rien de désagréable en somme, n’est-ce pas ? De quoi pourrait-il se plaindre ? Seulement, qui se souciait de comment il se sentait vraiment dans le fond? L’image qu’il renvoyait suffisait aux autres, il n’y avait pas d’intérêt à creuser plus et le connaître réellement.

“Tu as besoin d’aide? Demande à Dae-Hyun, il ne refusera pas!”
“Tu crois qu’il sait dire “non” ?”
“De toute manière Dae-Hyun n’a jamais de problème. C’est le prince, sa vie doit être parfaite.”

Bien sûr que sa vie n’était pas aussi belle qu’on le disait. Dae-Hyun pouvait entendre ce qu’on disait de lui, cela ne faisait que le conforter dans l’idée qu’on ne le voyait pas vraiment.
Doucement la solitude s'immisce dans le quotidien du Reaper.
Doucement elle s’installe et chuchote sournoisement : “N’est-ce pas amusant d’être si entouré et si seul à la fois?”


C’est lors d’une année de collège que Dae-Hyun eut une conversation sérieuse avec son père. Daichi enseigna à son fils qui il était vraiment et le devoir qu’il devrait remplir plus tard. Non, il n’était pas humain, dès qu’il aurait seize ans il serait appelé à faucher les âmes car tel était son rôle. Dae-Hyun prit le temps de digérer l’information, ce n’était pas rien comme nouvelle ! À vrai dire, cela ne l’enchantait pas vraiment, mais Dae-Hyun le ferait, il était né pour ça après tout, et au fond il sentait bien qu’il n’était pas semblable aux autres. De plus il comprenait que c’était une tâche importante et ses parents l’avaient élevé dans l’idée qu’il ne fallait pas fuir ses responsabilités.
Le Reaper pouvait sentir dans les mots de son père l’importance de son rôle à jouer et la fierté qu’il devrait en tirer. Dae-Hyun se rendit compte que tout ce que ses parents lui avaient enseignés n’était pas dans l’unique but d’être un enfant bien élevé, il y avait toujours eu sa condition de Reaper cachée derrière son éducation.
Même s’il avait accepté d’être ce qu’il était, Dae-Hyun ne pouvait s’empêcher de ressentir une certaine appréhension en sentant son seizième approcher de plus en plus au fil des années.

Le lycée fut similaire et différent à la fois du collège.
La popularité de Dae-Hyun n’avait pas changé, il était toujours le prince, toujours autant aimé. Bien qu’entouré de personne, le Reaper avait jeté son dévolu sur un élève qui ne l’approchait pas, qui ne semblait même pas l’apprécier de base. Peut-être que c’était là la raison, s’il n’aimait pas son image, il pourrait aimer son vrai lui. C’est ainsi que Dae-Hyun commença son entreprise pour devenir l’ami de Raphaël, qui ne lui avait absolument rien demandé. Ni les fuites du concerné, ni les ballons qu’il lui envoyait dans la figure ne ralentirent l’obstination de Dae-Hyun! Il voulait devenir l’ami de Raphaël, il voulait apprendre à le connaître, il éprouvait une vraie curiosité, de plus, Dae-Hyun se sentait bien et vraiment lui en la compagnie de Raphaël.
En parallèle au harcèlement que le Reaper menait, il fut temps de prendre ses fonctions. Le seizième anniversaire de Dae-Hyun sonna et avec lui la visite d’un membre haut placé de la société Reaper. Pas un mot ne fut échangé, cela fut court et Dae comprit qu’il n’y aurait jamais de retour en arrière. Ce fut quelques jours plus tard que l’adolescent découvrit sa faux. Accidentellement Dae-Hyun avait fait apparaitre un appareil photo, et par pure intelligence il avait déduit que cela ne pouvait être que sa faux, à moins qu’un appareil photo puisse se téléporter dans sa chambre. L’appareil était simple, un léger côté rétro, et lorsque Dae-Hyun s’en saisit il tenta de prendre une photo.
Rien ne se produisit.
Le Reaper tenta une nouvelle fois, le résultat fut le même. Dae-Hyun n’insista pas plus, il le fera fonctionner quand il sera confronté à une âme… Dans le pire des cas, il pourrait toujours tenter de le lancer sur le crâne de l’âme. Heureusement pour lui, il comprit qu’il pouvait user de l'appareil sur l’âme sans l'assommer durant sa première mission.
Du côté pouvoir, Dae-Hyun ne l’avait pas encore découvert ni noté de grands changements pour le moment. Peut-être qu’il l’activerait par hasard comme pour sa faux. En réalité, Dae-Hyun utilisait déjà son pouvoir sans le savoir, il le comprit en voyant se réaliser de petits événements au lycée dont il avait déjà rêvé la nuit. Il pouvait toujours se dire que cela n’était qu’une impression de déjà vu, mais les coïncidences s’enchainaient. En parlant avec son père de cela, Daichi lui apprit qu’il pouvait avoir un don de vision, que ses rêves montraient un possible futur. En apprenant cela Dae-Hyun fut soulagé, il ne voulait pas d’un pouvoir qui puisse blesser les autres, il préférait un pouvoir passif, moins de problème à l’utilisation.

La vérité n’est pas aussi belle.
Une nuit, Dae-Hyun eut la vision d’un accident de la route, et pas celui d’une rencontre entre un capot et un feu de signalisation. Le Reaper se réveilla en sueur et le coeur battant et son réveil ne fit qu’accentuer sa panique.
Tout était blanc autour de lui.
Pourquoi il ne voyait rien?!
Qu’est-ce qu’il se passait? Pourquoi? Comment? Non!
Il ne pouvait rester calme, il ne pouvait se calmer tout court, dans sa tête c’était la panique. Qu’est-ce qu’il devait faire? Dae n’avait pas les idées claires, il ne cessait de répéter “Non, non, non” et supplier qu’on lui rende la vue.
Il dut faire du bruit, sûrement lorsqu’il tomba du lit, car la porte de sa chambre s’ouvrit et peu de temps après Dae-Hyun sentit les bras de sa mère autour de lui pendant qu’elle tentait de le calmer comme lorsqu’il était petit après un cauchemar.
C’en était un. Sans la vue, il se sentait vulnérable. Il se sentait seul et coupé des autres.
Il ne voulait pas de ce pouvoir, il ne voulait pas voir le malheur des autres, ni même se sentir ainsi après.

Dae-Hyun ne voulait plus jamais voir le futur.


Chapitre  II


Les jours passent et la vie reprend son cours.
Au lycée, Dae-Hyun entreprenait toujours de devenir l’ami de Raphaël, il touchait au but, il le sentait! Le Reaper ne faisait pas cas des remarques qu’il pouvait entendre sur ce point, il n’avait pas à se justifier de toute manière ! En réalité, il n’y avait pas de raison, Dae-Hyun ne l’expliquait pas, il se sentait attiré par Raphaël, comme une lumière qui recherche son ombre pour survivre. C’est ainsi que cela devait être. De plus, par un total hasard Dae-Hyun avait appris que son futur meilleur ami était aussi un Reaper. En mission, il avait aperçu Raphaël qui semblait pratiquer la même activité que lui, Dae-Hyun avait voulu lui adresser la parole, seulement il ne pouvait laisser en plan son âme à faucher. Pour une fois qu’il n’avait pas harcelé en plus! Certes, le Reaper faisait plus des monologues qu'autre chose, mais avec le temps ces derniers devenaient de vraies conversations, Raphaël s'ouvrait à lui.
En réalité, Dae-Hyun ne savait pas comment Raphaël le considérait, mais il aimait sincèrement sa compagnie, au point de lui avoir présenté Eun- Ae. Fatale erreur, il n’avait pas imaginé devenir la cible des taquineries de cette alliance sournoise. Cependant, Dae-Hyun fut choqué lorsque sa mère lui parla des “choses de la vie” et lui insinua qu’il n’y avait pas de problème à aimer un autre homme. Autant dire que le Reaper s’était bouché les oreilles tout en partant pour ne rien entendre de plus ! Certes, il jouait les couples avec Raphaël pour rire et refroidir certaines filles du lycée qui lui couraient après avec un peu trop d’insistance, mais ça s’arrêtait là! Ils étaient amis, tout simplement !  Il était vrai que d’un point de vue extérieur, le lien qui liait Raphaël et Dae-Hyun pouvait être ambiguë, même pour Eun-Ae.
En termes d’avenir, Dae-Hyun savait ce qu’il souhaitait faire plus tard, depuis un long moment son projet professionnel était de travailler pour l’entreprise Arcès. Bien entendu, il n’avait pas approché Raphaël avec cette idée derrière la tête, il n’avait même pas fait le lien entre lui et l’entreprise au début. Il était vrai que ses parents n’étaient pas très rassurés qu’il quitte le Japon pour l’étranger, mais si c’était là ce que voulait vraiment Dae-Hyun, ils ne pouvaient que l’encourager. Dae-Hyun s’estimait heureux et chanceux d’avoir ses parents, qu’ils soient ainsi et le soutiennent. Il savait que d’autres n’avaient pas cette chance, comme Raphaël, du peu que Dae-Hyun en avait entendu parlé, il détestait la famille de ce dernier. Le Reaper n’était pas du genre à se mettre en colère facilement, et pourtant cette famille avait le don de profondément l’irriter. Le sentiment d’injustice ainsi que l’envie de protéger son ami, ne faisaient que renforcer cette aversion pour ce pan de la famille.
Dae-Hyun n’avait pas besoin de mots, de paroles, il observait, il remarquait, et au fond de lui il ressentait bien que ça n’allait pas. Mais comment faire si Raphaël ne s’ouvrait pas à lui sur ce point ? Que pouvait-il faire pour l’aider si le principal concerné ne sollicitait pas son aide? Alors même avec ce sentiment d’impuissance, Dae-Hyun espéra que les choses s’arrangent, que tout irait mieux pour son ami, et qu’il pourrait être présent près de lui pour le soutenir.

Et un jour Dae-Hyun perça un des secrets de Raphaël.
Il était vrai qu’il n’aurait jamais dû le suivre à la sortie des cours. Le Reaper plaidait  coupable, mais le besoin de savoir était bien trop présent pour l’ignorer. Ce n’était pas simplement par pure curiosité, non, Dae-Hyun s’inquiétait, il fallait qu’il sache ce que faisait Raphaël. Certes, ce n’était pas là la première fois que ce dernier l’envoyer bouler lorsqu’il se mêlait un peu trop de ce qui ne le regardait pas, mais Dae-Hyun avait le sentiment que quelque chose n’allait pas cette fois. Un vrai criminel en devenir à stalker son ami jusque dans la rue.
Dae-Hyun ne comprit pas de suite, peut-être qu’il ne voulait pas comprendre à un moment, mais l’activité de Raphaël devint claire pour lui. Il était choqué, mais surtout il ne comprenait pas pourquoi Raphaël ne lui avait pas parlé de ces problèmes. Il aurait pu l’aider, trouver une solution, mais d’un autre côté, à sa place serait-il allé voir Raphaël pour lui en parler? Dae-Hyun n’évoquait pas tout ses soucis non plus, il avait certes parlé en surface de la conséquence de son pouvoir, mais jamais en creusant le sujet, en évoquant ce qu’il ressentait pendant les visions ou sa cécité. Il y a des sujets qui ne s’abordent pas, Dae-Hyun comprenait bien que ce n’était pas à lui d’évoquer le sujet avec Raphaël, si ce dernier souhaitait lui en parler, il le ferait. De son côté il ne dirait rien de ce qu’il a vu, jamais à personne.

À la fin du lycée, Dae-Hyun prit une route différente de celle de Raphaël. L’école qu’il avait choisie n’était pas la même que celle de son ami, mais Dae-Hyun surmonta la séparation avec courage. En réalité Eun-Ae due supporter ses quelques lamentations pendant un long moment. Le métis n’avait pas parlé à sa soeur de son ressenti sur le fait d’être Reaper, il ne voulait pas l’influencer sur sa vision de son futur rôle. Cependant, il serait là pour la soutenir, peu importe la réaction qu’elle aurait.
Le quotidien de Dae-Hyun se résumait à réussir ses études, sortir avec des filles et faucher des âmes. L’année de ses vingt ans, le Reaper se lamenta encore plus auprès de sa soeur, il comprenait pourquoi Raphaël partait en Angleterre, mais d’un côté c’était si loin du Japon. Et s’il l’oubliait entre temps? Parce qu’il comptait bien vivre un jour à Vairë, mais ce n’était pas encore le moment pour lui. Oui, Dae-Hyun paniquait plus pour son amitié que pour son couple, de quoi vexer sa copine du moment.
Toujours la même année, Dae-Hyun apprit qu’il avait un cousin du côté de son père. Ce dernier n’avait pas expliqué plus que cela pourquoi cette révélation tardive, ce qui avait provoqué une petite dispute père-fils qu’Ae-Cha avait dû calmer. Toujours est-il que le Reaper avait voulu connaître son cousin, Seiren Sumire. Cela ne fut pas forcément simple, mais Dae-Hyun réussi à prendre contact avec lui et à le rencontrer. Lors de la rencontre, Dae-Hyun pus faire connaissance avec ce dernier, il apprit notamment qu’il faisait parti d’un groupe de musique qui marchait plutôt bien au Japon. Ce jour-là, Dae-Hyun pus apercevoir un homme brun, et bien que cela ne fut que furtif, le Reaper eut une désagréable sensation à son encontre. Ah, mais peu importait! Il n’était pas là pour se prendre la tête !  Finalement, il apprécia parler avec Seiren, et au moment de partir, Dae-Hyun lui dit qu’il pouvait rester en contact s’il le souhaitait. Il ne repousserait pas un membre de sa famille.

Un an plus tard, Dae-Hyun reçut une offre d’emploi dans l’entreprise Arcès. Certes un petit job pour le moment, mais le Reaper avait assez confiance en lui pour savoir qu’il monterait en grade. De plus, il était temps qu’il arrête de spammer le skype de Raphaël, jouer les pots de colle était plus amusant en face-à-face. Raphaël pouvait nier, Dae-Hyun savait qu'il serait heureux de le revoir.
À l’âge de vingt-et-un ans, Dae-Hyun quitta le Japon pour s’installer à Vairë.
Sa famille lui manquerait, mais il était temps pour lui de se lancer dans la vie.


Chapitre  III

La vie à Vairë n’était pas dure ni même compliquée pour Dae-Hyun.

Chaque matin en se levant, le Reaper savait que la journée serait la même. Il lui suffisait d’aller au travail, de s’occuper de ses responsabilités de faucheur et, s’il y avait, de se rendre à un rendez-vous avec une femme. La vie en entreprise ne lui posait pas de soucis, comme à chaque endroit où il se rendait, le métis s’était attiré la sympathie des autres, alors il n’avait pas à craindre ses collègues. À vrai dire, le Reaper se méfiait seulement de l’oncle et du cousin de Raphaël, son instinct lui conseiller de se méfier.
Ce n’était pas un quotidien plein de folie, mais cette vie convenait à Dae-Hyun pour le moment.
L’année de ses vingt-deux ans, un élément perturba toute cette routine bien installée. Le Reaper ne l’avait pas vu venir, et pourtant il pouvait voir le futur. Cette rencontre était le fruit du hasard, Dae-Hyun qualifierait cela de destin cruel maintenant, mais à l’époque ce n'était pas là son discours.
Elle s’appelait Avery Rainsworth.

Avery était une étudiante stagiaire dans l’entreprise Arcès, Dae-Hyun était son superviseur. Certains fuyaient les stagiaires comme la peste, ce n’était pas le cas du Reaper, toujours heureux de pouvoir aider et conseiller les autres. Lorsqu’on lui avait proposé, Dae-Hyun avait tout simplement accepté, il ne savait pas que c’était là une décision qui impacterait sa vie, après tout, ce n’était qu’une stagiaire, non? La première fois que Dae-Hyun vit Avery, il la trouva mignonne, une pensée bien innocente à ce moment-là. Elle était calme, pas froide pour autant, plus d’un calme paisible et reposant. Au fil des jours, les conversations surtout professionnelles se creusèrent, sans s’en rendre compte, le Reaper voulait apprendre à connaître l’humaine. Avec le temps, Dae-Hyun commença à retenir des détails, ceux qui rendaient Avery mignonne, et pas seulement, la femme devenait belle à ses yeux. Les matins banals devenaient ces matins où le regard bleu ne pouvait s’empêcher de chercher la jeune femme, de la détailler, d’analyser son humeur. Dae-Hyun l’observait toujours du coin de l’oeil, comme ce matin où Avery semblait troublée et passait de bureau en bureau. Le Reaper aurait bien voulu savoir ce qu’il se passait pour la mettre dans un tel état, seulement il devait régler une tâche importante et avait dû mettre cette interrogation dans un coin de sa tête.

Les changements s’opéraient peu à peu, à force de passer du temps ensemble, Dae-Hyun pouvait même sentir qu’il ne souriait pas à la jeune femme comme il le faisait aux autres. Il retrouvait ce sentiment d’être vrai, pas juste une image plaisant aux yeux des autres. Comme pour Raphaël, le Reaper se sentait attiré par Avery. Au final, ce qui comptait ce n’était pas tant les goûts et les intérêts d’Avery, ce qui charmait Dae-Hyun était le fait que la femme semblait le voir par-delà son image. Non, Avery ne l’avait pas fui au début, elle ne l’avait pas repoussée chaque fois que le Reaper s’approchait d’elle, mais Dae-Hyun pouvait voir dans son regard calme  la compréhension allant au-delà de l’apparence. Un soir, en sortant du travail, Dae-Hyun était tombé sur un arbre sur lequel la lumière du soir jouait dans les branches et feuilles. Il n'en fallut pas plus pour que l'homme  ne se décide à le prendre en photo, de plus il n'y avait personne autour de lui. C'était ce qu'il pensait, car à peine avait-il cadré la future photo que Dae-Hyun entendit un léger rire derrière lui. Ah, finalement quelqu'un était là, cette personne se trouvait être Avery. Elle l'avait aperçu au loin et la curiosité l'avait poussée à venir voir ce que le Reaper trafiquait dans son coin. D'abord un peu gêné, Dae-Hyun expliqua à la jeune femme ce qu'il comptait faire puis la conversation glissa ensuite sur le vaste sujet de la photographie et sans qu'ils s'en rendent vraiment compte, Avery et Dae-Hyun avaient fini la conversation autour d'un café.

Les discussions autour d'une tasse de café ou de thé, qu'elles soient pour refaire le monde ou simplement passer un bon moment, se firent plus régulières. Le métis ne pouvait plus nier qu' Avery l'attirait, et que Raphaël avait raison, il était intéressé par elle au-delà du domaine amicale. Le dernier jour du stage d'Avery, Dae-Hyun s'assura de rester en contact avec elle et à la fin de la journée, il fut surpris d'apprendre que Raphaël connaissait aussi la jeune femme. Le Reaper avait été heureux de l'apprendre, ils les aimaient tous les deux et souhaitaient passer du temps avec eux. Peut-être que toute l'histoire aurait pu être différente si le métis s'était posé une question, si une petite voix lui aurait chuchoté qu'Avery pouvait être cette personne qui rendait Raphaël plus heureux. Mais il n'y avait pas de raison de penser ainsi, pas de raison de tendre l'oreille à un tel doute. N'est-ce pas ?

Un peu après la fin du stage de la jeune femme, Dae-Hyun prit son courage à deux mains et se décida à inviter Avery à un rendez-vous. Il n'en avait pas parlé autour de lui, ni à Eun-Ae ni même à Raphaël. Il se sentait nerveux, Avery pouvait refuser, si elle le faisait, il savait qu'il se sentirait mal, très mal. Pourtant le Reaper en avait invité des femmes auparavant, mais cette fois-ci c'était bien plus sérieux, ces sentiments étaient en jeu. Lorsqu' Avery accepta le rendez-vous, Dae-Hyun était si heureux qu'il prît sur lui pour ne pas l'embrasser de suite. Non, il ne devait pas brûler les étapes. Bien sûr, le premier baiser arrivera, après le second rendez-vous, devant chez la jeune femme juste avant de ne se séparer. Chaque chose en son temps, pas à pas pour construire une relation solide. Avec le recul, aujourd'hui, Dae-Hyun a le regret d'avoir trop pris son temps, de ne pas en avoir assez profité, mais l'amertume parle aussi.

Âgé de vingt-trois ans, Dae-Hyun entama une relation sérieuse avec Avery. Cette année pouvait être son apogée, Dae-Hyun avait tout ce qu'il souhaitait, quelle ombre aurait pu s'ajouter au tableau ? Aucune, du moins c'est ce que pensait le Reaper à ce moment-là. Son couple avec Avery fonctionnait bien, une année plus tard ils étaient encore ensemble et le métis envisageait de lui demander de venir vivre chez lui. Cependant, les choses changeaient, et Dae-Hyun n'en comprenait pas forcément la raison. Plus le temps passait moins il voyait Raphaël, certes au travail ils se côtoyaient, étant son secrétaire cela était logique, mais pourtant Dae-Hyun avait de plus en plus de mal à voir son ami en dehors de ce cadre, c'était comme si le Reaper se mettait à le fuir à nouveau, ou peut-être qu'il se faisait des idées aussi. Dae-Hyun voyait bien que Raphaël se concentrait de plus en plus dans le travail, alors il n'avait peut-être rien à voir avec cette prise de distance. Il avait beau penser ainsi, Dae-Hyun ne pouvait s'empêcher de se dire qu'il était fautif quelque part, qu'il y avait une autre raison, pourtant il ne voyait pas laquelle. Son humeur en avait pris un léger coup, certes Avery était là proche de lui, pour le soutenir et elle lui remontait le moral, mais Raphaël lui manquait et la jeune femme ne pourrait pas combler ce manque.

Peu de temps après, le Reaper dû faire face à ses visions. Avec le temps Dae-Hyun s'était accommodé avec son pouvoir,même s'il lui arrivait encore d'avoir peur de dormir le soir. Mentir à propos de sa cécité qui accompagnait ses visions était aussi devenu une habitude. Dire que le Reaper pensait que son don lui en avait déjà fait voir de toutes les couleurs, quelle erreur.
Cette fois-ci pas de vision d'accident de voiture, pas de cri ni larme.

Cette fois-ci ses visions lui offrirent l'avenir d'un proche. L'avenir d'Avery.
La femme était heureuse dans ce futur, elle riait la rendant adorable. Il y avait un homme prêt d'elle, le regard amoureux  d'Avery le fixait, et doucement l'homme pencha la tête vers elle pour l'embrasser.

Au réveil, plus que le fait d'avoir un voile blanc devant les yeux, ce qui préoccupait Dae-Hyun était que cet homme qui rendait Avery heureuse dans le futur, ce n'était pas lui.
Pourquoi ? Que se passerait-il dans le futur pour que leurs vies soient séparées ? Il ne se voyait pas quitter la jeune femme, il l'aimait après tout. Alors, serait-se Avery qui le quitterait ? Le regard de Dae-Hyun avait glissé jusqu'à Avery encore endormie. Elle était là, près de lui. Elle ne partirait pas. Cette vision n'était pas forcément un futur fixe, il pouvait faire en sorte qu'il n'arrive pas et qu'Avery reste avec lui dans le futur. Cependant, Dae-Hyun ne se voyait pas en parler à la principale concernée, comment lui dire de toute manière ? Il ne lui avait pas avoué qu'il était un Reaper, de plus elle pouvait mal prendre le fait qu'il lui dise qu'elle partirait avec un autre dans le futur. Non, il devrait être le seul à agir pour modifier l'avenir.

Plus les jours passaient, plus la vision revenait. Dae-Hyun ne savait plus quoi faire, de plus il n'en avait parlé à personne autour de lui. Il avait peur qu'on lui dise d'abandonner, que le destin avait parlé et qu'il ne pouvait en être autrement. Oui, il savait qu'il était peu probable qu'on lui dise ces paroles, mais la crainte le rendait silencieux à ce propos. De plus, Dae-Hyun n'avait pas le temps d'y consacrer toutes ses pensées, au travail il appréciait de moins en moins l'oncle et le cousin de Raphaël. D'ailleurs le Reaper était presque sûr que l'oncle lui avait sous-entendu de quitter l'entreprise pour un job plus « intéressant » ailleurs. Le problème était qu'avec la fatigue, Dae-Hyun n'était pas sûr de se faire des idées ou non. Il y avait tant de pensées dans sa tête qui se bousculaient que le métis avait du mal à faire le tri et simplement y voir clair, même Avery semblait un peu étrange depuis peu. Elle l'était ? Elle ne l'était pas ? Est-ce qu'il voyait ce qu'il n'y avait pas à voir ? Pourquoi le futur ne changeait pas ? Quel était le problème ? Il pouvait changer, non ?

Le temps continue de s'écouler, alors que rien ne change Dae-Hyun s'obstine pourtant persuadé que ses efforts changeront l'avenir. Cela devait faire une année maintenant qu'il avait eu cette vision, et à vingt-cinq ans, Dae-Hyun tomba sur une conversation qu'il n'aurait pas dû entendre. Loin de lui l'idée d'écouter aux portes, cela était totalement le fruit du hasard, mais le Reaper surpris des mots prononcés par le cousin de Raphaël. L'homme pensait sûrement être seul dans le couloir et ne pouvait se douter que Dae-Hyun viendrait errer par ici. S'il l'avait su, il n'aurait pas prononcé ces mots qui avaient fini de mettre le feu aux poudres :

« Il n'y a pas à s'inquiéter il n'atteindra jamais la tête de l'entreprise. Il nous est bien utile, mais il n'est pas vraiment un Arcès, plus un bâtard qu'autre chose. Quand je te dis que tu n'as pas à t'inquiét-... »

L'homme n'avait pas fini sa phrase, Dae-Hyun s'était planté devant lui, lui faisant comprendre qu'il avait bien entendu et bien sûr compris de qui il parlait. Le Reaper n'accepterait pas qu'on parle ainsi de son ami, il était le seul à pouvoir râler après lui. Le seul à le traiter de crétin en marmonnant quand il le boudait. Peu importe combien Raphaël lui en voudrait un jour, Dae-Hyun continuerait de le défendre coûte que coûte. Il le savait qu'il ne devait pas se fier à Joyce Arcès, il l'avait bien senti. Il n'y avait pas moyen que le Reaper laisse passer ces mots que l'homme avait prononcé.

« Au contraire, à votre place je m'inquiéterais. Je pense que Raphaël sera très heureux de savoir comment vous le considérez réellement... Vous ne méritez pas d'être de sa famille. »

Ce n'était pas une réelle menace, mais Dae-Hyun ne pouvait pas taire ce qu'il venait d'entendre. Le métis n'avait pas attendu de réponse, tournant les talons de suite il avait cherché à joindre Raphaël, mais échoua. Au final, Dae-Hyun ne réussit pas à lui parler de la journée, la colère étant un peu retombée il s'était dit que cela pouvait attendre, ce qui comptait était qu'il puisse l'informer de ce qu'il avait entendu, mais qu'il n'y avait pas lieu d'agir de toute urgence non plus. À la fin de la journée, Dae-Hyun avait rejoint Avery qui l'attendait au niveau de sa voiture. Ils avaient prévu de sortir un peu avant de rentrer et la vue de la jeune femme apaisa un peu l'irritation restante du Reaper. Une fois dans la voiture, Dae-Hyun maugréa contre le cousin, ne cachant pas qu'il détestait cet homme, sans pourtant s'expliquer plus que cela. Il n'avait aucune volonté de cacher ce qu'il avait entendu, au contraire, c'était simplement qu'il en avait marre de ce qui se passait dans sa tête, de ses doutes et s'agacer contre Joyce Arcès l'aidait à extérioriser un peu. Finalement, Avery avait posé sa main sur son bras pour l'inciter au calme, elle ne comprenait pas ce qu'il se passait ni pourquoi Dae-Hyun s'énervait. Ce dernier se mordit l'intérieur de la joue avant de soupirer et se tourner vers sa compagne pour lui expliquer pendant que son pied appuyait sur le frein, la voiture s'engageant dans un virage.
Malheureusement la voiture ne ralentit pas et à cause de la vitesse elle fut éjectée de la route.

Dae-Hyun ne reprit conscience que peu de temps après le choc. Il ne comprenait pas ce qu'il s'était passé. Il voyait mal ce qu'il se déroulait autour de lui, il ressentait la douleur dans son corps et était coincé sans pouvoir se tourner pour voir comment allait Avery. Le Reaper ne l'entendait pas à côté de lui.

Les oreilles bouchées, le métis entendait vaguement des voix, sûrement des personnes appelant les secours. Peu lui importait, il voulait des nouvelles d'Avery, qu'on parle d'elle, qu'elle parle. Même tendre le bras vers elle lui était impossible.
Que c'était ironique, au final Avery était proche de lui, mais destinée à lui échappée.

Dae-Hyun ne ferma les yeux qu'un instant, juste le temps de se dire qu'il commençait à avoir bien froid, mais cela suffit pour lui faire perdre connaissance. Pendant cette perte de connaissance, le Reaper eut à nouveau la vision du futur d'Avery avec un autre homme. Cette vision était comme un avertissement à arriver à un moment pareil. Une mise en garde. Est-ce que l'accident était de sa faute ? Le frein n'avait pas fonctionnait, mais est-ce que le destin n'essayait pas de lui montrer qu'il était immuable ? Qu'en voulant changer l'avenir, Dae-Hyun avait fait preuve d'hybris et qu'il en payait le prix fort maintenant ? Avery ne lui était pas destinée, le Reaper ne pouvait pas l'avoir pour lui.

Lorsqu'il ouvrit à nouveau les yeux, Dae-Hyun ne voyait presque plus rien, c'est à peine s'il distinguait les formes autour de lui, mais il savait qu'il n'était plus dans la voiture. Le métis discernait certains mots, ce qui l'aidait un peu à comprendre la situation. Il entendait parler d'un tonneau, d'une femme, Avery, à emmener d'urgence à l’hôpital. Dae-Hyun sentit quelqu'un se pencher au-dessus de lui et passer une lumière devant ses pupilles, avant de héler quelqu'un de proche.

Ah oui. Ils ne pouvaient pas comprendre que son aveuglement n'était que temporaire.

L'obscurité aidée des médicaments emporta encore une fois le Reaper qui ferma une nouvelle fois les yeux.

Chapitre  IV

Dae-Hyun était assis par terre, les jambes croisées, sa tasse de thé aux lèvres alors que son regard se perdait dans le vide. C'était horrible comme sa maison lui semblait vide sans elle.
Grâce à sa condition de Reaper il avait pu sortir au bout d'une semaine de l’hôpital, mais n'avait pas encore repris le travail pour autant. Il suffisait au métis de fermer les yeux pour se remémorer. À son réveil dans sa chambre d’hôpital, Dae-Hyun avait vu Raphaël, lui avait demandé pardon. Tout était de sa faute, il avait forcé les choses, de contrôler ce qui le dépassait et Avery en avait fait les frais.

Il ne pourrait jamais se le pardonner.

Les médecins lui avaient dit qu'il n'aurait pas de séquelle, qu'il était plutôt bien chanceux, mais Avery... Mais Avery moins. Depuis l'accident, Dae-Hyun ne l'avait pas revue, il s'était approché de sa chambre pour la voir au loin, mais n'avait osé aller lui parler. On lui avait annoncé que la femme avait perdu la mémoire, qu'elle ne se souviendrait pas de lui et qu'il ne valait mieux pas la brusquer.
La nouvelle l'avait anéanti, si bien que sur le moment Dae-Hyun n'avait rien trouvé à dire. Les mots lui manquaient, et puis pour dire quoi ? Pour s'excuser ? Lui demander pardon ? Lui dire qu'il l'aimait ? Il ne pouvait plus s'approcher d'elle. Avery n'était pas morte dans cet accident, mais que se passerait-il si Dae-Hyun renouait avec elle ? Un autre accident pourrait arriver, plus grave.
Cela le tuait, mais Dae-Hyun décida de laisser Avery partir loin de lui, de prendre un nouveau départ. Il s'était effacé de ses souvenirs alors il ne pouvait que lâcher sa main et la laisser recommencer sa vie.

La main tremblante reposa la tasse sur le sol avant d'essuyer d'un geste las la larme qui coulait sur la joue.

Plus tard, après que le temps fut passé, Raphael lui rendit visite pour parler d'Avery. Dae-Hyun savait qu'on ne pouvait comprendre les raisons de sa distance avec la femme. Il ne souhaitait pas en parler, c’était un point douloureux et si lui ne se pardonnait pas d'avoir été la cause de l'accident, qui le pourrait ?
Oui, il aurait voulu courir vers Avery, lui reparler comme avant, mais pourtant tout ce qu'il pouvait dire à l'autre Reaper était qu'il ne voulait plus de cette relation. Il ne retournerait pas vers elle, il ne le pouvait pas.

« Protège la s'il te plaît ... »

Une demande, une supplique. Dae-Hyun ne pouvait qu'apporter le malheur à Avery, mais Raphaël, lui, pouvait prendre soin d'elle, il l'appréciait, il le savait qu'il tenait aussi à elle.
La conversation fut close sur une porte claquée, mais celle-ci n’ébranla pas la détermination du métis.

Dae-Hyun ne changea pas de plan pour autant, il était décidé à ne pas revenir vers Avery. Il avait fait en sorte d'expédier ses dernières affaires restées chez lui à l'adresse des parents de la jeune femme. Le seul souvenir matériel que le Reaper garda fut une photographie d'eux deux, une photo un peu floue, mais sur laquelle leurs rires étaient authentiques. C'était un luxe, un caprice pour se rappeler qu'il y eut un temps où ils étaient heureux ensemble, qu'à cette époque l'avenir n'avait pas parlé.

Dae-Hyun prit des dispositions pour qu'Avery ne sache rien, il le fit promettre à Raphaël aussi. Il avait beau vouloir rester loin d'elle, il n'était pas sûr de résister si elle revenait vers lui d'elle-même. Dae-Hyun ne pouvait pas prendre ce risque.
Il vivait avec le cœur lourd maintenant, il y avait toujours ce sentiment de culpabilité et les jours passant ne l’atténuait que peu.

Une année plus tard, Dae-Hyun dû rentrer au Japon. Il n'y avait pas remis les pieds depuis son départ pour Vairë, et il aurait préféré y retourner dans d'autres circonstances. La pluie chasse le beau temps, et semble s'installer avec son gris maussade. Dae-Hyun était rentré pour assister aux funérailles de sa sœur. Cette perte l'affecta beaucoup aussi, mais le Reaper prenait sur lui, il fallait qu'il ne flanche pas lorsqu'il prenait sa mère dans les bras pour la consoler. Elle devait pouvoir compter sur lui. À l'enterrement, Dae-Hyun croisa Seiren, il n'était pas certain qu'il viendrait, mais il était plutôt content de le voir. Ils parlèrent un peu, et au moment de se quitter, Seiren lui prit la main. Au contact des deux mains, Dae-Hyun eu des visions, pas les siennes, elles venaient de Seiren. Ces visions le montraient, il y avait d'autres personnes comme l'homme brun qu'il avait déjà aperçu au loin. Il y avait d'autres visages, et certaines des visions parlaient d'une mort, de la mort d'une personne. Le temps de reprendre ses esprits, Seiren n'était plus là, laissant Dae-Hyun seul avec ses interrogations.

À croire que les visions étaient les hantises de sa vie.
Depuis ce moment, Dae-Hyun n'eut plus de nouvelle de Seiren.

À vingt-sept ans, Raphaël prit la tête de l'entreprise. Dae-Hyu n'en était pas surpris, il avait toujours pensé que son ami y arriverait un jour. Cependant, les circonstances le laissaient perplexe. Le Reaper s'était même surpris à fixer Raphaël en se demandait où était sa limite. L'oncle était mort, le fils accusé... Mais Raphaël n'avait rien à voir dedans, n'est-ce pas ? Dae-Hyun n'était pas totalement aveugle, il remarquait que le Reaper avait changé, il lui semblait plus sombre qu'avant, mais de là à tuer quelqu'un... Au final, Dae-Hyun ne creusa pas plus que cela ses doutes, il ne voulait pas prendre le risque d'avoir peur de Raphaël et de le perdre. Leur lien n'était plus comme avant, il y avait une tension entre eux deux, Dae-Hyun pouvait le sentir, mais d'un côté avec ce qu'il avait fait, il n'y avait rien de plus normal que Raphaël lui en veuille. Il était le responsable de ce qui était arrivé à Avery et sans savoir pour les visions, il passait pour un lâche qui laisser tomber quand elle avait besoin de lui. Pourtant, quand Dae-Hyun découvrit Chilseok, c'est toujours vers Raphaël qu'il s'était tourné pour devenir son partner. Dans ce nouveau monde, Dae-Hyun décida de rejoindre le clan Feng, à cause de leur avis sur les magisses, bien qu'il soit tout simplement contre ce racisme.

Aujourd'hui Dae-Hyun avance dans sa vie, cependant il sait qu'un jour la situation entre Raphaël et lui devra être mise au clair. Les mots finissent toujours par sortir, la vérité aussi.  

Brocolis
Le code :
Comment as tu connu le forum ? :  i'm a king fab
Age : ∞
Comment trouves tu le fofo ? : Ce n'est pas à moi de le dire  Q-Q
Tout ce que tu veux dire ! : Vous voulez être mon ami?
Dae-Hyun | Terminé Llllll10
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël N. Arcès
Messages : 29
Clan : Aucun-Magisses
Points : 97
Date d'inscription : 06/08/2018
Sam 8 Sep - 16:20
Je devais uu

Je t'aime déjà tellement bro  hug

Sinon je voulais te souhaiter bienvenue ben ouais même sur son fofo faut que tu te sentes chez toi et un bienvenue fait tjrs du bien !

Déjà tes chansons, au piano en plus T__T mais surtout la première cet ost est tellement beau il l'est encore plus au piano Beautiful life  **

Ta fiche me donne envie d'en savoir plus en tout cas, moi qui connait tes écrits depuis un certain temps je me permets de te dire un secret, avant c'était super génial, mais maintenant c'est encore mieux mieux ! Ton écriture a kill my heart et Dae-Hyun me kill tout court  feels

Déjà j'adore ton feat, V quoi ** Son côté taquin derrière ses airs angéliques j'aime tellement ça !

" il volera au secoure de cette dernière s’il remarque sa détresse. Tel un chevalier sur son cheval blanc portant secoure à la veuve et l’orphelin .... "

Oh my prince charming  71

En plus c'est un fan de sailor moon ! Sois certaine qu'un jour j'essayerais de le cosplayer en sailor //vasejeterauloin//

"
Dae-Hyun n’a aucun problème à envoyer une dizaine de sms à la suite ou bien vous appeler en continue sur votre portable tant qu’il n’a pas de réponse de votre part. La notion d’espace privé n’existe plus vraiment à ce niveau-là, l’homme aime savoir ce que vous avez fait de votre journée, vous parlez et pourra peut-être même s’imposer chez vous pour prendre le thé. Le pire est lorsque Dae-Hyun repère une personne qui pourrait être un ami, généralement ce sont des gens qui ne s’intéressent pas à lui et qui le repousse, mais cela a le don de le déterminer encore plus.
Un jour Dae-Hyun finira dans une jolie cellule de prison."

Tout ce bout là mdr !! J'ai explosé, je me suis dit je ne sais pas pourquoi c'est creepy, mais je l'adore encore plus ! Ca me rappelle tellement de souvenirs ♥️

Je trouve l'idée de sa faux très bien trouvée ! L'appareil photo c'est vraiment cool et ça fait mystique je trouve, c'est comme immortaliser un mort la photo, sauf que là il la fauche. J'aime bcp !

Je pense que Raph' aura quelques palpitations à Chilseok vu l'inconscience de Dae-Hyun uu

"Cependant, il a conscience que Raphaël est plus dur avec lui, Dae-Hyun n’explique pas pourquoi, mais il le prend comme une punition pour ce qu’il a fait. Il le mérite..."

Dae-Hyun | Terminé 6e77da3a2a2e85a5585a1595c3822f51

moi dans ma tête quand j'imagine Raph' et Dae-Hyun sur le coup ---> Dae-Hyun | Terminé D2d193c0-f797-0132-f14c-0ed54733f8f5
Hello i'm Christian Grey (Raph'). Nice to meet you i'm Anastasia (Dae-Hyun)~ Fifty shade of grey edition Before life.

kill me please barney

Un jour Danette attaquera et ce sera moins drôle uu

Alors pour la cuisine je crois que je ne mangerais jamais un de ses plats !

Et ce bout m'a tué mdr

"• C’est un addict au thé. Une vraie encyclopédie à thé. Une légende raconte que si on pose trois sachets de thé devant une bougie à minuit, Dae-Hyun apparaîtra."

Je le comprends tellement y a pas meilleur que le thé ! Je vais essayer de l'appeler comme ça mdr

Ouais bon c'est long mais je m'en fiche uu J'en avais envie et puis c'est mon premier bienvenue et celui de Dae-Hyun je devais faire honneur ♥️ Bon courage pour la suite en tout cas, j'ai tellement hâte de te lire (mais je vais préparer mes kleenex d'avance !)


Je vais reprendre les mots de Zen de MM maintenant: I luv you babe  zen6
Revenir en haut Aller en bas
Dae-Hyun Sumire
Messages : 38
Clan : Feng
Points : 133
Date d'inscription : 06/08/2018
Mer 6 Mar - 0:34
Rafiki ♥️♥️♥️
Merci pour ton bienvenue! Qui date de pas mal de temps maintenant mdr ~
Merci pour tes compliments sur mon écriture yoo2
Héhé, oui, Dae est un prince charmant un peu con!

Citation :
En plus c'est un fan de sailor moon ! Sois certaine qu'un jour j'essayerais de le cosplayer en sailor //vasejeterauloin//
Aha, tente toujours ~ Le résultat peut être drôle!

Raph et Dae seront deux à avoir des palpitations si tu veux mon avis, duo de boulet tu vois...

J'ai ris face aux gif, c'est peut-être parce qu'il est presque 1h aussi.
Mais oui, c'est triste, mais ça va clasher à un moment cute11 Mais il le faut! C'est juste un gros mauvais moment à passer!

Encore merci pour ton message de bienvenue !! cute16 cute16 cute16
Ce smiley est la marque de fabrique de Dae, je ne pouvais pas ne pas le mettre

Et du coup j'ai fini ma fiche.
Bon courage pour la lecture.
Je vais pleurer dans mon lit, bisous.

_________________
cute20
Revenir en haut Aller en bas
Raphaël N. Arcès
Messages : 29
Clan : Aucun-Magisses
Points : 97
Date d'inscription : 06/08/2018
Mer 6 Mar - 22:08
Validation
Dae-Hyun | Terminé Original


Félicitation

feels

Voilà ma réaction face à la lecture de ta fiche ! Je l'attendais depuis un moment et je ne suis pas déçu ! Ton style d'écriture s'est amélioré, c'est encore plus fluide qu'avant et surtout tes descriptions au niveau des émotions du personnage sont plus touchantes qu'avant !

Dae-Hyun est tellement mignon et il est si profond. Derrière son ciel qui parait aussi bleu que ses cheveux se cachent vraiment des choses atroces. Il a subit la séparation avec l'amour de sa vie et la vie lui a pris sa soeur en plus !

Toute ta description sur ses cheveux me donnent envie de les toucher et puis son coté boudeur c'est tellement cute. En vrai Dae-Hyun me faisait un peu penser à une petite amie capricieuse parfois dans le caractère et oui c'est pour ça qu'il manque de virilité aussi !

Alors je ne sais pas pourquoi, il n'y a pas de raison en particulier mais il y a un passage qui a fait écho avec mon être tout entier (ouais regarde mon âme de poète, cette phrase est plutôt belle hein ?  bob ) Mais bref, ça a fait scintiller mes yeux et je l'ai relu plusieurs fois par simple plaisir.

"Avec le temps, Dae-Hyun commença à retenir des détails, ceux qui rendaient Avery mignonne, et pas seulement, la femme devenait belle à ses yeux. Les matins banals devenaient ces matins où le regard bleu ne pouvait s’empêcher de chercher la jeune femme, de la détailler, d’analyser son humeur. Dae-Hyun l’observait toujours du coin de l’oeil, comme ce matin où Avery semblait troublée et passait de bureau en bureau"

il y avait aussi cet autre passage qui me rendait gaga

"Au final, ce qui comptait ce n’était pas tant les goûts et les intérêts d’Avery, ce qui charmait Dae-Hyun était le fait que la femme semblait le voir par-delà son image. Non, Avery ne l’avait pas fui au début, elle ne l’avait pas repoussée chaque fois que le Reaper s’approchait d’elle, mais Dae-Hyun pouvait voir dans son regard calme  la compréhension allant au-delà de l’apparence. Un soir, en sortant du travail, Dae-Hyun était tombé sur un arbre sur lequel la lumière du soir jouait dans les branches et feuilles. Il n'en fallut pas plus pour que l'homme  ne se décide à le prendre en photo, de plus il n'y avait personne autour de lui. C'était ce qu'il pensait, car à peine avait-il cadré la future photo que Dae-Hyun entendit un léger rire derrière lui. "

J'aime aussi beaucoup son côté photographe ça lui donne quelque chose d'artiste et de sensible à ce qu'il y a autour de lui c'est beauuu. Je ne sais pas pourquoi mais ce passage où Dae-Hyun capture quelque chose en photo, cette lumière du soir qui joue dans les branches d'arbres j'ai pensé à cette chanson, surement à cause du côté artistique mêlé à quelque chose de romantique (oui mon cerveau part loiiiin )




Bon par contre il faudra vraiment régler le souci entre Raphou et Daechouu je sens que ce sera pas mince affaire  cry2

En tout cas merci pour la belle lecture que tu m'as donné et j'ai trop de choses à dire en vrai donc je vais me stopper là et simplement résumer par un j'ADORE TA FICHE !!!

Hâte de rp avec toi maintenant partenaire !  smile

Et tu vois que c'était pas un mauvais moment pfff



Maintenant que tu es validé(e), tu peux recenser ton avatar ici, ainsi que ton pouvoir ici, de plus tu trouveras le recensement pour ton métier ici. Tu as désormais la possibilité de faire une demande d'habitation à cet endroit, une demande de partners ici et intégrer un clan ici. Si tu es un double compte n'oublie pas de le recenserici!
Pour rp, tu peux faire ta fiche de lien ici, ton téléphone ou autre à cet endroit et faire une demande de rp ici pour avoir plein d'amiiiis! N'oublie pas d'activer ta feuille de personnage, il serait triste de pas avoir d'inventaire!

On te souhaite une joyeuse aventure sur le forum ~


(c) Aine

_________________
Nous avons tous un monde en nous, mais certains sont fous et beaux.

Revenir en haut Aller en bas





Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
Premier pas
 :: Présentations :: Fiches validées
-
Sauter vers: